Le retour des protéines vertes

La Consoude, une des plantes sauvages les plus savoureuses.

La Consoude, délicieuse en beignet et riche en protéines.

A peine le jardinier commence-t-il prudemment ses semis que la Nature généreuse nous offre déjà à manger.

Il suffit de se pencher pour cueillir les jeunes pousses de plantes sauvages comestibles. L’indétrônable ortie, l’injustement méconnue égopode, le trop mal-aimé pissenlit et la surprenante consoude font déjà leur apparition. Profitez-en, c’est au printemps que les plantes sauvages sont les plus savoureuses!

Egopode et ortie

Egopode et ortie

Comment et pourquoi consommer des plantes sauvages?

Les feuilles tendres peuvent ainsi être consommées crues en salade, en pesto, en soupe ou cuites de multiples façons. Les plantes sauvages comestibles sont extrêmement nourrissantes et ce n’est pas pour rien! Une plante sauvage va pousser à l’endroit qui lui convient le mieux et ses vigoureuses racines lui apporte tout ce dont elle a besoin pour nous offrir le meilleur dès les premiers jours de printemps: vitamines, minéraux …et, le saviez-vous, protéines!

Effectivement, comme l’explique François Couplan, certaines d’entre elles sont de véritables bombes nutritionnelles: des protéines complètes équilibrées en acides aminés. Leur valeur nutritionnelle est équivalente à celle des œufs et supérieure à celle de la viande. Surprenant, n’est-ce-pas?

jeunes pousses de pissenlit excellentes en salade

jeunes pousses de pissenlit excellentes en salade

Évidemment, vous connaissez tous le revers de la médaille… Si les plantes sauvages sont si vigoureuses, elles peuvent aussi se montrer quelque peu envahissantes….
Le jardinier, soucieux d’une approche respectueuse de l’environnement, devra donc rigoureusement et inlassablement veiller à contrôler leur développement. En saison, le désherbage représente ainsi une part importante du travail au potager. Raison de plus pour s’en régaler dès aujourd’hui, non?

Ouvrez l’œil donc et bon appétit!

Votre happyculteur,

Bruno Harmant

 

Cette entrée a été publiée dans Le coin cuisine et santé, Un jardin pour les abeilles. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>