La crise BHV : rétroactes

24 novembre 2009

Jean-Luc Dehaene (CD&V) est chargé par le Roi de « faire une proposition de fond au Premier ministre et aux présidents des partis de la majorité qui mèneront la négociation sur des problèmes institutionnels et en particulier celui de BHV ». Il commence une série de contacts et entretiens bilatéraux dans la plus grande discrétion.

9 mars 2010

Dehaene fait savoir qu’il remettra une proposition à la fin des vacances de Pâques.

8 avril 2010

La présidente du SP.A, Caroline Gennez, annonce que son parti ne participera pas aux négociations sur BHV. Groen et Ecolo sont disposés à y prendre part.

17 avril 2010

Le ministre Vincent Van Quickenborne (VLD) déclare que pour les libéraux flamands, s’il n’y a pas d’accord sur BHV, le gouvernement aura « un très grave problème ». Déclaration confirmée par son président, Alexander De Croo.

20 avril 2010

Dehaene se retire, annonçant qu’il a, selon lui, rempli la mission confiée par le Roi.

21 avril 2010

Les négociations reprennent après qu’Alexander De Croo, a martelé son ultimatum : sans accord sur BHV avant jeudi, son parti quittera le gouvernement. A minuit, les négociateurs se quittent après avoir rédigé le texte de la déclaration que Leterme doit lire à la Chambre, balisant la suite des discussions sur BHV. Peu après, les libéraux flamands font savoir qu’il y a « rupture de confiance ».

22 avril 2010

Yves Leterme va présenter la démission de son gouvernement au Roi. Qui tient sa décision en suspens. A 14 h 30, s’ouvre la réunion des chefs de groupes parlementaires à la Chambre, pour décider si la proposition de loi flamande sur la scission de BHV arrivera en séance plénière, toujours prévue l’après-midi. Patrick Dewael, le président VLD de la Chambre, est appelé au Palais royal. A son retour, il annonce un délai de quelques jours et le report de la plénière au jeudi 29.

24 avril 2010

Le Roi confie à Didier Reynders une mission visant à « s’assurer, dans un très court délai, que les conditions sont remplies pour la reprise rapide des négociations » sur BHV. Le président du MR passe son week-end à consulter.

25 avril 2010

Vers 19 h, Reynders rend compte au Roi. On pense qu’il a convaincu les partis gouvernementaux, singulièrement le VLD, de reprendre les négociations sur BHV.

26 avril 2010

Reynders demande au Roi d’être déchargé de sa mission. Albert II accepte la démission d’Yves Leterme.

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.