Jean Amadou est mort à 82 ans

Humoriste, journaliste, satiriste, écrivain, chroniqueur radio, chansonnier, pamphlétaire et même parfois acteur (il a eu une formation de comédien) : Jean Amadou était tout ça. Un grand bonhomme, au propre (il mesurait 1,96 mètre) comme au figuré, qui s’est éteint ce dimanche à Paris, alors qu’il venait d’avoir 82 ans.

C’est au théâtre qu’il avait débuté, à Lyon. Mais sa « montée à Paris » s’étant mal passée, il délaissa un peu les planches pour faire du doublage de films (notamment pour Pain, amour ainsi soit-il, de Dino Risi, avec Vittorio de Sica) et tâta aussi du métier de chansonnier.

Mais c’est par la radio que le public fit connaissance avec sa voix. A partir de 1973, Jean Amadou a animé sur France Inter la tranche horaire du dimanche matin avec L’Oreille en coin, aux côtés d’Anne-Marie Carrière, Maurice Horgues, Jacques Mailhot. Puis, sur Europe 1, il a formé un duo avec Maryse Gildas dans le cadre de ses Chroniques matinales jusqu’en 2004-2005. Depuis 2001, il était aussi « sociétaire » des Grosses Têtes, l’émission de Philippe Bouvard sur RTL. Bouvard avec qui il avait déjà travaillé pour l’émission Samedi Soir en 1972.

Car Jean Amadou était aussi un homme de télé. Il anima Ce soir, on égratigne, puis l’émission dominicale C’est pas sérieux sur TF1 en compagnie de Jean Bertho, Anne-Marie Carrière, Guy Piérauld, Jacques Mailhot – homme de droite, hostile à Mitterrand en 1981, il en fut écarté. En 1985, il collabora ainsi à Tournez manège sur TF1, émission produite par Jacques Antoine. Il fut avec Stéphane Collaro et Jean Roucas à l’origine du Bébête Show sur TF1.

Commentateur pour France Inter et le quotidien L’Équipe du Tour de France, du tournoi des Cinq Nations et de la Coupe d’Europe de Football, Jean Amadou prêta aussi sa voix à Jolly Jumper dans le Lucky Luke de Terrence Hill et fut le narrateur des Visiteurs 1 et 2. Il avait publié dix ouvrages et présentait depuis 1995 un tour d’horizon politique satirique au Théâtre des deux ânes.

GORISSEN,AGNES,AFP
Cette entrée a été publiée dans Culture, Médias, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.