Pol Mathil, une vie de passion journalistique

Collaborateur du Soir depuis plus de 40 ans, Pol Mathil s’est éteint ce mardi 20 décembre, des suites d’un cancer. Il avait 89 ans. Notre journaliste, spécialiste de l’Europe centrale et orientale et, jusqu’en 1990, du bloc soviétique, Leopold Unger – c’était son vrai nom – était aussi une sommité journalistique en Pologne, son pays d’origine, où il collabora avec la prestigieuse revue polonaise Kultura. Il fut aussi columnist au Herald Tribune et chroniqueur à Radio Free Europe.

Unger ne cessa jamais d’être Mathil, signant dans Le Soir jusqu’au mois d’août dernier, lorsque parut sa dernière chronique : ne plus avoir la force d’écrire fut l’ultime épreuve, peut-être la plus douloureuse pour ce journaliste dans l’âme. Notre collègue et ami était un passionné de ce qui était plus qu’un métier pour lui, curieux d’un monde où tout l’intéressait, et dont il n’avait de cesse de débusquer le sens, occulté par des soubresauts pas toujours intelligibles.

Cette entrée a été publiée dans Médias, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.