Rapprochement entre Rossel et La Montagne

Presse Rossel, nº3 de la presse régionale française

Le groupe Rossel (Le Soir, Sud Presse, Vlan…) poursuit son expansion sur le marché de la presse régionale française. Après être devenu ces dernières années le leader du marché dans le nord de la France suite au rachat de la Voix du Nord (Nord Eclair, Nord Littoral…) et du Courrier Picard, l’éditeur s’aventure cette fois dans le centre de l’Hexagone. Il doit annoncer ce jeudi l’ouverture de négociations exclusives avec la Fondation Alexandre Varenne, l’actionnaire principal du groupe de presse Centre-France La Montagne, basé à Clermont-Ferrand. L’objectif est de réunir ce groupe et la Voix du Nord au sein d’un même holding et de donner ainsi naissance au numéro trois de la presse régionale en France, derrière Ouest France et Ebra.

Centre-France La Montagne est l’un des principaux acteurs de la presse régionale en France. Il édite sept quotidiens dont le plus important est La Montagne (voir ci-contre). Il vend chaque jour plus de 400.000 exemplaires et réalise un chiffre d’affaires de 210 millions d’euros. Sa taille est assez comparable à celle de La Voix du Nord qui tire également à 400.000 exemplaires pour un chiffre d’affaires de 235 millions. Le nouveau groupe commercialisera 800.000 journaux tous les jours et emploiera 850 journalistes et 3.600 collaborateurs.

Fait assez inhabituel dans l’histoire des rachats et fusions dans la presse régionale, il n’est ici pas question de chercher à dégager des synergies industrielles et de rationaliser, en fermant des imprimeries ou en fusionnant des titres. Le mouvement n’est pas défensif. Les deux sociétés sont d’ailleurs saines et rentables. Il est plutôt question de créer une masse critique en vue de la migration vers le numérique. Les synergies se situeront au niveau des importants investissements qui sont à réaliser pour donner un avenir à la presse régionale dans un environnement numérique.

Si ce rapprochement a pu avoir lieu, c’est parce que le groupe Centre-France La Montagne est confronté à la question de la succession de Jean-Pierre Caillard (64 ans), le patron du groupe et l’un de ses principaux actionnaires. Il commence à réfléchir à un retrait progressif. La Fondation Varenne, dans laquelle ont été logées les parts de la veuve du fondateur du journal, était donc confrontée à un double problème : assurer la gouvernance du groupe après le départ de Jean-Pierre Caillard et atteindre cette masse critique nécessaire pour les développements futurs de la presse régionale.

Concrètement, le groupe Rossel apportera dans ce nouveau holding sa participation de contrôle dans la Voix du Nord tandis que Jean-Pierre Caillard et la Fondation Varenne apporteront leurs participations dans le groupe Centre France. Les 42 % de parts inaliénables que détient la Fondation Varenne resteront en dehors du holding. La structure finale de son capital n’est pas encore connue. Elle dépendra des études de valorisation des actifs qui vont débuter. L’accord définitif est attendu pour la rentrée.

Portrait

Sept quotidiens

Le groupe Centre-France détient sept quotidiens régionaux et vend 400.000 exemplaires chaque jour.

– La Montagne à Clermont-Ferrand (187.000 ex.)

– Le Berry républicain à Bourges (35.000 ex.)

– L’Yonne républicaine à Auxerre (33.000 ex.)

– Le Populaire du Centre à Limoges (41.000 ex.)

–La République du Centre à Orléans (47.000 ex.)

– Le Journal du Centre à Nevers (28.000 ex.)

– L’Echo républicain à Chartres (28.000 ex.)

MUNSTER,JEAN-FRANCOIS
Cette entrée a été publiée dans Belgique, Médias, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.