Di Rupo formateur, le scénario pour passer l’été

Le premier mai a accouché d’un nouveau scénario politique : le retour aux affaires d’Elio Di Rupo. Objectif : tenter l’impossible durant l’été et éviter les élections.

Les questions socioéconomiques n’ont pas fait le poids. Les discours du Premier Mai n’ont pas empêché l’institutionnel de tenir la vedette, ce week-end. Un scénario se dessine pour l’après-Wouter Beke (CD&V) : le retour aux affaires du socialiste Elio Di Rupo.

Le président du PS n’en a rien dit. Mais Bart De Wever (N-VA) et Charles Michel (MR) ont tous les deux demandé à voir émerger un formateur ou même un « candidat Premier » déclaré.

Tous les regards sont tournés vers le boulevard de l’Empereur. L’idée : se résoudre à consacrer l’été à négocier la formation d’un gouvernement pour tenir à l’écart le spectre des élections.

Au nord du pays, un terme a émergé pour nommer cette façon de passer l’été en souplesse : overzomeren. En français, Le Soir vous propose de retenir l’estivage. Elio Di Rupo devrait donc devenir estiveur.

Cette entrée a été publiée dans Belgique, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.