Abeille mellifère, abeilles sauvages : un même combat

La médiatisation de la disparition des abeilles mellifères est une bonne chose, elle attire l’attention du public sur un problème écologique majeur. Il ne faut toutefois pas oublier que ce déclin touche l’ensemble des abeilles sauvages également, et plus généralement encore l’ensemble des pollinisateurs.

Le succès rencontré par l’abeille mellifère peut en effet avoir un effet pervers. Il peut semer la confusion dans l’esprit du public en devenant l’arbre qui cache la forêt. La disparition de l’abeille mellifère n’est en effet que la partie la plus visible d’un problème qui touche l’ensemble de la biodiversité.

Les qualités formidables de l’abeille mellifère en font un partenaire unique en terme de sensibilisation. Elle peut en cela constituer l’un des meilleurs portes-paroles de notre environnement. Il ne faut toutefois pas se leurrer. Elle ne constitue qu’un maillon d’une chaîne complexe composée d’innombrables espèces. Le problème de l’érosion globale de la biodiversité ne sera pas solutionné par la seule sauvegarde de l’abeille mellifère. Sa disparition n’est qu’un des symptômes d’un dérèglement global. Autrement dit, ce n’est pas en installant de nouvelles ruches que l’on règlera le problème.

Les ardents défenseurs des pollinisateurs sauvages ont raison sur ce point. Il ne faut toutefois pas se tromper de combat. Cette précision importante n’enlève rien aux mérites de l’abeille mellifère en terme de sensibilisation. Ses spécificités et sa domestication partielle en font un partenaire pédagogique unique. Le développement de l’apiculture en milieu urbain, lorsqu’il est correctement mené, présente cet immense intérêt qu’il permet d’attirer l’attention du public sur le problème dans son ensemble.

Le combat des apiculteurs et des défenseurs des pollinisateurs sauvages est au fond le même, il est essentiel de ne pas l’oublier au risque d’être contre-productifs. Les moyens peuvent différer, mais l’objectif demeure commun. Ils doivent agir ensemble car ils partagent une cause commune : sensibiliser un public toujours plus large au problème écologique majeur du déclin des pollinisateurs et de l’érosion globale de la biodiversité.

Votre happyculteur,

Stéphan

Cette entrée a été publiée dans La disparition des abeilles, Les actions Made in Abeilles, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>