La fabuleuse histoire de Monsieur D

Tous les commerces de la région sont impactés par l'épidémie d'Ebola qui pousse les gens à rester chez eux. © Anna Surinyach/MSF

Tous les commerces de la région sont impactés par l’épidémie d’Ebola qui pousse les gens à rester chez eux. © Anna Surinyach/MSF

Monsieur D. est un “monsieur extraordinaire” ; c’est d’ailleurs sous ce nom qu’il est connu dans son quartier de Kankan. Il parait qu’il a 85 ans… A le voir, on lui en donnerait à peine 60. Il respire la lumière.De taille moyenne, il se tient droit et ses grands pieds marchent à la fois avec aisance et précaution. Quand il parle, ses mains immenses s’agitent devant lui et semblent raconter leur histoire propre, et quand il rit, il laisse apparaitre une dentition pour le moins étonnante qui ferait le bonheur de plus d’un dentiste !

Monsieur D. tient un café restaurant qu’il a appelé “Diaspora” : sa famille est éparpillée autour du monde. En ce moment, les affaires ne tournent pas comme il aimerait : Ébola et sa cohorte de mesures de protection a entrainé dans son sillage la suspicion et le doute. Et quand une poignée d’expats MSF commencent à prendre leurs habitudes dans son café, il explique avec un large sourire, et force remerciements, comment cette confiance a permis que les clients retrouvent le chemin de son établissement.

Monsieur D. fourmille d’idées. Il a beaucoup voyagé et raconte des histoires surprenantes associant les mots de façon improbable, faisant de son récit une aventure dans laquelle il nous embarque. Il parle des “Blancs” et des “Nègres” sans complexe. Il passe de Michel-Ange (« Qu’est-ce que l’art véritable ? C’est mettre l’Amour dans son travail et, la véritable noblesse de l’art, c’est tendre vers la perfection et puisque Dieu est perfection, se rapprocher de cette perfection, c’est se rapprocher de Dieu ») à une lecture aussi particulière que pertinente de la Bible (« Vous comprenez, quand Dieu a créé Adam et Ève, il les a placés dans un jardin ; ça veut dire qu’il faut que notre environnement soit un jardin, une partie de nous-même »).

Il disserte sur les démarches qu’il fait pour que son projet d’espaces verts aux ronds-points à Kankan soit accepté (« Nous avons un maire accidentel, qui n’est ni intéressé, ni compétent, alors, je ne lui parle pas »), sur son projet de transformation de son restaurant avec pelouse, chambres et jardin – suspendus ! – sur le toit-terrasse et, de l’enthousiasme plein les yeux, nous montre la petite pépinière qu’il a commencé à réaliser, la pergola, les bougainvillées et les petites plantes dont les toutes jeunes pousses commencent à poindre… Il faut être prêt lorsque le projet sera accepté et « je ne lâcherai pas ! ». Il explique comment l’Amour [je mets un grand "A" parce qu'en l'entendant parler, je ne vois que cette majuscule] est la base de l’amitié, que l’amitié est précieuse, que l’Amour est la source qui donne son sens à la vie, que cet Amour, on le reçoit dans le creuset de la famille et que si on en a été privé, on ne peut pas le partager et que chaque chose que l’on fait devrait être guidé par ce même Amour qui étincelle dans ses yeux.

Monsieur D. adore les cigares et lorsque nous lui en offrons, son visage s’illumine d’une joie d’enfant, sincère, rayonnante, contagieuse et ses yeux ne sont plus que deux étoiles. Et, tout en buvant son café, il affirme qu’il va s’en délecter, à 3h du matin, en écoutant Louis Armstrong…

Monsieur D. a des soucis, comme tout le monde, peut-être même un peu plus.

Monsieur D. répand une formidable énergie autour de lui. De celles qui émanent des âmes généreuses avec une formidable foi en l’humanité, sans naïveté, pleinement, qui le porte et qu’il partage sans réserve.

Blog de Hélène Thomas – Psychologue MSF en Guinnée

Cette entrée a été publiée dans Guinée, Récit du terrain, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>