Laetitia Massa est la « Lumière » du Soir

La lauréate (troisième en partant de la gauche) et Asanda Madikane à ses côtés entourées par le jury des « Lumières du Soir ». © D. Duchesnes

C’est un projet extraordinaire ! En plus de l’aspect entrepreneurial, Shaipz résout un vrai problème sociétal », s’enthousiasme Béatrice Delvaux, éditorialiste en chef du Soir et membre du jury des Lumières du Soir. La plate-forme web de Laetitia Massa vient de remporter le concours d’entrepreneuriat dédié aux femmes soutenu par « Le Soir ». Son objet : aider à surmonter les difficultés liées à l’acquisition d’un bien immobilier. « L’idée est de combiner un site de rencontre comme Meetic et un site Immobilier comme Immovlan », résume Béatrice Delvaux. Shaipz veut permettre à ses utilisateurs de se regrouper autour de l’achat d’un bien immobilier. Ils pourront s’organiser eux-mêmes pour la construction du bâtiment et réduire les coûts via des économies d’échelle.

Le projet a été élu par un jury composé de Béatrice Delvaux, de membres de l’ASBL Idealy, partenaire dans l’organisation du concours, et de spécialistes de l’entrepreneuriat. Laetitia Massa s’est vu attribuer un prix d’une valeur de 6.250 euros, capital minimum pour créer une SPRL. Elle sera également intégrée au programme de Nest’Up.

Les trois semaines à venir s’annoncent chargées pour la candidate. Elle sera intégrée au programme de l’accélérateur de start-up wallon. Le 14 novembre, elle présentera son projet à un panel d’experts, d’investisseurs et à la presse.

Comme nous le confiait la gagnante de la dernière édition du concours, Marie André, « ce concours m’a rendue plus forte. J’ai pu quitter mon travail pour me consacrer entièrement à mon projet ». Son produit, Bee Nature, est actuellement vendu dans 50 boutiques à travers la Wallonie. Un succès. Un parcours que pourrait emprunter Laetitia Massa. « Cela permet d’accélérer mon projet. Je vais tenter d’expliquer cela à mon patron et d’y consacrer mes jours de congé » explique la lauréate. Son site est en version « beta ». Premier objectif, lancer la version définitive de la plate-forme. La lauréate désire ensuite se lancer sur le marché international.

Mention spéciale aussi pour le projet « Lulu Goldplay » d’Asanda Madikane, coup de cœur du public. Il s’agit d’un système de distribution mensuel d’un pack comprenant plusieurs objets liés aux relations intimes des couples. Une distinction qui permettra à l’entrepreneure d’être soutenue par Idealy. .

STAGIAIRE
Cette entrée a été publiée dans Action Soir, Economie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.