La tempête sème la mort au Pukkelpop

© Sylvain Piraux/LESOIR

Le violent orage qui s’est abattu sur le festival limbourgeois a fait au moins trois morts et une quarantaine de blessés. D’autres gros dégâts, mais sans victimes, ailleurs dans le pays.

La fête a tourné au drame, jeudi en fin d’après-midi, au Pukkelpop, l’un des plus importants festivals de rock en Belgique, à Hasselt.

Un orage, bref mais extrêmement violent, a causé la mort d’au moins trois personnes et fait une quarantaine de blessés. Plusieurs médias flamands annonçaient même 4 morts. Deux journalistes du Soir, présents sur place pendant le drame, expliquent comment la structure d’une tente s’est effondrée, ainsi que plusieurs arbres, provoquant la catastrophe et un gros mouvement de panique.

En soirée, les autorités sur place ont expliqué que le terrain du festival allait être sécurisé et nettoyé pour que les concerts puissent reprendre ce vendredi.

Ailleurs en Belgique, notamment à Mons et à Bruxelles, les orages ont fait de gros dégâts, mais heureusement sans faire de victimes.


Cette entrée a été publiée dans Belgique, Culture, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.