Test : Asura’s Wrath, la puissance de l’animé

Par posté le 12 mars 2012
asura wrath

Après son excellent travail sur les adaptations de Naruto sur console de salon, CyberConnect 2 revient cette fois avec un jeu inédit. Loin d’abandonner l’influence de l’animé japonais, le studio a décidé de créer son propre univers afin de nous faire vivre une expérience inédite. Un pari audacieux qui risque bien de diviser les joueurs…

Une boulle de nerfs est née

Depuis la nuit des temps, la terre mère, Gaea, est gangrénée par la corruption. Celle-ci est matérialisée par les Gohmas, des créatures qui n’ont d’autres projets que d’anéantir l’humanité et qui mènent une guerre sans relâche contre les huit généraux célestes, protecteur de Gaea. Asura est l’un deux, trahit par les siens et laissé pour mort, il va ruminer sa rage durant 12 000 ans. Quand, enfin, il laisse éclater sa colère, c’est pour retrouver une terre dévastée gouvernée par les huit généraux célestes devenus Dieux. Commence alors un combat titanesque contre ses anciens frères d’armes…

Un animé interactif

La narration est au cœur même d’Asura’s Wrath, délaissant du même coup un gameplay qui se trouve réduit à sa plus simple expression. La majeure partie du jeu est constitué de cinématiques, interactives ou non, dans lesquelles vous devez appuyer sur le bon bouton au bon moment. Réussir ou rater ces actions contextuelles n’aura bien souvent aucune incidence sur le déroulement de l’aventure. Un choix qui sert la fluidité du récit mais qui limite l’intérêt ludique de ces séquences. Toutefois, chacune de vos actions est notée en fonction de votre réactivité, vous permettant de débloquer des bonus.

Bien sûr, il y a des moments où vous prenez en main Asura afin de botter les fesses de vos ennemis. Malheureusement, ces phases sont redondantes et dénuées d’intérêt. La faute à un gameplay qui ne se renouvelle pas. En effet, notre héros ne dispose que de trois attaques : le coup faible, le coup puissant et l’attaque à distance. On se retrouve durant toute l’aventure à utiliser les mêmes enchaînements, dans des arènes minuscules, pour se débarrasser des indésirables. A aucun moment vous n’avez la possibilité de faire évoluer Asura, rendant les combats similaires les uns aux autres ce qui peut devenir lassant. Un sentiment de lassitude renforcé par le mécanisme de ces affrontements. Le seul objectif étant d’enchaîner les coups pour augmenter sa jauge de furie à son maximum afin de déclencher une cinématique rythmée par des actions contextuelles. Ajoutez à cela des séquences sur rail ou votre devez viser et shooter vos ennemis et vous savez tout sur le gameplay d’Asura’s Wrath. Une déception sans nom pour qui s’attendait à jouer à un jeu d’action de la même veine qu’un God of War.

De la démesure à l’état pure

Décevant sur le plan du gameplay, Asura’s Wrath parvient pourtant à nous plonger dans son univers dramatique. Car cette quête de vengeance est à la démesure de son héros pétri de colère. Jamais un jeu n’avait offert une mise en scène aussi grandiose bercée, qui plus est, par une bande son à couper le souffle. Le parti pris des développeurs de nous offrir 80% de leur jeu sous forme de cinématiques, interactives ou non, permet de vivre des moments d’une intensité folle. Il faut être clair : Asura’s Wrath se vit plus qu’il ne se joue. Les séquences cultes se succèdent les unes aux autres et vont jusqu’à nous offrir des combats à échelle planétaire. Bien sûr, le titre de CyberConnect2 n’est pas exempt de tares techniques mais la direction artistique est d’une maîtrise telle qu’on le lui pardonne allégrement. Les plans de caméra arrivent à nous faire ressentir la détresse des habitants de Gaea aussi bien que la colère et la puissance de son héros, Asura. Si vous êtes fan d’animé japonais, vous risquez de fondre de plaisir.

Asura’s Wrath fait partie de ces jeux qui vont clairement diviser la communauté des joueurs. Il faut être parfaitement conscient que ce titre est à la croisée des chemins entre le jeu vidéo et le manga. Le soft de CyberConnect2 se regarde plus qu’il ne se joue, si vous êtes préparé à cet état de fait, vous arriverez à profiter pleinement de l’expérience. Les autres, par contre, risquent d’être laissés sur le bord du chemin. Asura ‘s Wrath n’est sans doute pas un grand jeu mais c’est une grande expérience qui séduira ceux qui seront capables de se laisser bercer par son histoire et sa mise en scène.

Benjamin Camurani

Fiche technique d’Asura’s Wrath

Support: Playstation 3 et Xbox360

Développeur: Capcom

Éditeur: CyberConnect2

Genre: Animé interactif / action

Classification: Déconseillé aux moins de 16 ans

Achetez ce jeu chez notre partenaire Smartoys

GD Star Rating
loading...
Test : Asura’s Wrath, la puissance de l'animé, 9.0 out of 10 based on 1 rating

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>