Le Nobel de la Paix à l’Union européenne

Le Nobel sacre l'Union européenne « pour plus de six décénnies de paix ».© AFP

C’est la promotion de la paix, de la réconciliation, de la démocratie et des droits de l’homme en Europe qui a été distinguée. Les dirigeants de l’UE ont réagi en pagaille…

Le Comité Nobel norvégien a décerné hier le prix Nobel de la Paix 2012 à l’Union européenne. « L’UE et ses précurseurs contribuent depuis plus de six décennies à promouvoir la paix, la réconciliation, la démocratie et les droits de l’Homme en Europe », expliquait, à 11 heures, le Comité, qui poursuivait en mettant en évidence la paix entre l’Allemagne et la France, et la démocratisation de l’Europe du Sud puis de l’Est.

Les dirigeants de l’Union avaient été prévenus de la bonne nouvelle peu auparavant. Ils ont réagi dans un désordre qui illustre assez bien, sans doute, certains problèmes fondamentaux de l’Union… A 11 h 02, la Commission européenne annonçait que son président, José Manuel Barroso, ferait une déclaration officielle à 11 h 30. Alors que celle-ci venait de débuter, à 11 h 41, Herman Van Rompuy, en visite en Finlande, se réjouissait à son tour, sur Tweeter. A 12 h 12, la Commission diffusait le texte de la déclaration de José Manuel Barroso. Et à 12 h 13, elle envoyait le texte d’une réaction commune de son président et du président du Conseil européen !

D’autres ont réagi, chacun de son côté : Martin Schulz, le président du Parlement européen, en visite en Autriche, Cathy Ashton, la haute représentante de l’UE et vice-présidente de la Commission, des commissaires européens, etc. « Sur ce continent européen – tant battu, piétiné, endolori –, ce que nous avons réussi, à savoir nous entendre comme nous nous entendons, malgré des divergences, est une manière exemplaire de procéder et qui permet à d’autres d’emprunter les chemins de la paix », a souligné de son côté le président de l’Eurogroupe, Jean-Claude Juncker.

José Manuel Barroso a eu droit à des applaudissements de journalistes, à la fin de sa déclaration ; un fait extrêmement rare dans la salle de presse de la Commission, où l’émotion était perceptible, notamment parmi les porte-parole de l’institution…

La twittosphère se montrait d’emblée moins respectueuse. « Le Nobel de la paix va à l’Union européenne. Cette façon de décorer les gens à titre posthume m’a toujours fait sourire », assénait @pandanael. @G_Hugot notait que, « bizarrement, l’Union européenne n’a pas reçu le prix Nobel d’économie ». Et @LB2S s’étonnait : « Vu le nombre de directives et de règlements que l’UE produit, je ne comprends pas pourquoi ils n’ont pas eu le Nobel de littérature »

MAROUN LABAKI ET AFP
Cette entrée a été publiée dans Monde, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.