same DIVIN tout simplement

DSC_0002_2

Domaine de la Tour Vieille
Banuyls
Vin de Méditation
Rob à Woluwé
plus ou moins une quarantaine d’euros si ma mémoire est bonne

19/20

Et encore,c’est juste parce que je connais depuis longtemps Christine Campadieu que je n’ose pas mettre 20/20. Et puis, merde, ça mérite largement 20, alors:

20/20

Comment vous expliquer ? Dans cette tendance actuelle a produire des vins aux noms énigmatiques, étranges, décalés, voici enfin un pinard qui porte parfaitement bien son nom. C’est un vin que l’on attaque par des soirs de grands vents, quand la folie est douce, les amours pas sages et que les yeux des femmes brillent. C’est un flacon que j’ai terminé maintenant, là, sous ce soleil à la con qui n’ose pas encore dire son nom, sous une lumière de ce printemps qui tète encore sa maman et n’ose pas se lancer. Juste quelques goûtes, avec une touche d’oxydation supplémentaire, mais c’est le genre de bouteille qui justifie pleinement que l’on se relève la nuit pour torcher les verres que des convives mal élevés, juste nourris en fait, auraient pu abandonner sans y toucher. Et quand bien même ils y auraient touché, que je me demande si cela ne serait quand même pas justifiable. Le vin de méditation a plus de 50 balais, il a le goût du temps qui est passé, doucement, des aléas d’une vie sans amertume. si, si, c’est possible, enfin surtout quand on est une barrique de vin. Il sent la cave, le noix, le caramel, les vieux livres, le coffre à cigares. Il sent les champignons secs, un peu l’encens, la vie bien mûre. En bouche, il est juste parfaitement balancé, de ce genre d’équilibre que l’on ne trouve quand parmi les plus exceptionnelles Colheita. C’est riche, acidulé, fin, élégant, long, allez, j’arrête la cour est pleine. C’était à boire aujourd’hui, et tant pîs si vous n’en trouvez, plus, peut-être qu’a la cave, ou à la cave des Oblats à Liège, voire au domaine il en resterait quelques flacons à s’offrir de toute urgence. Pour accompagner ce foutu soleil qui n’en est pas vraiment, c’est parfait. Au sommet d’une colline en regardant la mer, ça devrait aussi le faire, mais gare à l’effort intense qui pourrait dénaturer les papilles. Allez en paix maintenant.

1 Comment

  1. Christine Campadieu says:

    Cher Eric !!!! quel joli commentaire ! sache que notre téléphone a sonné suite à tes lignes et que je suis ravie de ce 19/20 qui se transforme en 20/20malgré le fait que tu me connaisses depuis si longtemps !!! je te remercie mille fois au nom de toute l'équipe de la Tour Vieille qui veille avec tendresse sur nos beaux flacons !!!
    Envoie-moi ton e-mail STP que l'on reste en contact !
    Bizzzzz
    Christine

    Reply

Leave a Comment