Au revoir la Pologne, bonjour le Danemark !

Union européenne La présidence tournante change de main

Helle Thorning-Schmidt, 45 ans, sociale-démocrate, est la première femme à diriger un gouvernement au Danemark. Elle est en poste depuis le 2 octobre dernier, à la tête d’une coalition de centre-gauche pro-européenne. © JULIEN WARNAND/belga.

Adieu la Pologne, vive le Danemark ! La présidence tournante du Conseil de l’Union européenne changera de main ce samedi soir à minuit.

Une présidence tournante ? La plupart des Européens ignorent qu’elle existe encore. Il est vrai que sa visibilité est très réduite depuis l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, voici deux ans. En caricaturant, on pourrait dire que la présidence tournante n’est plus qu’une opération de relations publiques – d’« appropriation » – orientée vers la population du pays qui l’assume. Chacun gardera en mémoire « la sienne ». Les Belges se souviennent de la présidence belge, qui s’achevait il y a très précisément un an…

Le gouvernement de Donald Tusk s’est honorablement acquitté des tâches un peu ingrates qui font le quotidien d’une présidence. Et il a témoigné de bout en bout d’un réel engagement européen. La présidence polonaise a cependant souffert de ne pas siéger autour de la table où s’écrivait l’Histoire européenne : la table de la zone euro.

La Pologne ne fait pas (encore) partie de la famille de l’euro. Elle a assisté en spectatrice aux divers rebondissements de la crise de la dette, et aussi aux va-et-vient en la matière d’Angela Merkel. Ceci n’a pas empêché le ministre polonais des Affaires étrangères, Radek Sikorski, de prononcer, fin novembre dans un discours à Berlin, quelques phrases parmi les plus fortes de l’année : « Je demande à l’Allemagne, pour son bien et pour le nôtre, d’aider la zone euro à survivre et à prospérer. Vous savez très bien que personne d’autre ne peut le faire. Je serai probablement le premier ministre polonais des Affaires étrangères à le dire, mais c’est ainsi : je crains moins la puissance allemande que je ne commence à craindre l’inaction allemande. »

Pas membre de la zone euro ! La présidence tournante précédente, celle de la Hongrie, était également « au balcon ». Et celle qui débute ce dimanche le sera aussi. Chypre, qui reprendra le flambeau le 1er juillet prochain, a adopté l’euro en 2008…

Tout comme les Polonais, les Danois craignent d’être marginalisés, à l’heure où la zone euro s’organise. Le nouveau gouvernement danois de centre-gauche (sociaux-démocrates, gauche « radicale » et Verts), dirigé par Helle Thorning-Schmidt, cherche donc depuis son installation à donner des gages de ferveur européenne. La nouvelle équipe a commencé par supprimer les contrôles douaniers intra-européens qui avaient été rétablis par le gouvernement conservateur précédent, lequel gouvernait sous l’influence des populistes du Parti du peuple danois. Elle a annoncé des référendums sur une partie des dérogations (opt-outs) dont bénéficie le Danemark depuis fin 1992 – mais la dérogation concernant l’euro ne sera pas du nombre… Enfin, Helle Thorning-Schmidt a, pour la première fois, nommé un ministre des Affaires européennes.

« Cela dit, reconnaît-on avec un certain fatalisme de source diplomatique danoise, l’agenda politique européen du semestre est déjà fixé, et il va surtout être question, sous la houlette de Herman Van Rompuy, de gouvernance économique et du nouveau traité à vingt-six… »

Un autre point très important figure toutefois à l’agenda : la négociation sur le financement futur de l’Union européenne, pour la période 2014 – 2020. C’est un dossier très politique et infiniment délicat – alors que les attentes augmentent par rapport à l’Union mais que les moyens diminuent dans les budgets nationaux.

La réflexion sur le prochain cadre financier pluriannuel a été lancée sous présidence polonaise ; elle se poursuivra sous présidence danoise ; et devrait se conclure sous présidence chypriote. Aucune étape vraiment décisive ne sera cependant franchie à ce sujet avant… l’élection présidentielle française, de mai prochain !

LABAKI,MAROUN

Cette entrée a été publiée dans Monde, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.