La Poste se modernise en 1929

REPRODUCTION

En 1929, la Poste fait l’acquisition de side-cars qui serviront, notamment, à la levée des boîtes aux lettres.

On peut lire dans le Soir du 21 avril 1930 l’article « Notre administration des postes », qui fait écho au « rapport sur l’activité des services postaux pour l’année 1929 ».

Ce rapport donne l’occasion de rappeler des mesures prises les années précédentes.

« (…)  En 1927 :

Car l’administration des postes est une administration où l’on s’inquiète de faire bonne recette. Il ne suffit pas de servir le public – de plus en plus exigeant puisque le progrès lui apporte tant de facilités dans tous les domaines – de servir le public avec autant de célérité et d’exactitude que possible. Il faut aussi améliorer sans cesse le rendement de la « machine » administrative, tout comme cela se pratique dans l’industrie. Et comme dans l’industrie, il faut à l’occasion consentir des sacrifices d’argent afin de préparer l’avenir, notamment quand il s’agit de l’acquisition de machines ou de véhicules rapides qui permettent d’accélérer encore le rythme de l’expédition de l’affranchissement, de la distribution des courriers postaux.

(…) En 1929 :

(…) Dans les communes rurales où le trafic ne justifie pas la création d’une sous-perception ou d’un relais, le facteur, à l’issue de sa tournée, se tient pendant une heure à la disposition du public, de préférence à la maison communale.  (…)

Ici encore, il faut citer l’intervention de petits véhicules à moteur pour la levée des boîtes. La mesure (…) va être étendue à l’ensemble des grandes villes et à quelques  villes de deuxième rang. Ces véhicules serviront également à assurer la distribution et aux particuliers qui reçoivent le plus de correspondance et pour la remise à domicile des colis-postaux par express »

Cette entrée a été publiée dans La photo du vendredi. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.