Les veuves noires sèment la mort à Moscou

Un double attentat meurtrier dans le métro a fait au moins 38 morts, lundi matin, en plein centre de Moscou.

En pleine heure de pointe, deux bombes ont explosé coup sur coup dans deux stations fréquentées, semant la panique dans une capitale où neuf millions de personnes prennent le métro chaque jour.

Très vite, les autorités ont pointé la piste des indépendantistes du Caucase en expliquant que « deux femmes kamikazes » seraient à l’origine des attentats, déclenchés par des explosifs cachés dans la ceinture. Il s’agirait donc des fameuses « veuves noires », mues par la vengeance ou engagées contre leur gré : elles sont désormais l’arme privilégiée de la rébellion islamiste en Tchétchénie.

Cette entrée a été publiée dans Monde, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.