Les marchés euphoriques après l’accord européen

L’euro semble temporairement tiré d’affaire. Mais attention, l’accord d’hier pourrait rapidement s’avérer insuffisant.

Bruxelles+ 4,12 %, Paris + 6,28 %, Francfort + 5,35 % et New York + 2,86 % © AP/Michael Probst

Le plan bouclé in extremis par les dirigeants européens pour tenter de sortir de la crise de la dette a galvanisé jeudi les Bourses mondiales, portées par l’envol des valeurs bancaires.

Euphoriques, les Bourses européennes ont accéléré leur rythme de progression au fil de la journée et ont clôturé toutes en forte hausse. Wall Street a connu aussi l’embellie.

Malmenés depuis des semaines, les titres des banques ont été plébiscités par les investisseurs : à Bruxelles, KBC s’est envolé de 16,46 %. Plus modestement, les titres Dexia et Ageas ont pris 5,08 % et 6,44 %. A Paris, en revanche, l’euphorie n’a pas vraiment connu de limite : BNP Paribas a grimpé de 16,92 %, Crédit Agricole de 21,96 % et Société Générale de 22,54 %.

Est-ce à dire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Une chose est évidente, la crise de la dette n’est pas réglée d’un coup de baguette magique. Mais pour certains analystes, les décisions d’hier matin montrent cependant une volonté de convaincre et de rassurer les marchés. Cela a marché au moins pour une séance boursière. Encore faut-il que l’optimisme se poursuive sur la longueur.

Sur ce plan, l’économiste Ivan Van de Cloot tempère les ardeurs : « Ce n’est pas un mauvais accord en soi, mais il pourrait rapidement s’avérer que l’effort n’est pas suffisant. Le Financial Times parle de l’accord en disant que c’est un pistolet à eau, pas un bazooka… Parce que la seule dette italienne pèse déjà 1.900 milliards. Quand on joue à ce petit jeu de poker, il faut y aller franco. On a tellement fait croire, les jours précédents, que ce sommet allait tout résoudre et puis on arrive avec un petit accord portant sur mille milliards seulement. »

Cette entrée a été publiée dans Economie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.