Les anti-avortements sont de retour

Une marche « pour la vie », soutenue par André Léonard, remet en cause la loi sur l’IVG votée il y a 20 ans.

Ils étaient 1.600, selon la police, ce dimanche, à Bruxelles, pour participer à la « Marche pour la Vie » organisée par un groupe « spontané » d’étudiants.

Parmi les manifestants : des mouvements « pro-vie », militants anti-IVG venus de partout en Europe (France, Irlande, Italie), partis et groupuscules chrétiens ou de droite extrême, nationalistes flamands, religieux, ils sont tous là. Avec, en invité marquant, le chef de l’église catholique, André-Joseph Léonard, porteur d’un message du pape Benoît XVI.

Officiellement, la marche se veut « sympathique et positive », mais les marcheurs demandent ouvertement l’abrogation de la loi Lallemand-Michielsen d’avril 1990. « Nous avons pu naître, pourquoi pas d’autres ?, demande le primat de Belgique. Il faut garder la question présente. On a trouvé une solution, pas “la” solution, avec trop de retombées négatives. Je ne souhaite pas me substituer aux politiques, mais il faut que les “pro-vie” puissent faire entendre leur voix de façon respectueuse et démocratique. »

Cette entrée a été publiée dans Belgique, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.