Nintendo dévoile la Wii U

Technologies L’atout de la nouvelle console sera un contrôleur d’un type inédit

REGGIE FILS-AIME, président de Nintendo America, a présenté ce mardi 7 juin au salon Electronic Entertainment Expo de Los Angeles la nouvelle Wii U, qui sera compatible avec toutes les versions plus anciennes et accessoires. © KEVORK DJANSEZIAN / AFP.

Voici tout juste un an, Nintendo profitait de la vitrine médiatique offerte par le salon E3 pour dévoiler la nouvelle version de sa console portable, la 3DS. Depuis, l’objet est arrivé sur le marché… où il a apparemment suscité plus de curiosité que d’achats. Pour évoquer ses chiffres de vente, l’entreprise préfère d’ailleurs regrouper les différentes versions de sa console portable. Ces dernières années, le marché a beaucoup évolué. La guerre n’oppose plus uniquement la PlayStation portable de Sony aux différents modèles portables de Nintendo : l’iPhone, l’iPad et les appareils sous Android sont devenus des acteurs sur un créneau plus concurrentiel que jamais. Nintendo a donc rappelé d’urgence au front ses principales vedettes. D’ici la fin de l’année, le choix de jeux pour la 3DS s’enrichira notamment de Mario Kart, Legend of Zelda (qui fête cette année ses 25 ans) et Super Mario 3D. Le célèbre plombier, habitué à déambuler dans un environnement tridimensionnel, a bénéficié d’une réécriture complète pour un surprenant rendu 3D. Mais ce que l’on attendait d’abord mardi c’était le successeur de la Wii, évoqué sous le nom de code Project Café.

« We » and « You »

Désormais, il faudra parler de « Wii U ». Pour rappel, le nom « Wii » fait référence au mot anglais « We » (« nous »). Désormais, avec ce « U » qui, en anglais, se prononce « you » (« vous »), Nintendo entend proposer une expérience de jeu « plus vaste et plus profonde », susceptible d’attirer chaque type de joueur, indique Reggie Fils-Aime, président de Nintendo Amérique. Et l’arme utilisée pour convaincre ne sera pas tant la console elle-même – on l’a à peine entrevue et sa forme n’était probablement pas définitive – que son nouveau contrôleur. Oubliez les manettes d’antan : le système développé pour la Wii U inclut un écran tactile d’un peu plus de 15 cm qui ouvre de nouveaux horizons pour le joueur. L’objet évoque un iPad bordé de blanc et agrémenté de boutons. Il peut certes servir de « simple » contrôleur pour gérer l’action visible sur l’écran familial. Mais si le téléviseur est réquisitionné pour un autre usage, le joueur pourra utiliser l’écran du contrôleur comme une console portable autonome. Avec des différences : selon les jeux, il sera possible de faire « glisser » des objets de l’écran du contrôleur vers celui de la télévision. Ou d’utiliser le premier comme viseur. Ou comme fenêtre d’affichage supplémentaire.

Fidèle à son image, Nintendo n’a pas mis l’accent sur les capacités techniques de la « U » (on sait seulement qu’elle restituera des contenus haute définition en norme 1080p), mais plutôt sur le côté amusant, l’ouverture aux différents types de modes et l’innovation proposée. Du côté des grands éditeurs, et notamment le premier d’entre eux, Electronic Arts, l’accueil semble plus qu’enthousiaste. Les concepteurs ont devant eux une petite année pour découvrir et exploiter les nouvelles portes ainsi ouvertes.

Nintendo laisse en effet entendre qu’elle pourrait être commercialisée entre le 1er avril et le 31 décembre 2012.

Histoire de ne pas décourager les ventes d’ici là, les dirigeants japonais ont tenu à rassurer sur un point capital : le système pourra exploiter les jeux de l’actuelle Wii et ses accessoires (Wii Fit, etc).

DESALLE,PHILIPPE
Cette entrée a été publiée dans Economie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.