Etats-Unis: les candidats tortionnaires

Pendant combien de temps encore le Parti républicain va-t-il nous offrir ce spectacle inquiétant et désolant d’ignorance et de bigoterie qui accompagne les débats entre ses candidats à l’investiture ?

Le buzz que suscitent régulièrement sur le Net les gaffes des prétendants républicains pourrait faire sourire s’il ne s’agissait pas d’élire la personne qui pourrait présider aux destinées de la plus grande puissance mondiale.

On peut se gausser évidemment de la minute de confusion de Rick Perry, gouverneur du Texas, incapable de se souvenir du nom de l’agence gouvernementale dont il préconisait la disparition, ou encore des plaisanteries de Herman Cain sur l’Ouzbékiki-Ouzbébistan et de sa méconnaissance atterrante du dossier libyen.

Mais la ligne rouge a été franchie samedi avec la défense de la torture par Herman Cain et Michele Bachmann, deux candidats qui se réclament très bruyamment des valeurs démocratiques et chrétiennes, mais qui visiblement, dans l’histoire de cette religion, en sont restés à la période de l’Inquisition.

La justification de la torture a été l’une des infamies des années Bush, un déshonneur pour les Etats-Unis et une des raisons de leur perte de crédibilité morale et d’influence sur la scène internationale. Et c’est pour renouer avec le respect du droit et rétablir le renom des Etats-Unis que le président Obama, tout à son honneur, a interdit le recours aux traitements cruels et dégradants.

Le supplice de la  baignoire (waterboarding, ou simulacre de noyade) est clairement interdite par le droit américain et par les règles de l’armée américaine. L’actuel directeur de la CIA, le général David Petraeus, qui n’est ni un gauchiste ni un défaitiste, n’a eu de cesse de répéter que la torture est inefficace pour obtenir des renseignements utilisables et qu’elle nuit à la sécurité des forces armées américaines.

Mitt Romney, “un poltron”

On aurait pu croire qu’aucun homme politique américain, soucieux de la réputation des Etats-Unis, n’ose renouer avec la « doctrine Bush ». Or, Mitt Romney, ancien gouverneur du Massachusetts et pieux Mormon, un candidat que nombre d’observateurs politiques présentent comme un modéré, a lui aussi refusé d’exclure le recours à la torture. « Par couardise », écrit sévèrement le New York Times dans un éditorial titré sans ambages The Torture Candidates.

McCain contre Herman Cain

Pour marquer son désaveu cinglant de ces candidats, le journal de référence cite en exemple la position du sénateur républicain John McCain, qui, à l’issue du débat de samedi soir, a twitté : « très déçu par les déclarations d’appui au supplice de la baignoire. La waterboarding, c’est de la torture ».

Heureusement, d’autres candidats ont sauvé l’honneur d’un Parti qui, dans ses meilleurs jours, fut celui de Lincoln et d’Eisenhower. John Huntsman, ex-ambassadeur américain en Chine, a dénoncé cette caution apportée à des pratiques « qui ne peuvent que dégrader la position des Etats-Unis dans le monde ». Le candidat « libertarien », Ron Paul, a lui aussi fustigé ses rivaux tortionnaires, en qualifiant le waterboarding d’ « illégal, de non civilisé et d’inefficace ».

Les derniers modérés du Parti attendent avec impatience les premières élections primaires, en priant que les électeurs éliminent très vite ces Perry, Bachmann et Cain, qui font de leur ignorance et de leur dureté un argument électoral, et peut-être même Mitt Romney, qui, par opportunisme, n’ose même pas défendre les principes et les valeurs inscrits dans le droit américain et le droit international.

Pour en savoir plus: Reed Brody, Faut-il juger George Bush?, Editions André Versaille/GRIP, 2011. Avec une préface, Le déshonneur des démocraties (Jean-Paul Marthoz)

Cette entrée a été publiée dans Analyse, droits de l'homme, Etats-Unis, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Etats-Unis: les candidats tortionnaires

  1. AlexHanin dit :

    Michelle Bachmann a également affirmé que l’Irak devrait payer plusieurs millions de dollars par soldat américain tué au cours de la guerre. Il ne faut plus s’étonner de rien.

  2. claire dehon dit :

    Pour les gens qui votent pour les démocrates, ceux qui votent pour les républicains sont des idiots, des ignorants, des infantiles et maintenant des tortionnaires!!! Vraiment , en voilà un discours sage et bien pensé…

    • jean-paulmarthoz dit :

      Absolument pas, puisque je signale que d’autres Républicains ont adopté des positions beaucoup plus nuancées et “de principe”. Avouez quand même que Cain (à ne pas confondre avec John McCain qui lui a des principes et des connaissances) et Perry ne savent pas grand chose du monde…

    • jean-paulmarthoz dit :

      comme je l’écrivais dans un commentaire qui s’est égaré, je ne cite négativement dans ce texte que certains Républicains, reconnaissant que d’autres ont pris des positions plus nuancées, ce qui devrait vous convaincre de mon souci de ne pas mettre tout le monde dans le même sac.

  3. James Moenting dit :

    Cher Monsieur Marthoz, si certain Republicains ou Bush sont a juger (et je n’ai rien contre), on pourrait peut-etre commencer par juger les atrocites europeenes. La France par example qui apres tant d’annees ne reconnait toujours pas ouvertement et publiquement son role infame joue pendant la derniere guerre. Ou alors par example, les atrocites francaises au Vietnam… La list complete serait trop longue. A par cela, le NY Times est maintenant, comme la majorite des medias americains, un journal de gauche: Que peut-on en attendre?

  4. James dit :

    Mon article n’a pas ete publie ! Vive la democratie en Europe!

  5. JamesMo dit :

    Merci pour la publication.

  6. JamesMo dit :

    Citez moi SVP 1 seul pays qui n’a pas utilise une forme de torture dans le cas de terrorisme contre leur pays (ou guerre).

  7. JamesMo dit :

    Il est vrai qu’etre ”de gauche” a toujours ete ”trendy”, ”a la mode” depuis les annees 60. En fait la gauche a lentement detruit les valeurs judeo-chretiennes qui font que le monde se trouve ou il se trouve aujourd’hui: Pas brillant et meme catastrophique. Mais ce qui est plus desolant, c’est l’attaque sur les personnes qui defendent ces valeurs comme les evangelistes par example ou certains republicains appeles tortionaires. J’aimerais suggerer un livre a lire d’une journaliste britanique appellee Melanie Phillips ” the world turned upside down”
    J’espere que ce livre remettra les esprits ”turned” en place

  8. james dit :

    Cher Monsieur Marthoz,
    Mon 2eme commentaire n’a pas ete publie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>