Grèves, manifestations, violences : la Grèce paralysée

La Grèce a adopté vendredi son plan de rigueur alors que le pays était quasiment paralysé par des grèves et des manifestations, dont l’une à Athènes a été émaillée de violents affrontements entre policiers et jeunes.

Le projet de loi intitulé « Mesures d’urgence pour faire face à la crise financière » comprenant vingt articles, a été adopté au cours d’une procédure parlementaire d’urgence. Le tout alors que la perspective d’un plan d’aide financière à la Grèce s’est éloignée vendredi, le président de l’Eurogroupe et l’Allemagne ne le jugeant plus nécessaire.

P.48 & 49 notre dossier

Cette entrée a été publiée dans Economie, Monde. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.