5 rivières traversées pour une alerte à la rougeole

photo-blog-puc-26-07-10.JPGL’Equipe Mobile d’Intervention (EMI) du PUC est revenue d’une mission d’évaluation à Monkoto, localité située à environ 230 km de route au sud de Boende, dans la province de l’Equateur. Cette évaluation a duré 9 jours et a donné lieu à une véritable expédition: l’équipe a dû traverser pas moins de cinq rivières avec les motos et le matériel avant d’atteindre la zone à évaluer. Une mission qui faisait suite à une suspicion de rougeole émise par la zone de santé de Monkoto.

Arrivée sur place, l’EMI a constaté qu’il y avait plus de peur que de mal. Certaines structures médicales ont enregistré des cas avérés de rougeole, mais dans l’ensemble, l’impact est très bas voire nul. Selon le docteur Papys Lame, responsable médical de l’évaluation, ce problème d’interprétation des données serait dû entre autres au niveau très bas du personnel médical local…

Cette entrée a été publiée dans Cliniques mobiles, RDCongo, rougeole, urgences. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>