Faut-il imposer l’uniforme aux élèves ?

En Belgique, huit écoles secondaires imposent l’uniforme mais de nombreux parents souhaiteraient le généraliser. Un blazer bleu marine, des socquettes blanches, une jupette plissée. Pour la majorité, cette tenue est le témoin d’un temps lointain, révolu. Une époque durant laquelle on écrivait encore avec une plume, un buvard coincé sous le poignet. Pour quelques-uns, ce code vestimentaire est quotidien. L’uniforme de leur école remplit leur armoire. Pas besoin de réfléchir à ce que l’on va porter le matin. Et si l’on réintroduisait l’uniforme dans toutes les écoles afin de redorer l’écusson de cette institution ? Une idée dans l’air du temps.

Alors que les élèves et lycéens des années 60 se battaient énergiquement pour supprimer l’uniforme, leurs enfants se disent aujourd’hui plutôt pour sa réintroduction. En France, l’idée se concrétise. La droite disposait de ce projet dans ses cartons depuis une dizaine d’années. Jeudi dernier, le Premier ministre François Fillon l’a sorti au grand jour. Il souhaite que certaines écoles, sur base du volontariat, mettent en place une tenue uniforme. Si l’expérience se montre concluante, la mesure pourrait bien être étendue à tout l’Hexagone.

En Belgique, seules huit écoles secondaires imposent encore l’uniforme. Et encore. Souvent, il s’agit simplement d’un code couleur. Les enfants ne peuvent porter que du beige, du marron et du blanc par exemple. L’institut de la Vierge fidèle à Schaerbeek est la seule école à imposer un uniforme comme les écoles britanniques. « Nous ne pouvions porter que les vêtements achetés dans une seule boutique, explique Ombline, ancienne élève de l’institut. Nous portions soit une jupe soit un pantalon bleu marine avec un chemisier blanc et un petit pull. Cela ne me dérangeait pas mais je me souviens que cela était assez cher. Le pull coûtait dans les 50 euros et le pantalon 80 euros. Du coup, certaines familles plus modestes rachetaient les vêtements d’autres jeunes filles. »

L’uniforme strict ne serait donc pas plus économique. Le code couleur, lui, peut se révéler moins onéreux car les parents peuvent sortir du diktat de la mode. Il permettrait de protéger les familles les moins favorisées de la pression consumériste et de lutter contre le racket de vêtements de marque. Fini le sweat Abercrombie ou le t-shirt Super dry, les deux marques préférées des adolescents. Place au pull blanc sans sigle censé gommer les différences sociales. Car c’est avant tout cela, le principe de la tenue identique. Tous égaux.

L’uniforme apporterait aussi plus de rigueur, un cadre dans l’éducation des enfants. Une discipline que de nombreux parents semblent regretter. Mais il est aussi le témoin d’une époque révolue, d’une vision rétrograde de l’école. Le fait d’être dans un établissement qui oblige l’uniforme montre déjà son appartenance à un groupe social. Les écoles belges qui l’appliquent sont toutes dans le réseau catholique et s’adressent généralement à des enfants « de bonne famille ». Certains directeurs avouent même à demi-mot que le port de l’uniforme rebute une partie de la société dont ils ne veulent pas en leurs murs. D’autres ont fini par l’abandonner, à contrecœur, car les surveillants passaient plus de temps à contrôler les vêtements qu’à s’occuper des réels problèmes de comportement. Et les règlements d’ordre intérieur disposant d’articles sur la tenue vestimentaire se sont multipliés.

La Belgique ne pourra de toute façon imposer l’uniforme à tous les établissements. Le principe de la liberté d’enseignement ne le permet pas. Cela restera à la libre appréciation du préfet.

Vanessa Lhuillier

POUR / « La tenue identique permet de moins voir la pauvreté »

Catty Deffense est directrice de l’école primaire de la Sainte Famille à Watermael-Boitsfort. En 2009, l’ancien directeur a supprimé l’uniforme.

Pourquoi avoir supprimé l’uniforme ?

Nous avions un code couleur qui était de moins en moins bien respecté. Le bleu marine devenait bleu roi. Du coup, chaque matin, nos éducateurs passaient beaucoup de temps à contrôler les tenues. L’ancien directeur a donc préféré l’abandonner.

Comment s’habillent les élèves à présent ?

On retrouve toujours le bleu marine et le bleu ciel. Cela reste très classique, comme leurs parents.

Voudriez-vous le remettre au goût du jour ?

Oui mais cela serait étrange de revenir en arrière. Mais personnellement, je trouve que l’uniforme est tout à fait positif pour les enfants. Dans mon ancien établissement, l’école Sainte-Geneviève à Etterbeek, les enfants devaient acheter un polo et un tee-shirt précis. Nous avions réussi à obtenir des coûts très bas pour que toutes les familles du quartier puissent se les procurer : 7 euros le polo et 4 euros le tee-shirt.

Qu’apporte l’uniforme aux élèves ?

Je trouve que porter un uniforme est plus respectueux vis-à-vis des enseignants et cela fait gagner du temps le matin. C’est plus facile pour les parents. Beaucoup venaient d’ailleurs chez nous parce que nous avions un uniforme. C’est très beau de les voir en rang. Dans la rue, ils étaient moins turbulents car les gens savaient directement de quelle école ils venaient. Ils étaient en représentation.

Une tenue identique gomme-t-elle réellement les différences sociales ?

Oui et non. Je pense que pour les enfants de primaire, l’uniforme permet de moins voir la pauvreté mais lorsque vous avez un code couleur, vous pouvez facilement voir si le T-shirt a été acheté dans un supermarché ou dans une boutique de luxe.

V. Lh.

CONTRE / « L’uniforme crée des castes élitistes »

Laurent Divers est préfet du collège Saint Pie X à Charleroi. Pour lui, l’uniforme appartient au passé.

Quel contact avez-vous eu avec l’uniforme ?

Au début de ma carrière, dans les années 80, j’enseignais au Rwanda. Tous les enfants portaient un uniforme avec un écusson. Comme les enfants britanniques. Et je peux vous garantir qu’on arrivait à percevoir la différence entre la petite fille riche dont le col de chemisier était orné de dentelle et celle qui était pauvre et qui lavait son chemisier le soir pour le remettre le lendemain.

Il ne gomme donc pas les différences sociales.

Bien sûr que non. Il n’y a pas que les vêtements qui affichent votre appartenance sociale. Les chaussures, les sacs, les téléphones y participent. Réellement, je pense au contraire que l’uniforme amplifie les différences et créé des castes élitistes. Il a aujourd’hui une portée plus idéologique. Ce sont les enfants des familles huppées qui veulent rester entre eux qui portent l’uniforme. Nous sommes dans l’idéologie pure.

Et si on vous l’imposait ?

Je serais contre. Dans mon établissement, j’accueille les enfants de toutes les conditions sociales. Certaines jeunes filles portent le voile, d’autres viennent en mini-short. Les garçons ont un baggy ou portent une casquette. Cela fait partie de leur construction, de l’expression de leur personnalité. Il s’agit d’une partie de leur liberté individuelle. Pourquoi les brimer ?

Avez-vous un article sur les tenues vestimentaires dans votre règlement d’ordre intérieur ?

Nous n’en avons pas. Nous faisons du cas par cas. La tenue doit rester correcte. Lorsque les jeunes filles sont arrivées avec des mini-shorts cet été, nous avons été les voir individuellement et cela s’est très bien passé. Les adolescents portent déjà un uniforme. Il est simplement différent selon le groupe auquel ils appartiennent. Ils se démarquent. Ne cherchons pas à les normaliser.

V.Lh.

Comme les élèves
en Angleterre

Comme beaucoup de jeunes filles de son âge, Victoria, 15 ans, est une véritable fashonista. Sa garde-robe se compose de jeans, de pulls Superdry ou Abercrombie, de bottes Ugg. Tous les matins, elle tente de trouver la tenue qui la différenciera de ses camarades. « J’aime la mode. C’est une façon de s’exprimer pour moi. J’essaie toujours de me démarquer de mes camarades tout en suivant les tendances mais parfois, j’entends des remarques désagréables parce que je ne m’habille pas exactement comme tout le monde. Alors l’uniforme, je suis pour s’il est stylé comme celui des élèves en Angleterre. »

Victoria a déjà abordé cette question lors des réunions entre délégués de classe de son collège Saint-Pierre à Uccle mais le projet n’a pas vu le jour. « Nous avons déjà un règlement très strict avec des nombreuses interdictions. Nous ne pouvons pas porter de sandales. Les jupes ne doivent pas être courtes, les garçons ne peuvent pas porter de shorts et les piercings sont interdits. Nous sommes dans une école catholique et il est logique que les règles soient plus contraignantes. Il faut s’adapter.»

Vanessa Lhuillier

Cette entrée a été publiée dans la question de la semaine, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

54 réponses à Faut-il imposer l’uniforme aux élèves ?

  1. Roeslein dit :

    L ‘école où j’ai fait mes études secondaires au début des années 2000 exigeait de porter un uniforme, et cela m’a toujours semblé une très bonne chose – au moins, cela posait des limites, les adolescents n’ayant pas toujours un sens inné du bon goût. Le point négatif? L’uniforme devait consister en un pull et un pantalon ou une jupe bleu marine et une chemise bleu clair, mais il n’y avait pas de modèle type. Résultat? Les élèves dont le pull ne portait pas le logo Ralph Lauren se faisaient systématiquement discriminer. Oui à l’uniforme, donc, mais à condition qu’il soit le même pour tous et ne varie pas en fonction des revenus des parents!

    • Hugo dit :

      Nous avons probablement fréquenté la même école, mais je n’ai jamais ressenti de discrimination. Pourtant, j’étais plutôt a m’habiller “Sarma” que “Ralph Lauren”.

  2. John dit :

    Je suis d’accord avec Roeslein. Il faut poser des balises et éviter la discrimination. Certaines tenues ne devraient pas être tolérées dans les établissements scolaires. Si j’avais eu la chance d’être dans une école avec uniformes, ça m’aurait grandement simplifié la vie. A noter que je n’étais pas le seul à faire preuve de mauvais goût. En fait, je suis pour l’uniforme, mais je suis aussi demandeur d’originalité, de style. Je m’explique : J’attends une sorte de marque de fabrique Belge, un quelque chose qui caractérise les uniformes belges. Si c’est possible, bien sure. Je ne veux pas de frites mayonaise brodées sur les blouses, non plus.

  3. MDA1999 dit :

    Il faut laisser les enfants s’habiller comme il le veulent, notamment pour les trajets/activités avant et après l’école, tout en leur apprenant ce qu’est un habillement sobre et réservé adapté aux conditions météorologiques.
    Si on veut que les filles soient moins voyantes -ce sont surtout les filles qui se distinguent par leur habillement-, un petit tablier-par-dessus blanc bon marché ferait sûrement l’affaire (comme à l’hôpital ou à l’usine…), sans imposer l’uniforme de l’école partout dans la rue. La ségrégation, c’est aussi de devoir porter un uniforme d’école qui est mieux ou moins bien que dans les autres écoles.

  4. Juliette dit :

    Les différences sociales se marquent aussi dans les accessoires, le matériel scolaire, le choix des loisirs, etc.
    En tant que parent, je préfère apprendre à mes enfants à gérer les différences auxquelles ils seront confrontés toute leur vie, et notamment au travail.
    C’est plus difficile que d’imposer un modèle de jupe ou de pantalon, mais j’espère que c’est plus porteur sur le long terme.

  5. Van Hecke Luc dit :

    Et si on essayait l’intelligence? Cela se porte couramment dans mon école, comme l’accueil, l’acceptation de l’autre dans sa différence, l’éducation au goût, qui vont aussi bien aux pauvres qu’aux riches quand ils se conjuguent avec l’élégance d’être sincère. C’est le sens de vivre en intelligence. Et ça a le mérite de résoudre bien des problèmes de discipline. Et elle ne se met pas dans un costume.

    • Siocnarfus dit :

      Le seul problème est que l’intelligence ne se vend pas et que certaines personnes (trop?), ne sont pas nées avec…
      Je suis d’accord avec vous sur l’idée, mais il faut pouvoir s’adapter à la vie autour de soi. Les gens ne sont pas tolérants et ouverts d’esprit. Les élèves font très rapidement la différence entre eux. L’uniforme n’est pas un but mais un moyen pour freiner l’intolérance. Du moins, c’est mon avis.

      • Van Hecke Luc dit :

        Voulez-vous dire qu’il est des gens trop stupides par essence que pour faire l’apprentissage libre du vivre en commun, et que dès lors l’uniforme, l’uniformisation, sont la solution à la tranquillité sociale? J’ai peur de comprendre. Mais sans doute je me trompe, n’est-ce pas… Mais oui, je me trompe, vous n’avez pas voulu dire que cette intelligence si mal distribuée par la nature condamnait certains d’entre nous à devoir être dressés sous le signe de l’uniformité? Avez-vous vu le film “La vague”, ou la pièce de théâtre du même titre. C’est intéressant, ça interpelle, et ça donne des idées. De liberté sans doute, si dangereuse, si terrible à vivre, mais tellement plus excitante que le pas cadencé d’un groupe d’enfants costumés à l’identique martelant le sol au rythme affligé des idéaux de leurs parents. Mais j’exagère, évidemment. Qu’ils seraient beaux tous nos petits alignés en groupes de sagesse obéissante, les uns en noir, les autres en brun, en bleu aussi (ça fait moins peur), ou en rouge alors (mais ça, ça fait peur – allez savoir pourquoi). Allons-y, des enfances monochromes, ça fera plaisir à tous ceux qui pensent que la neige est blanche et qu’elle tombe en décembre.

  6. Nicolas dit :

    J’ai habité plusieurs années dans un pays anglo-saxon et été à l’école avec un uniforme. Dans une école où il y a une grande mixité sociale, cela permet de faire tomber les barrières sociales. Par ailleurs, cela crée une fierté. J’habite actuellement au Canada et je suis frappé de voir la fierté que les jeunes ont pour leur école, leur collège. leur université. Jamais je ne me baladerais avec un pull UCL, pourtant ici beaucoup, alumni ou non, affiche leur fierté d’avoir étudié à tel endroit.
    Alors oui, je suis pour et espère que mes enfant sauront la chance d’en porter un ;)

  7. Obrist dit :

    Perso j’ai fait mes études secondaires au Chili et je peux vous dire que tant les lycée privée que publique impose l’uniforme, pantalon gris chemise blanche, chaussure noir blazer cravate et pull bleu, idem pour les filles, aucune distinction sur les origines avec les bêtises de “cartable”, faut arrêter les bêtes excuse et inventer des problème ou il n’y en a pas!!
    Les sois disant “castes élitistes” Monsieur le préfet sont une excuse de plus…
    En plus de ça plus besoin de se casser la tête pour choisir ses vêtements!!!

  8. JackJack dit :

    Mais… on oublierait pas qqchose?????
    C est surtout un acte extremement symbolique, qui va bien plus loin que le simple “gommage” des différences sociales – qui en plus n a pas l air effectif!
    C est symbolique d une soumission a l uniformité!!! Etant donné que l uniformité et la soumission aux normes est ZE probleme dans notre société d ultra consomation et d acceptation d un pouvoir obsolete de oligarchique…. Je vois d un extremement mauvais oeuil ces possibles mesures.
    Je suis qqun de libre et d ouvert, aillant pu m ouvrir a differents types d etudes, domaines de connaissances, et ce n est pas la soumission a la mediocrité de l autorité scolaire qui m a fait arrivé la! Bien au contraire, je suis content d avoir pu aller pied nu et en Huipil a l ecole, si ca me plaisait :p

  9. Vincent dit :

    Hello

    Est-ce que l’uniforme peut éviter la discrimination ? Non ! Pourquoi ne pas avoir tous la peau blanche ou noir alors, ou les cheveux courts ou longs, ou se comporter de telle ou telle façon (timide, extraverti…) !!!

    Est-ce que l’uniforme peut éviter le racket ? Peut-être le diminuer et encore on ne rackette pas que les vêtements (gsm, argent, ipod…) !

    Tout est toujours une question d’éducation, de sensibilisation, d’ouverture d’esprit (des parents et de l’école). D’avoir et d’inculquer un regard critique sur notre société de consommation !!!

  10. Emile dit :

    CONTRE: je visitais récemment une des ces écoles où l’uniforme est toujours de mise, mais plutôt un uniforme indéfini: bleu marine et bleu ciel. Pas de jeans cependant. Mais le jean est déjà l’uniforme des jeunes et des moins jeunes. Quel est donc ce jugement rétrograde sur le jean? Interdit! Mais au nom de quelle morale? En quoi le jean est-il un manque de respect. Moi je porte le jean, notamment au travail, et je ne crois pas offenser quiconque. C’était un courant de rétrograde des années cinquante…

  11. behbehr dit :

    Je pense que l’ uniforme scolaire n’ a quasi que des avantages…il est d’ ailleurs de rigueur dans de nombreux pays…Cet uniforme pourrait être choisi par un conseil composé de représentants de élèves, des parents et des profs. Pourquoi , dans la foulée ne pas aussi choisir un uniforme pour les profs qui, comme vêtement de travail serait fourni par l’ employeur, le PO de l’ école en l’ occurence.

  12. Cool dit :

    Je suis 100% pour le port de l’uniforme. Personnellement, j’en garde un très bon souvenir quant à mon fils..nous habitions en Angleterre lors du début de ses primaires et l’uniforme (non strict) était de mise. En arrivant en France, le débraillé de ses copains le gênait. Il souhaitait tellement continuer de porter un pantalon gris et une chemise blanche ou bleue, était si triste de ne plus avoir une cravate. Il va de soi que maintenant adulte, il sait qu’une mise correcte est un grand atout. Mais surtout, les élèves étant fiers de leur uniforme, quelle facilité au niveau discipline pour les enseignants. L’uniforme appelle le respect des uns et des autres et dans la parole et dans l’attitude.

  13. R. ROLAND dit :

    Mais oui, bien sûr : un uniforme pour nos chères têtes blondes (ou brunes).
    Et aussi : apprenons-leur à marcher au pas et à chanter “Maréchal, nous voilà !”. c’est vrai, quoi…uniformisons !

    • Marguerite dit :

      Inconsciemment l’uniforme appelle à la discipline, mais ne change pas la personnalité d’un enfant. Des gosses ne seront pas “uniformisés” de devoir porter le même vêtement ! Par contre, cela peut leur apporter un sentiment d’appartenance à un groupe, qui est leur école, ce qui n’est pas plus mal en cette triste époque où l’autorité des enseignants n’est que trop remise en question.

      Le respect, c’est important ! Et si l’uniforme peut aider à l’apporter, je ne vois pas le mal.

      • JackJack dit :

        L uniforme est le symbole par exellence de l autorité; une autorité a carractere purement dogmatique – d ailleurs, l Uniforme lui meme sera imposé “d en Haut”, ce qui n est pas pareil que si c est une pratique courante. Il s agit bien d un changement qui marquera les esprits, qui en plus est en decallage complet avec la marche de cette generation – qui a pris des libertés a ce niveau. Si on réduit ces libertés, sans concertation avec eux, on imposera juste un figure d autorité dogmatique suplémentaire. Certains se soumettrons a ce flux, moutons, soldats, Uniformisés; D autres y verront la marquer de l autorité scolaire absurde et, a raison, auront une attitude de rejet, compliquant encore les choses. L autorité ne doit pas se construire sur des dogmes et des symboles, mais sur une legitimité, une efficacité et pour l interet de Tous.

  14. daro dit :

    …Alors comme ça, l’uniforme scolaire style british “brimerait”(!!??) les élèves, serait la marque d’une école “ringarde”, “rétrograde”, élitiste”…? c’est du grand n’importe quoi! Cela reviendrait à dire que toutes les école du Royaume-Uni, du Canada, du Japon, de Corée, etc. seraient ringardes élitistes et gnagnagna? Ce genre de discours est affligeant. Des enfants/adolescents en chemise/chemisier, cravate/veston et chaussures “de ville”, ça a une autre allure qu’une bande dépenaillée en jeans-training-survêtement-capuchon-”baskets”! Comme je l’ai encore dit récemment à des “jeunes”: si vous souhaitez qu’on ne vous néglige pas, pensez à vous présenter de façon non négligée! L’argument du prix est rigoureusement malhonnête pour vilipender l’uniforme: sur internet, on peut acheter (comme je le fais pour mes filles) jupes plissées, blazers, chemisiers etc sur des sites anglais (évidemment) à des prix réellement démocratiques (5,50£ la jupe! 21,-£ le blazer!), d’une qualité/solidité et d’une finition impeccable. Qu’on arrête de dire n’importe quoi!

  15. Ping : Downing » Faut-il imposer l’uniforme aux élèves ?

  16. Jacquie dit :

    Que certains commentaires sont affligeants

    L’uniforme permet de se reconnaître comme appartenant à un groupe. D’en être fier et de se comporter en conséquence pour faire honneur à ce qu’il représente.
    Actuellement sous couvert de liberté, plus de contrainte, ces pauvres mioches pourraient être traumatisés!!!..
    Les écoliers du tiers monde (voyez la plupart des écoles en Afrique) ou des pays anglo-saxons ou nippons sont ils tous malheureux?….

    Tant que nous y sommes supprimons l’uniforme des policiers, des pompiers, des infirmières etc…. les pauvres ils sont si mal dans leur….peau!

  17. Ping : Faut-il séparer la mode pour enfants de la mode pour adultes ?

  18. gajksajuw2221 dit :

    Faut-il imposer l’uniforme aux élèves ? | Salle des profs Pretty nice post. I just stumbled upon your blog and wished to say that I have really enjoyed browsing your blog posts. After all I’ll be subscribing to your feed and I hope you write again soon!

  19. lisa dit :

    je veux trop un uniforme,pourtant,je ne suis quant 4 ème primaire
    je suis 100% pour l’ uniforme

  20. phuoc dit :

    Je pense que l’uniforme scolaire est une bonne idée. Il veille à ce que chaque élève est le même. Personne n’est fâché. Ils sont uniformes. Les uniformes scolaires ont une tâche particulière. Ils apportent une tâche spéciale

  21. yasmin dit :

    Übersetzung Je suis d’avis que l’uniforme scolaire est une bonne idée, parce que vous ne pouvez pas juge de l’extérieur. Vous développez un groupe uniforme. Übersetzung En outre, vous pouvez les uniformes scolaires qui reconnaissent les écoles. Mais je trouve que vous atteignez un certain âge ne devraient pas porter des uniformes scolaires plus. En outre, vous pouvez, mais à des choses différentes en reconnaissant que l’élève est riche ou pauvre.

  22. Meis9596 dit :

    Nous sommes contre l’uniforme à l’école parce que cela évite de développer l’individualité ce qui est très important pour la personnalité.
    En plus, un uniforme ne peut pas amplifier les différences sociales puisque les accessoires montrent le vrai état.
    En général, nous n’estimons pas les uniformes convenables aux temps modernes.

  23. E et A dit :

    D’un côté je suis pour l’uniforme à l’école, de l’autre je suis contre l’uniforme. Porter l’uniforme est positif parce qu’on ne doit pas faire la tête ce qu’on doit porter chaque jour. En plus, l’uniforme peut éviter le racket. Mais c’est négatif parce que c’est très ennuyeux quand chaque élève porte les mêmes vêtements.

  24. Leay dit :

    D’un côté je pense que l’uniforme peut solutionner des problèmes, mais de l’autre un uniforme ne peut pas empêcher les différences sociales. Je suis convaincue que quand tous les élèves portent un uniforme il n’y a pas l’harcèlement moral en raison des vêtements. Un autre avantage est que toutes les familles peuvent se procurer un uniforme car elle est très avantageuse. Mais néanmoins, il y a des différences sociales bien qu’on porte l’uniforme. Je crois que les vêtements individuels expriment la personnalité et c’est très important pour la confiance en soi.

  25. Jann dit :

    Est-ce que vous êtes pour la discrimination???

    Beaucoup d’élèves en Allemagne souffrent chaque jour de cela.
    Aujourd’hui plusieurs gens font seulement attention aux vêtements en guise de caractère intérieur. Cela mêne au racket, à la discrimination et à la ségrégation.

    La solution de ce problème: L’uniforme scolaire!

    Par l’uniforme scolaire les élèves forment une unité, qui se caractérise par cohérence et un sentiment de communauté.

  26. Max dit :

    A mon opinion, ce n’est pas important si les élèves portent un uniforme scolaire, parce qu’on trouve d’autres raisons pour racketer un condisciple. Je pense que c’est trop superficiel et stéréotype de supposer une solution facile.
    Au contraire, on enlève une grande partie de la personnalité de chaque élève. Beaucoup de gens veulent s’exprimer avec leurs vêtements et où sera la différence si on habillait l’école en noir ?
    A part cela, l’effet ecompté tourne au contraire : Avec les uniformes scolaires, on crée une image élitiste. Les chaussures doivent aller avec le pantalon et il faut acheter une chemise de marque. Mais ce n’est pas le problème.
    On vit dans une société où on consume pour être actuel. Sans cette possibilité, on a le problème qu’il n’y a plus d’individualité et en addition c’est un facteur pour une récession économique.
    Je crois qu’on doit abolir les brimades des uniformes, parce qu’on a des problèmes et des facteurs-coûts plus importants. En Allemagne nous n’avons pas d’uniformes et personne s’encombre.

  27. JaVi dit :

    D’une part je pense que les uniformes scolaires, ce serait une bonne idée parce qu’ il y aurait moins de cas du racket. La cohésion des élèves serait renforcée.
    En plus, il n’y avait pas un comportement concurrentiel des vêtements de marque.
    Mais de l’autre part les uniformes empêchent l’individualité des jeunes.
    Je suis toujours d’avis que les uniformes scolaires ne changeraient pas grand- chose, c’est pourquoi je serais contre l’introduction.

  28. pach dit :

    Nous sommes pour les uniformes parce qu’il n’y a pas l’harcèlement moral car chaque élève porte la même chose. C’est pourquoi on ne peut pas voir la situation financière de la famille.
    Les élèves confortent le sentiment de la collectivité d’école. En plus on regarde plutôt le caractère comme l’apparence.

  29. Moin dit :

    L´initiation de l´uniforme scolaire est un thème qui reste d´actualité dans la société française comme dans laquelle en Allemagne. Presque chaque élève doit discuter de ce sujet durant sa scolarité. A notre lycée à Rheine on ne porte pas d´uniforme et je peux affirmer de mes expériences qu´il n´y avait pas de problèmes concernant des vêtements pendant les sept années je fréquentais cette école.
    Quand même je suis pour l´uniforme obligatoire car il y a plusieurs études qui veulent dire que les enfants de familles plutôt pauvres ont des difficultés à l´école. C´est pourquoi je suis d´avis que l´uniforme pourrait aider de former un sentiment comme une équipe en école où chacun est accepté et respecté quoi que soit l´origine, culture, religion etc. En conséquence de cela personne est racketté à cause de ses vêtements et les capacités intérieures se trouvent au devant et ne pas le look ni la mode.
    En plus quand j´étais au Pérou pour quatre semaines je fréquentais aussi un collège où les élèves portaient des uniformes. Celles-là étaient de couleur bleue, jaune et vert et ils disaient qu´ils aiment bien porter ces vêtements grâce à leur confort et la création d´eux puisqu´ils pouvaient créer un pull-over pour toute leur promotion.
    En résumé je proposerais l´initiation de l´uniforme scolaire pour atteindre une communauté plus forte aux écoles.

  30. Doruyen dit :

    Je suis pour le port de l’uniforme, puisqu’ il y a beaucoup d’arguments qui sont justifiés, parce que:
    A mon avis l’introduction de l’uniforme fait gagner du temps le matin et de plus il permet de moins voir la pauvreté car toutes les familles puissent se les payer. En outre il y a moins de turbulences dans la rue, parce qu’on sait directement de quelle école on vient. En conséquence de cela l’uniforme est une représentation pour l’école et il est plus respectueux vis-à-vis des professeurs. Par ailleurs il produit un sentiment communautaire c’est donc un avantage pour les élèves ce qui force la confiance et en conséquence de cela les gens sont plus motivés d’aller à l’école.
    En fin de compte, on peut dire que le port de l’uniforme est important et convenable pour les élèves car les arguments sont justifiés.

    Ecrit par Doruyen.

  31. Eric dit :

    Bonjour,

    Etant donné qu’à l’heure actuelle, plus aucune valeur n’est respectée, je suis totalement pour le retour de l’uniforme complet de la tête au pieds, c’est à dire, pas de blouse sur les vêtements mais chemisier, jupe, chaussettes blanches ou collants blancs avec les mocassins et idem pour les garçons mais avec la culotte courte. Ceci permettrait aux prof d’avoir plus d’autorité sur eux et que les enfants sachent que ce sont des enfants et les ados des ados. Lorsqu’on voit des fillette de 12/13 ans habillées comme des adultes et maquillées comme des femmes, je ne suis pas d’accord.
    Pour moi, ça n’est pas l’enfant qui décide de sa façon de s’habiller, mais les parents. On peut toutefois essayer de lui faire plaisir en prenant en compte ses gouts mais il faut absolument une limite.
    A l’heure actuelle, on le voit partout et tous les jours, ce sont les enfants qui font la loi dès le plus jeune âge. Nous avons droit dans les magasins à des caprices et des cris stridents car maman ou papa n’a pas cédé à ce qu’il voulait ! enfin les parents cèdent quand même donc l’enfant sait qu’en faisant un caprice, il aura quand même ce qu’il veut.
    Nous avons deux enfants, un garçon de 12 ans et une fille de 16 ans que nous avons toujours habillés assez classique et ils ne s’en plaignent pas, ils sont habitués. Nous n’avons jamais cédé à leurs caprices et tout se passe bien.
    Ils vont à l’école et au lycée habillés comme décrit ci-dessus, jupe, chemisier, collants blancs ou chaussettes blanches pour elle, idem pour lui mais avec le short ou le bermuda. Personne ne dit quoi que ce soit et nous leurs avons appris la politesse.
    Voilà ce que je voulais dire, mais nous vivons dans un monde où nous n’avons plus le droit de leur mettre une fessée alors que voulez vous faire ???
    bonne journée.

  32. Alex. dit :

    Bonjours ,
    Je suis dans cette école , je suis dans L’Ecole De La Vierge Fidèle
    L’uniforme est le même depuis longtemps dans notre école .
    Notre école ne veut pas accepté les marques pour que tout le monde soit le même sans supporter la moqueries sur le goûts vestimentaires .

  33. Jenny dit :

    Salut.
    Je suis Jenny d’Allemagne et en Allemagne nous ne portons pas les uniformes.
    Generalment je suis pour les uniformes parce que je trouve que l’uniforme est tout à fait positif pour les enfants. Les uniformes ne sont pas tres cheres et les filles gagner beaucoup de temps le matin. Je trouve aussi que c’est important que chaque eleves est respecte de les autres eleves et qu’un Eleve n’a pas des amis parce qu’il n’a pas des vetments de marque par example.
    Mais je trouve aussi que c’est important que chaque Eleve a son probre style. P.ex. j’aime mes vetments et je les veux porter a l’ecole aussi.
    Alors je suis n’est pas pour les uniformes mais n’est pas contre aussi. Il y a beaucoup d’aspectes positifs et negatifs.
    Et je trouve bien quand notre college experimente le sujet avec les uniformes pour deux semaine p.ex. . Je l’experiment trouve drole et interessant.
    p.s. Je suis desole que je n’ai pas mis des accentes mais en ma ”Clavier allemand” ne sont pas des accentes. :(
    a bientot, Jenny ;)

  34. Lara dit :

    Bonjour,

    maintenant on a une grande discussion qu’ on doit porter des uniformes à l’ école.
    Une avantage est qu’ on ne voit pas plus les différentes sociales. Mais on dit souvent que par exemple les riches portent des chemises mieux et cher et les accessoires montrent le niveau social de chaque personne aussi.
    Je pense aussi que les élèves doivent avoir le stil individuell et les vêtements expriment le personnage. Important aussi sont les coûts. Quand on doit porter des uniformes à l’ école on doit acheter les vêtements pour le temps libre et pour l’ école. Alors il est plus cher.

    Finalement, je peux dire que je suis contre la introduction de l’ uniforme à l’ école parce que je pense qu’il ne change rien.
    A bientôt Lara;-)

  35. Arnaud dit :

    Pourquoi ne pas l’obliger mais seulement un jour dans la semaine par exemple?

  36. This is a simple yet very exciting digital game popular
    all over the world and today it is opening new entrances of advantage.

    No longer are shiny fabrics or cotton your only choices.
    As your village grows, you need to explore uncharted territories for Gold and Wood which are the 2 key
    resources you will require in start of the game
    ( there is also Stone resource, which you discover later in the game ).

  37. Il existe de nombreux avantages au port de l’Uniforme scolaire (garde-robe scolaire devrait-on dire). Au Québec seulement plusieurs écoles privées l’ont adopté. Vous trouverez ici une liste des avantages du port de l’uniforme scolaire : http://www.arseno.qc.ca/uniforme-scolaire-quebec

  38. Great editorial, I speculate how you are doing, that you entertain get to engrave such sunny articles. Possibly with calculate and in my blog will have similar information.

  39. I clutch proceeding to listening to the news natter regarding being paid ceaseless online concede applications accordingly I have been looking something like on behalf of the top place to get one. Might you direct me please, where might i attain some?

  40. An impressive distribute, I a minute ago known this onto a colleague who was performing somewhat bit evaluation on this. And he in actuality prepared me breakfast awaited towards the fact I exposed it for him.. grin. Thus agree to me vary that: Thanks for the deal with! Having supposed that yeah thanks for spending the time to chat about this, I in fact consider starkly regarding it and adore evaluation supplementary on this subject. Condition possible, as you turn interested in expertise, would you mind updating your weblog with additional details? It?s quite beneficial on behalf of me. Giant thumb positive in support of this internet summon publish!

  41. Jere Aguada dit :

    Lately, I didn’t give a lot of consideration to leaving suggestions by weblog Ogrodzenia web sheet posts and also have positioned remarks steady by far less.

  42. Stella Bashor dit :

    and what about cheat meal once a week because if i ought to keep consumption. fit for the? rest of my life and never have a burger again f”ck it than

  43. Having glance at this I accepted wisdom it was particularly enlightening.I appreciate you spending approximately period and effort to put this article together.I once yet again find myself personally expenditure a lot of time in cooperation reading and commenting.But so what, it was immobile meaning it!

  44. Si vous cherchez une liste des avantages du port de la garde-robe scolaire au Québec sur le site de Arseno : http://www.arseno.qc.ca/uniforme-scolaire-quebec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>