L’inhumation du Soldat inconnu, en 1922

BRUXELLES

À la Colonne du Congrès, en présence de la reine Elisabeth et de la princesse Marie-Josée,  le roi Albert Ier épingle la Croix de l’Ordre de Léopold sur le cercueil du Soldat inconnu.

Dans le Soir du 12 novembre 1922, l’envoyé spécial à Bruges nous raconte comment s’est déroulé le choix du corps et son acheminement vers Bruxelles.

Voici un extrait : « La cérémonie de la désignation de la dépouille mortelle qui doit symboliser aux yeux de la nation émue et reconnaissante, celui que l’on a appelé “Le Soldat inconnu”, a été d’une simplicité pieuse.

Elle a eu lieu à la gare même de Bruges dans une salle d’attente transformée en chapelle ardente. Décor très simple lui aussi. Des tentures noires lamées d’argent, des palmiers et, côte à côte, cinq cercueils entourés d’un drap tricolore.

Une demi-obscurité règne dans cette chambre mortuaire dans laquelle veillent, depuis le matin, deux officiers, sabre au clair, deux militaires et deux invalides, tous porteurs de huit chevrons de front et qui, pieusement tour à tour, gardent les corps de ceux qui furent leurs frères d’armes et qu’ils connurent peut-être.

(…) Le ministre Devèze, qui avait revêtu l’uniforme d’officier de réserve, est arrivé de Bruxelles, à 4 h 30, par train spécial. (…)

S’adressant immédiatement à M. Haesebroeck, l’aveugle de guerre choisi pour désigner le corps qui sera inhumé solennellement à Bruxelles, au pied de la colonne du Congrès, le ministre lui dit : “je vous demande de déposer cette couronne – une petite couronne toute simple mais plus émouvante encore d’être si mince – sur le cercueil du soldat qui sera le Soldat inconnu et que vous aurez choisi!”

M. Devèze ayant répété cette phrase en flamand, a pris l’aveugle par la main et lui fait toucher successivement les cinq cercueils. L’aveugle, à voix basse, a dit alors : “c’est le quatrième vers la gauche! “, et il a déposé sa couronne sur le cercueil qu’il désignait. »

Cette entrée a été publiée dans La photo du vendredi. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.