Lounge attitude

Photo by Luc Viatour

Il y a des petits miracles parfois dans la vie d’un chroniqueur. Le genre coup de bol qui donne un sourire banane toute une semaine ou presque. Allez, c’est mon destin, je partage.

L’accueil : Le sourire à volonté, mais aussi une prise en main délicate qui fait que, lorsque comme moi on patiente en attendant l’autre, on ne se sent pas mis dans un coin pour ne pas gêner.

Le cadre : une fois de plus, c’est une question de goût, mais, d’une part j’aime et d’autre part je trouve cela fort bien fait et cohérent. On est dans le côté lounge, comme le revendique fièrement l’enseigne. Et on l’assume, il ne manque rien, du feu au gaz dans les galets à la lumière dimmée à vingt heures en passant par les grandes pertes d’espace dues aux banquettes arrondies. C’est doux aux yeux, le genre d’endroit que je ne m’attendais pas à trouver dans la cité estudiantine. Mais, en y réfléchissant un peu, d’aucun chantaient déjà que les bourgeois…

La carte : ça fait plus que tenir la route. J’ai dégusté, je ne sais pas comment dire autrement vu que l’on boit un potage, mais que l’on mange le canard et les grosses crevettes et qu’il s’agissait d’un mix des deux. Quoi qu’il en soit, j’ai donc dégusté ce potage qui avait des accents thaïs, mais sans outrance. En plat, le pain de veau aux pleurotes avait un petit côté canaille genre sale gamin qui a fait un bon coup qui donnait le sourire. Les coquilles saint Jacques de ma camarade étaient parfaitement dorées et cristallines au cœur, la cuisson parfaite.

Les vins : jolie carte, avec aussi quelques chouettes verres, mais surtout, des prix tout doux, genre beaux rapports prix/plaisir et découvertes. Le chouette truc étant qu’il n’y a pas que des vins du nouveau monde, mais aussi de « classiques » revisités.

Est-ce cher ? Comptez une soixantaine d’euros par personne en moyenne. Ça vaut franchement le coup.

Faut-il y aller ? Même si un soir de guindaille brutale vous avez déversé vos tripes sur les trottoirs de la cité, n’ayez pas honte, ça vaut le coup franchement d’y revenir. Après dix ans, il y a prescription.

Espaces LoungEATude
Place Polyvalente (derrière la Ferme du Biéreau)
1348 Ottignies Louvain-la-Neuve  - Tel : 010-45 64 62

Leave a Comment