Cinéma : Mort du scénariste Tonino Guerra

Il rejoint Fellini et Antonioni, Tonino Guerra, 16 mars 1920 – 21 mars 2012. © afp

Monument du cinéma, dont il était l’une des ombres les plus influentes, Tonino Guerra a rendu l’âme, hier matin, dans sa petite ville natale de Santarcangelo di Romagna. Il avait 92 ans. Durant près de cinquante ans, le poète et dramaturge italien aura marqué le cinéma de son empreinte en écrivant une centaine de scénarios, dont quelques-uns devenus mémorables : Amarcord, Et vogue le navire, Ginger et Fred pour Fellini. La nuit de San Lorenzo ou Kaos pour les frères Taviani. Mariage à l’italienne, pour Vittorio De Sica. Nostalghia, pour Tarkovski. De nombreux films d’Antonioni (L’Avventura, La nuit, Blow-up…). Les sept derniers films d’Angelopoulos (dont L’éternité et un jour, Palme d’or en 1998). Sans compter une dizaine pour Francesco Rosi (Cadavres exquis, Le christ s’est arrêté à Eboli…).

Tonino Guerrra, également romancier, avait commencé à écrire alors qu’il était déporté dans un camp de concentration allemand pendant la Deuxième Guerre mondiale.

CROUSSE,NICOLAS
Cette entrée a été publiée dans Culture, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.