La Flandre déboussole la Belgique

C’est Gerardus Mercator qui doit se retourner dans sa tombe ! Le cartographe de Rupelmonde n’aurait certainement pas avalisé les contours de la Belgique tels qu’esquissés par l’office flamand du tourisme : une Flandre ceinturée par la France, la Hollande et… la Belgique (entendez la Wallonie). Une Flandre dont la principale ville n’est autre que Bruxelles et dont les rivages maritimes sont renseignés comme les côtes flamandes !

L’entorse à la réalité institutionnelle et géographique, visible sur www.visitflanders.co.uk, n’est pas la première recensée sur la Toile. En avril dernier déjà, une carte grossière balisait les contours d’une Flandre annexant Bruxelles et flanquée au sud de la France. Le ministre flamand du Tourisme Geert Bourgeois (NV.A) s’était alors excusé d’une erreur graphique qui ne se répéterait pas. Quand une brochure du voyagiste Neckermann se fourvoyait un peu plus tard dans les mêmes imprécisions, on jurait ses grands dieux que l’erreur, imputée à un sous-traitant, ne serait pas répétée. Aujourd’hui, voilà que l’office flamand du tourisme remet le couvert. Et dans toutes les langues, s’il vous plaît : Espagnols, Américains, Chinois et Japonais ont droit à la même carte caricaturale sur le Net.

Ce n’est pas tout : le Britannique qui veut en savoir plus sur Bruxelles peut (dés)apprendre sur visitflanders.co.uk que, « depuis 1970, la Belgique a été divisée en deux régions semi-indépendantes, la Flandre et la Wallonie, Bruxelles devenant un district (sic) avec son propre gouvernement (aux pouvoirs restreints). La ville est aussi devenue la capitale de l’Europe et l’Otan, dont la Belgique est un des membres fondateurs, a son quartier général juste en dehors de Bruxelles, à Evere (re-sic) ».

Le ministre francophone du Tourisme Christos Doulkeridis (Ecolo) a dénoncé une « stratégie délibérée », qui l’interpelle « en période de négociations institutionnelles ». Toerisme Vlaanderen s’en fiche, arguant du souci de présenter une carte claire et fonctionnelle, sans rentrer dans la complexité de la situation réelle. Mardi soir, le ministre flamand du Tourisme Geert Bourgeois était aussi inatteignable que le site incriminé.

Vrienden, nog een inspanning. Depuis avril (ci-dessous) la Belgique a remplacé la France au sud de la Flandre…

DUBOIS,FRANCIS
Cette entrée a été publiée dans Belgique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.