Retour sur 10 crises humanitaires en 2009: Pakistan

pakistan.jpg Jouer sa vie pour accéder aux centres de santé.

Cet enfant s’est endormi sur un lit de camp spécial pour traiter le choléra. Dans la province du nord ouest du Pakistan, MSF a mis en place un centre de traitement du choléra. Entre juin et octobre 2009, 611 patients ont été traités dans ce centre. 

Les jeunes enfants restent très à risque pour toute une série de maladies dans  la région. Malheureusement tous n’ont pas la chance d’avoir accès aux centres de santé à cause de la violence qui ravage le Pakistan depuis ces deux dernières années.

Le conflit qui oppose l’armée pakistanaise et les groupes armés de l’opposition dans la province de la frontière du nord-ouest et dans les territoires tribaux fédéraux (FATA, Federally Administered Tribal Areas) a provoqué le déplacement de plus de deux millions de personnes. Ces affrontements sont aussi à l’origine des nombreux bombardements dans les grandes villes pakistanaises qui ont fait des centaines de tués et des milliers de blessés.

Partout dans le pays, les soins de santé font généralement défaut, et le Pakistan affiche des taux de mortalité infantile et maternelle parmi les plus élevés de la région.

L’intensification de la violence dans la vallée de Swat, située dans la province de la frontière du nord-ouest, a obligé MSF à suspendre ses activités d’urgence en avril. MSF est la seule organisation internationale disposant d’une équipe internationale permanente apportant son soutien à l’hôpital de la ville de Mingora et offrant des services ambulanciers dans la région.

Au mois de février, deux travailleurs médicaux de MSF, Riaz Ahmad et Nasar Ali, ont trouvé la mort lorsque l’ambulance qu’ils conduisaient a été visée par des hommes armés. Les deux hommes se rendaient dans la ville de Charbagh pour aller chercher des civils blessés par les combats.

Tandis qu’en mai plus d’un million de personnes fuyaient une offensive des forces gouvernementales contre des rebelles basés à Swat, beaucoup d’autres se sont retrouvées coincées entre les tirs des belligérants ou ont été immobilisées par le couvre-feu. Elles se sont retrouvées privées de nourriture, d’eau et de soins médicaux. C’est très difficile de fournir de l’aide aux populations à cause de l’insécurité qui règne dans le pays. MSF est parvenue à aider beaucoup de personnes réfugiées dans des écoles, des centres communautaires et des maisons privées. Certaines personnes déplacées se sont abritées dans une vingtaine de camps improvisés dressés par le gouvernement pakistanais. MSF a mis sur pied des camps pour des milliers de personnes à Mardan et à Lower Dir.

Fuir les combats, chercher un refuge, de la nourriture et des soins de santé, telle est la situation quotidienne que doivent affronter des millions de personnes au Pakistan.

Cette entrée a été publiée dans Pakistan. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>