Xynthia a balayé l’Europe

140805_par101.jpg

La tempête est une « catastrophe nationale » en France, où au moins 45 personnes ont perdu la vie. Chez nous, elle a fait une victime.

Portée par des vents violents et de fortes marées, la tempête Xynthia, qui a balayé l’Europe ce week-end, a fait au moins 53 morts, dont au moins 45 en France, où plusieurs communes ont été inondées et plus d’un million de foyers privés d’électricité.

La France, avec 45 à 50 morts, plusieurs disparus et des dizaines de blessés, a payé le plus lourd tribut à la tempête, l’une des plus violentes depuis celles qui avaient frappé le pays en décembre 1999 (faisant 92 morts), selon le bilan des autorités françaises. Le Premier ministre français François Fillon a qualifié la tempête de « catastrophe nationale ». Le président Nicolas Sarkozy se rendra ce lundi en Vendée, la région la plus touchée.

Le passage de Xynthia a été moins dévastateur en Belgique, dimanche. Un homme a toutefois perdu la vie, écrasé par un arbre à Jodoigne. Et les secours ont été appelés à de nombreuses reprises pour des toitures emportées, des dégâts causés par les eaux. Un home, au toit arraché, a dû être évacué à Meise.

Cette entrée a été publiée dans Monde, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.