La liste de l’UICN pointe vingt-cinq cousins proches menacés de disparition

L’Indri-indri de Madagascar © D.R.

Les nouvelles en provenance de la Convention des Nations unies sur la biodiversité biologique de cette semaine à Hyderabad (Inde) ne sont pas bonnes. « Plus de la moitié (54 %) des 633 espèces de primates connues dans le monde sont menacées d’extinction », indique le Dr Russel Mittermeier, du groupe d’experts sur les primates de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Et la situation de 25 d’entre elles est plus que préoccupante. Surtout pour les lémuriens de Madagascar. La famille du Lepilémur Septentrional y est la plus mal lotie : elle ne compterait plus que 19 spécimens en vie. La principale menace qui met la survie des primates en danger n’est autre que la destruction de leurs habitats, en particulier le défrichement des forêts tropicales. « La chasse pour la viande de brousse et le commerce illégal d’espèces sauvages (braconnage) sont également à l’origine de leur déclin rapide », souligne l’UICN.

Les pays les plus touchés, outre Madagascar où six espèces sont désormais reprises sur la fameuse liste, sont le Vietnam (5 espèces), l’Indonésie (3) et le Brésil (2). Au Congo, seule une espèce, le gorille, est reprise dans la liste de l’UICN.

« Même si nous n’avons encore perdu aucune espèce de primate au cours de ce siècle, certaines d’entre elles sont vraiment dans une situation désespérée », souligne Christoph Schwitzer, responsable de la recherche au sein de la fondation Bristol Conservation and Science Foundation (BCSF) qui a participé à l’étude.

Actualisée tous les deux ans, cette liste réserve aussi (parfois) de bonnes surprises. Des espèces en sortent suite à l’amélioration de leur statut. C’est le cas du Macaque à queue de lion en Inde ou encore du Grand Hapalémur à Madagascar. Ils ont bénéficié de la mobilisation engendrée par la publication de leurs noms dans cette liste des « Primates en péril ».

CHRISTIAN DU BRULLE
Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.