La récolte du miel

La saison apicole touche déjà à sa fin. Le moment est venu pour l’apiculteur de récolter le miel, ce trésor offert par les abeilles mellifères.

La grande miellée d’été s’achève dans le courant du mois du juillet. Le moment est venu pour l’apiculteur de récolter un délicieux miel aux notes dominantes de tilleul, de ronce, de trèfle,… en fonction des sites de butinage.

Il est important de ne pas attendre trop longtemps avant d’effectuer cette récolte car à l’heure actuelle les abeilles ont besoin de se préparer très tôt à l’hivernage, au risque de ne pas pouvoir passer l’hiver dans de bonnes conditions. Il revient à l’apiculteur de les aider dans cette préparation précoce en fournissant à ses colonies les soins indispensables contre le varroa, ce terrible parasite qui affaiblit considérablement nos abeilles.

La première étape de la récolte consiste à retirer les cadres de miel présents dans les hausses des ruches, ces “étages” que l’on superpose au dessus du corps de la ruche. L’apiculteur consciencieux ne récolte pas les cadres présents dans le corps de la ruche afin de laisser aux abeilles une partie de leurs réserves de miel. Les abeilles présentes sur les cadres de hausse sont brossées dans la ruche. Les cadres remplis de miel peuvent alors être emportés à la miellerie.

Pour répondre aux exigences sanitaires imposées par l’AFSCA, l’extraction doit se faire dans un local propre, sec, carrelé et disposant d’un appoint d’eau chaude. On peut récolter le miel dans sa cuisine pour autant que l’on réserve la pièce à cette activité durant tout le temps de l’extraction. La pièce doit être chauffée et si possible déshumidifiée.

La pièce est prête. Il s’agit maintenant d’extraire le miel hors des cadres. Pour ce faire on utilise tout d’abord un outil à désoperculer. Les alvéoles contenant le miel ont en effet été fermées par les abeilles à l’aide d’un opercule, un petit bouchon, de cire. L’apiculteur retire ce bouchon à l’aide d’une fourchette ou d’un couteau adapté afin de permettre au miel de s’écouler. Le cadre désoperculé est ensuite placé dans un extracteur fonctionnant sur le principe de la force centrifuge, comme une essoreuse : les cadres tournent à très haute vitesse et le miel est éjecté contre les parois de l’extracteur. Un robinet présent dans le bas de l’extracteur permet de récupérer le miel qui est filtré deux fois avant d’être versé dans un maturateur.

L’utilisation d’un maturateur couplé à un déshumidificateur permet d’initier le processus de cristallisation et de réduire l’humidité encore présente dans le miel. En mélangeant mécaniquement le miel dans le maturateur, on peut obtenir un miel plus onctueux, présentant des cristaux plus fins. Lorsque le taux d’humidité descend sous la barre des 18%, le miel peut être mis en pot et dégusté. S’il a bien été conditionné, il peut se conserver plusieurs années à une température de 14° et à l’abri de la lumière.

Le miel est un trésor. Rares sont les aliments possédant autant de vertus. Avec le miel, les abeilles nous offrent un produit extraordinaire, délicieux et bon pour notre santé.

Malheureusement les miels que l’on achète en grande surface ne sont pour la plupart que de pauvres substituts sucrés dénués d’âme et de vertus. Ce sont des substances mélangées mises au point par des goûteurs professionnels et totalement standardisées au détriment de toutes les qualités qui font un vrai miel.

Si vous souhaitez consommer du miel, prenez contact avec un apiculteur local : il vous proposera un miel unique et de qualité qui ravira vos papilles et votre santé. N’oubliez pas de plus que ce sont ses abeilles qui pollinisent votre jardin et favorisent la biodiversité locale. En achetant du miel local, vous faites non seulement du bien à votre santé mais également à notre environnement.

On importe en Belgique 80% du miel que l’on consomme. C’est un non sens à la fois économique et écologique. Il est urgent de changer nos habitudes de consommations et de soutenir nos apiculteurs !

Nous venons de récolter un merveilleux miel aux notes mentholées dans les locaux du Soir. Pour la vidéo de la récolte, ça se passe ici.

Bonne dégustation de nos trésors locaux :)

Votre happyculteur, Stéphan

Cette entrée a été publiée dans Le monde merveilleux des abeilles, Les nouvelles du rucher, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>