La voix de Cesaria Evora s’est éteinte

Cesaria Evora s’est éteinte samedi dans son île du Cap-Vert, à l’âge de 70 ans. Affaiblie par des problèmes de santé, la chanteuse de « Sodade » avait mis un terme à sa carrière en septembre dernier.

« La diva aux pieds nus » avait subi plusieurs interventions chirurgicales ces dernières années, dont une opération à cœur ouvert en mai 2010. Après cette opération, l’artiste, ambassadrice iconique des musiques du monde, avait repris la route et s’était produite en avril dernier sur la scène parisienne du Grand Rex.

« Cize », comme l’appelaient ses admirateurs, avait fait ses premiers pas sur la scène internationale au début des années 90, et livré quatorze albums. Couronnée par un Grammy Award en 2003 pour l’album Voz d’Amor, Cesaria Evora avait reçu en France deux Victoires de la musique, la première en 2000 pour Café Atlantico, la seconde en 2003 pour Voz d’Amor.

Depuis ses vrais débuts, il y a près de quarante-cinq ans sur l’île de São Vicente, Cesaria Evora avait souvent chanté les amours contrariées avec en toile de fond la nature brute et l’isolement insulaire propre au Cap-Vert, archipel qui, selon l’artiste, « marque les âmes pour des générations ».

Cette entrée a été publiée dans Culture, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.