Adele survole les Grammy Awards

Musique Hommage à Whitney

Adele a remporté six Grammy Awards. © ap.

Dimanche, la 54e édition des Grammy Awards, autrement dit les Oscars de la musique, s’est bel et bien déroulée à Los Angeles. Bien qu’endeuillée par la disparition de Whitney Houston, cette cérémonie a connu deux grands vainqueurs : Adele et les Foo Fighters.

La chanteuse britannique Adele a fait son grand retour sur scène après son opération des cordes vocales. Elle ne sera pas venue pour rien : la jeune femme de vingt-trois ans rentrera chez elle avec pas moins de six trophées. Malgré ses nombreuses récompenses pour son album 21, qui s’est écoulé l’an dernier à six millions d’exemplaires, elle jure de ne plus écrire sur les ruptures. Elle veut prouver à son public qu’elle n’est pas la femme « malheureuse » qu’elle semble être à cause de ses chansons.

Elle ne fut pas seule à faire un retour triomphant. Les Beach Boys, le mythique groupe de rock californien, se sont retrouvés, à l’occasion des 50 ans de leur formation, sur la scène des Grammy, après plus de vingt ans d’absence.

Ces vétérans du rock ont interprété, avec un certain panache, leur tube « Good Vibrations » sur une scène plongée dans une lumière bleu océan, tandis que le fond de scène était couvert de projections de planches de surf, devant une salle en standing ovation.

Rappelons que cette 54e édition des Grammy Awards a débuté avec une prière en hommage à Whitney Houston, décédée samedi à l’âge de 48 ans dans sa chambre d’hôtel à Beverly Hills. Plusieurs artistes étaient vêtus de noir, à l’instar de Lady Gaga, vêtue d’une robe noire et le visage couvert d’un voile en résille. Après la prière, une courte vidéo de Whitney Houston, chantant son titre-phare, « I will always love you » a été présentée, suivie d’une ovation de la salle. Si la soirée, ponctuée par de nombreux hommages rendus à Whitney Houston, a parfois pris une teinte assez sombre, elle a également été marquée d’instants plus légers, comme le « bœuf » de clôture endiablé avec Paul McCartney, Bruce Springsteen, Tom Petty et Dave Grohl, entre autres.

STAGIAIRE
Cette entrée a été publiée dans Culture, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.