Focus sur l’osmie, cette abeille qui emménage dans nos chassis de fenêtre

L’osmie est une petite abeille solitaire, de la famille des Mégachilidés, qui semble prendre un malin plaisir à faire son nid dans les trous d’évacuation des châssis de fenêtre. La plus courante est l’osmie cornue, très velue, noire et rousse.

Il n’est pas toujours simple de trouver des tiges creuses où s’installer, particulièrement en milieu urbain. Alors elle improvise et utilise n’importe quel trou à sa taille, quitte à s’installer malencontreusement dans les petits trous des châssis de fenêtre. Il ne faut toutefois pas en avoir peur, elle est inoffensive et se révèle très utile pour le jardin.

Lorsque qu’elle a trouvé un trou adéquat, elle y installe ses œufs à la queue-leu-leu, chacun dans sa chambre individuelle. Excellente maçonne, elle fabrique ces cellules avec une boulette d’argile qu’elle récolte dans la nature et qu’elle mélange à sa salive. Elle y dépose ensuite une réserve de pollen et de nectar. Après 10 à 30 voyages, la cellule est à moitié pleine. Elle peux enfin y pondre un œuf et sceller la cellule avec de l’argile. Elle crée ainsi une dizaine de chambres en enfilade avant de refermer l’entrée du nid avec une cloison d’argile.

Il n’y a pas de bousculade à la sortie du nid car l’osmie fait en sorte que les œufs fécondés, qui donneront des femelles, soient déposés au fond du nid tandis que ceux pondus près de la sortie soient non fécondés et donnent ainsi des mâles. Ces derniers se développant plus vite que les femelles, ils quitteront le nid en premier permettant ainsi aux femelles de s’envoler lorsqu’elles arriveront à maturité.

L’osmie n’a pas besoin de s’occuper de sa progéniture. Lorsque la larve éclot, elle dispose de toutes les provisions stockées préalablement dans sa chambre. Elle va se nourrir puis tisser un fil de soie dont elle tapissera les parois de sa loge, créant ainsi un cocon. C’est dans cette enveloppe que la larve va se métamorphoser. L’adulte émergera mais ne quittera pas sa loge. Il hibernera dans le nichoir jusqu’au printemps.

Au printemps, les mâles sortent les premiers. Lorsqu’une femelle fait son apparition, ils la poursuivent pour s’accoupler. Contrairement à son cousin le “faux-bourdon” – le mâle de l’abeille mellifère – l’osmie mâle ne meure pas après s’être accouplé, il peut donc féconder plusieurs femelles tout en continuant son rôle de pollinisateur pendant plusieurs semaines.

L’osmie ne dispose pas de petites corbeilles sur ses pattes arrières comme l’abeille mellifère. Pour ramener du pollen, elle utilise les poils qui se trouvent sur son ventre comme une petite besace. Elle est très importante car elle est très précoce et pollinise les premières fleurs au printemps.

Il est très facile de lui offrir un gîte adapté dans votre jardin ou sur votre terrasse. Remplissez une petite structure de tiges creuses – sureau, ronce, framboisier, renouée, bambou – et placez la si possible au soleil et à l’abri des vents dominants. L’osmie fera le bonheur de vos fleurs et de vos légumes.

Pensez à lui offrir également le couvert. Les fleurs pérennes et les bisannuelles attirent davantage de pollinisateurs que les fleurs annuelles mais ces dernières permettent d’assurer une bonne floraison dès la première année. L’idéal est d’associer différents types d’espèces afin d’assurer une floraison durant toute la saison. Notez que les Fabacées (ancienne famille des légumineuses) constituent les plantes favorites de la grande majorité des abeilles, solitaires ou sociales, et des bourdons.

Votre happyculteur,

Stéphan

Cette entrée a été publiée dans Un jardin pour les abeilles, Vous pouvez agir, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Focus sur l’osmie, cette abeille qui emménage dans nos chassis de fenêtre

  1. Lepiemme claire dit :

    j’encourage tout le monde à confectionner des hôtels à insectes. Au printemps c’est un véritable régal de les regarder naître et s’accoupler. Chez nous c’est devenu une véritable passion pour les petits et les grands.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>