Dallas, ton remake impitoyable

Télévision Une nouvelle version de la série télévisée culte

Dallas de 1978 à 1991

Les groupies de Dallas peuvent se réjouir. La chaîne câblée TNT diffusera à l’été 2012 une nouvelle version de la série américaine. Michael Wright, le directeur de la programmation sur TNT s’est exprimé sur ce projet prévu depuis longtemps : « TNT explore la possibilité d’une version actualisée de Dallas depuis plusieurs années, mais ce n’est qu’en lisant le script de Cynthia Cidre que nous avons su que nous avions les bases pour une nouvelle grande série. »

Cette « version 2012 » s’inscrit pleinement dans la continuité du Dallas des origines. En effet, comme pour 90210 et Melrose Place Nouvelle Génération, le nouveau Dallas étonnamment « relooké » – les photos visibles sur ozap.com manquent cruellement de naturel et de vie – suivra les progénitures des personnages précédents. Ainsi, Jesse Metcalfe (Desperate Housewives) sera dans la peau du fils de Bobby et Pamela, Christopher. Josh Henderson, lui aussi repéré dans Desperate Housewives, incarnera le fils de J.R et de Sue Ellen, John Ross.

Les fans, un tantinet nostalgiques des années 1980, seront sans doute attentifs au retour de trois visages présents dans la série originale : Patrick Duffy, Linda Gray et Larry Hagman qui joueront leur rôle respectif de Bobby, Sue Ellen et J.R Ewing.

Attention ! Les mots qui suivent révèlent-ils une partie de l’intrigue texane ? Mais non, bien entendu : il y a peu de place pour une quelconque intrigue dans une série retraçant les frasques d’une famille américaine gangrenée par la soif d’argent et de vengeance. Mais bon, rappelons tout de même que dans cette suite de Dallas, car c’est véritablement une suite, Miss Elie et Clayton sont mortes. Bobby est remarié. Il faudra aussi compter sur la présence de Jordana Brewster (Chuck), Julie Gonzalo (Veronica Mars). Pour les plus impatients, un site officiel sera mis à leur disposition. Il proposera des photos de promotions et des vidéos inédites. Pour les autres, déçus par le premier Dallas, difficile de les rassurer en disant qu’ils combleront leurs attentes (intellectuelles) dans cette nouvelle version.

STAGIAIRE
Cette entrée a été publiée dans Culture, Médias, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.