La meilleure façon de trekker

© Terres d'aventure

© Terres d’aventure

Il s’en est parcouru du chemin depuis le Grand Trek du milieu du 19e siècle qui a donné son nom au voyage à pied tel que des millions de voyageurs le pratiquent aujourd’hui pour le plaisir. Les « voortrekkers boers » étaient ces paysans sud-africains qui ont fui leur colonie du Cap et les Anglais pour rallier le Transvaal et le Natal où ils se sont installés. Un siècle et demi plus tard, le trek ou trekking est passé dans le langage courant pour désigner une randonnée itinérante et ponctuée de bivouacs dans une région plus ou moins accidentée. Loin des épopées himalayennes ou des périples de routards du passé, le voyage à pied surfe aujourd’hui sur la vague du tourisme écologique et du développement durable. Il s’adresse à tous les types de randonneurs, petits et grands, avec un minimum de condition physique et d’équipement. Sortez des sentiers battus avec notre petite sélection.

© Atalante

© Atalante

Familial : Petits caïds de Berberie

© Atalante

© Atalante

Que vous marchiez dans le désert ou dans les montagnes de l’Atlas, le Maroc est la destination trek familiale par excellence. Parce que les enfants y sont reçus comme des princes, qu’ils – et donc vous – peuvent être accompagnés de mules ou de chameaux, que les guides parlent volontiers français et que les prix restent très abordables pour une famille complète. Sans parler de la magnificence des paysages et de l’accueil des habitants. D’innombrables possibilités existent. Epinglons le séjour baptisé « Petits caïds de Berberie », adapté au rythme des plus jeunes avec des randonnées étudiées et la présence de mules pour parcourir le haut Atlas à la rencontre des villageois. Hébergement au lodge Dar Itrane, blotti au pied des massifs et aux portes de la culture des Berbères Aït Bougmez. Vous passerez des moments inoubliables d’échange et de partage des coutumes avec les familles locales.

Atalante : + 32 (0)2 627 07 97 – bruxelles@atalante.frwww.atalante.fr

 

© Terdav / Christophe Boisvieux

© Terdav / Christophe Boisvieux

Himalayen : Ladakh secret

© Terdav / Janine Renard

© Terdav / Janine Renard

Appelé communément le Petit Tibet, l’univers minéral des hauts plateaux du Ladakh, au nord de l’Inde, offre aux voyageurs un éventail de paysages grandioses, parsemés de lacs aux variations de couleurs indescriptibles. Au coeur des montagnes, les villages blanchis à la chaux comptent parmi les derniers bastions de la culture et du mode de vie du Tibet. Terres d’Aventure y propose plusieurs itinéraires à la découverte de ce monde voisin du Tibet où le bouddhisme, omniprésent, est pratiqué en toute liberté dans les innombrables monastères jalonnant pistes et chemins. L’un, facile et familial, sur les traces des caravanes qui naviguaient librement pendant des siècles entre Leh et Lhassa, privilégiant les échanges commerciaux et culturels. Un autre, tout nouveau, vous emmènera jusqu’à Srinagar, la « petite Venise de l’Himalaya », mythique capitale de l’Etat du Jammu-et-Cachemire. Et pour les amateurs d’altitude, il existe de nombreuses autres possibilités.

Terres d’Aventure : +32 (0)2 543 95 60 – www.terdav.combruxelles@terdav.com

 

Immersif : Au rythme des autochtones

© Emotion Planet

© Emotion Planet

Merveilleuse terre de contrastes située entre la Colombie et le Pérou, l’Equateur envoûte par l’étonnante diversité de ses écosystèmes, la beauté de ses panoramas et une rare diversité culturelle. Des plages du Pacifique à la lisière de l’Amazonie, en passant par les Andes… Ce voyage à dimension humaine, spécialement conçu pour des familles, mélange les itinéraires à pieds, en transports en commun et en pirogues, avec possibilité de loger chez l’habitant. Au rythme des autochtones, pour pouvoir approfondir les contacts avec les populations locales. C’est ce que propose Emotion Planet, jeune agence spécialiste du voyage alternatif. Principe : « On profite mieux de ce qu’on expérimente soi-même ». L’homme est au cœur du voyage, les rencontres avec les habitants en sont l’objectif.

Emotion Planet : +32 (0)473 66 84 66 – voyages-alternatifs.com – info@emotionplanet.com

 

(c) Atalante

(c) Atalante

Marin : Entre cabotage et randonnée

(c) Atalante

(c) Atalante

C’est l’une des formules tendances de l’été, selon le spécialiste du trek Atalante : la randonnée-croisière ! A savoir un mix entre marche à pied et cabotage en bateau, qui permet de partir explorer des îles, des côtes, des criques isolées… Et de profiter d’une petite baignade après avoir bien transpiré. Parmi les destinations les plus prisées : la côte et les îles dalmates de Croatie, qu’on parcourt en caïque traditionnel, tout comme la côte turquoise de Turquie, où vos pas vous conduiront vers les ruines des sites grecs, romains ou d’autres civilisations de l’Antiquité. A moins que vous préfériez descendre le Nil en felouque égyptienne (si la situation locale le permet) ? Les plus audacieux viseront, à l’autre bout du monde, les îles de la Sonde en Indonésie. Séjour sauvage et nature garanti, avec le confort d’un beau voilier traditionnel de 21 mètres.

Atalante : +32 (0)2 627 07 97 – bruxelles@atalante.frwww.atalante.fr

 

(c) PhB

(c) PhB

Volcanique : Bruit et fureur

L’Islande n’est pas la seule à être secouée par les convulsions de la croûte terrestre. A Hawaii également, les volcans expriment leur fureur tellurique en fontaines de magma et cascades de feu. Si l’envie vous démange d’assister à ce spectacle dantesque, les spécialistes d’Aventure & Volcan vous emmènent sur les pentes du Kilauea, le volcan le plus actif de la planète. Outre les randonnées à l’approche des gigantesques fissures éruptives (en toute sécurité), le programme prévoit l’exploration du plus long tunnel de lave pétrifiée du monde (61 km), l’approche du Mauna Loa, le volcan le plus haut de la Terre (9 200 m depuis le fond de l’Océan) ou une virée en bateau pour assister à la rencontre tumultueuse et bouillonnante de l’eau et du feu.

Aventure et Volcans : +33 04 78 60 51 11 – www.aventurevolcans.com

 

© Terdav / Vincent Gaudin

© Terdav / Vincent Gaudin

Sportif : Grande randonnée

© Terdav / José Barboza

© Terdav / José Barboza

Moins pratiqué que le mythique GR20 corse, cet itinéraire de grande randonnée en montagne ravira les amateurs de paysages qui varient à l’infini, sur l’île atlantique de Madère. Au nord, les sentiers en balcon mènent des falaises sauvages aux cultures tropicales, des contreforts des montagnes à la forêt primitive. Après l’ascension du Pico Ruivo, au centre de l’île, vous  suivrez la crête de la chaîne de montagnes qui traverse Madère d’est en ouest. Puis, entre cascades, canyons et plateau d’altitude, vous atteindrez le sud et son bord de mer ensoleillé. Point d’orgue de cette magnifique traversée : le Pico Grande, l’un des plus beaux massifs de l’île.

Terres d’Aventure : +32 (0)2 543 95 60 www.terdav.combruxelles@terdav.com

 

© Cheval d'Aventure

© Cheval d’Aventure

Cavalier : Conquête de l’Ouest

La randonnée peut aussi se pratiquer… à cheval. Vous rêvez de jouer les cowboys ? Cheval d’Aventure propose une immersion chez les cowboys du Montana qui vous fera entrer dans la légende de l’Ouest Américain. Une aventure unique à cheval pour convoyer des milliers de têtes de bétail au pays des mustangs sauvages, dans les paysages mythiques des Pryor Mountains et du Big Horn Canyon. Assisté par une dizaine de cowboys, vous guidez plus de deux milles têtes et une soixantaine de chevaux du haut de votre monture. Rassemblement des troupeaux, recherche des veaux égarés, marquage, castration,  apprentissage de la monte western… Le soir, vous commentez les moments forts de la journée au bivouac autour d’une bonne grillade, au son des guitares et des harmonicas… Décor naturel des plus grands westerns en toile de fond.

Cheval d’aventure : +32 (0)2 627 07 97 – bruxelles@cheval-daventure.comwww.cheval-daventure.com

 

© Anes-OK

© Anes-OK

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Belge : L’Ardenne au pas de l’âne

Envie de découvrir des sentiers peu battus de notre (pas si) plat pays ? Au cœur du parc naturel de la Haute Sûre et de la Forêt d’Anlier, c’est à une découverte intimiste de l’Ardenne profonde que vous convie cette randonnée familiale. Particularité : vous marchez au rythme du pas de l’âne, accompagnés de quadrupèdes à longues oreilles dont vous apprécierez le caractère parfois têtu et souvent affectueux. Vos enfants seront séduits à coup sûr. Et vous-mêmes, conquis par une nature préservée dont la faune et la flore sont d’une grande diversité. Une deuxième journée vous promènera entre les plateaux de Bastogne et de Libramont, sur la ligne de partage des eaux des bassins de la Meuse et du Rhin. Retour ensuite vers Bastogne au travers de la zone écologique de Ramsar, protégée par l’Unesco. Logement en gîtes d’étapes et chambres d’hôtes, dîners basés sur la cuisine locale. Un parcours vallonné qui permet de découvrir quelques vallées préservées pleines d’histoires et de légendes.

Fédération touristique du Luxembourg belge : +32 (0)84 41 10 11 – info@ftlb.be

Mais aussi : Ânes-OK

Passionnés d’élevage, amoureux de nature et de beaux paysages, c’est à Hockai, petit village de l’Ardenne bien connu des promeneurs que Thierry et Marie-Thérèse ont choisi de s’installer et d’y développer un projet qui leur tenait à cœur depuis de nombreuses années. Ânes-OK vous offre la possibilité de louer un âne à l’heure, pour la demi-journée, la journée ou encore le weekend. À travers la forêt, il vous soulagera du poids de vos bagages et de vos enfants. Promenade ou randonnée avec âne sellé ou équipé pour porter, avec ou sans pique-nique, vous choisissez votre parcours et munis d’une carte vous partez à l’aventure.

Ânes-OK : +32 (0)87 64 76 07 ou +32 (0)497 92 54 13 – http://fr.ardennes-etape.be

 

© terdav

© terdav

Le trekking, ça marche fort

S’il n’existe aucun chiffre officiel puisque de nombreux marcheurs organisent seuls leurs randonnées, nul doute qu’il s’agit depuis quelques années d’un type de tourisme en forte progression. En témoignent les nombreuses agences qui se sont spécialisées dans ce créneau porteur, de même que les sites et autres clubs dédiés au trek et à la randonnée sous toutes leurs formes : à pied bien sûr, mais aussi, de plus en plus souvent, en combinaison avec d’autres moyens de déplacement lent comme les transports en commun locaux, les pirogues, voiliers et autres petits bateaux, les animaux comme le cheval, l’âne ou le chameau.

« On parle d’une gamme de voyages où il y a toujours une composante de marche découverte, plus où moins longue et difficile », résume Valérie Braive, qui dirige l’antenne bruxelloise de l’agence spécialisée Atalante. « C’est l’avatar moderne des voyages de routards des années 60 et 70 », complète  Ingrid Morel, responsable du bureau belge de Terres d’Aventure, le pionnier du voyage à pied. « De plus en plus de gens veulent voyager autrement, prendre le temps de s’immerger dans la nature et de rencontrer les populations locales, sans avoir forcément le temps ni la possibilité de partir seuls à l’aventure. Nous leurs donnons les moyens de voyager hors des sentiers battus en assurant la logistique et l’encadrement ou l’assistance locale. »

Découvrir le monde à son rythme, tel est le point commun qui unit tous ces voyages. On surfe sur la vague du « slow travel », du tourisme écologique, durable et responsable. Certains les aiment plus sauvages, d’autres plus nature, certains plus sportifs, d’autres plus familiaux. Toutes les formes sont possibles, dans tous les coins du monde et les types de biotope : montagne, désert, jungle, banquise… Rendu mythique par ses conquêtes himalayennes des années 70, le trek n’est plus réservé aux grands sportifs, loin de là. S’il demande un minimum de condition physique, il se décline généralement en 5 niveaux de difficultés – schématiquement identifiés par un nombre de bottines ou de marcheurs compris entre 1 et 5 –, variables selon la durée des étapes, l’altitude, les dénivelés et le fait de devoir ou non porter soi-même son équipement.

Les types d’hébergement sont dans le même esprit : campements et bivouacs, gîtes et chambres d’hôtes, voire à la belle étoile. Mais rien n’interdit le luxe et le confort. Certaines formules glamour proposent par exemple aux jeunes mariés de combiner randonnée et séjour en hôtel de charme dans des endroits paradisiaques. Comme les îles de la Sonde en Indonésie ou les Maldives. On peut être routard dans l’âme et garder les pieds sur terre.

 

L’équipement de base

Le trekking, c’est l’art de l’équilibre entre porter le moins de choses possible sur le dos en ayant le plus de choses possibles à portée de main. Et attention : il ne suffit pas d’empiler vos affaires les unes sur les autres dans votre sac. Tout ce qui est lourd doit aller au fond, pour qu’il repose sur votre ceinture et évite de vous entrainer vers l’arrière. La randonnée à pied nécessite en outre un équipement particulier adapté à l’environnement dans lequel vous marchez. Sans oublier la météo. Suivez le guide.

Chaussures

Sans bonnes chaussures, le trek peut devenir un calvaire. Ampoules, crevasses et blessures garanties. Elles doivent être en tissu et en cuir fin et dotées de semelles antidérapantes. Points essentiels : tissu imperméable et respirant ; chevilles maintenues correctement ; chaussettes adaptées à la marche. Et, surtout, ne partez jamais avec des chaussures neuves, qui n’ont pas été préalablement formées à votre pied.

Vêtements

Coupe-vent, tee-shirt synthétique absorbant la transpiration, veste imperméable légère type gore-tex avec capuche et poches assez larges pour ranger les cartes et autre petit matériel. Jeans à bannir : ils prennent l’humidité et sont difficiles à sécher.

Régions chaudes : vêtements légers et amples, chapeau à large bord, lunettes de soleil.

Régions froides : la superposition de plusieurs couches de vêtements légers est le meilleur moyen de réguler sa température. Si on a trop chaud, on enlève une couche.

Matériel

Sac à dos de randonnée imperméable, pas plus de 14 kilos rempli

Gourde, barres énergétiques

Carte(s), boussole, GPS de randonnée (facultatif)

Canif suisse, lampe de poche, corde, sifflet (pour appeler à l’aide)

Crème solaire

Couverture de survie

Sac de couchage en duvet

Tente (si camping)

Bâton télescopique

Appareil photo

Trousse à pharmacie (avec pastilles de Micropur pour désinfecter l’eau)

 

(cet article est précédemment paru dans Le Soir)

 

Vous aimerez aussi :

Cette entrée a été publiée dans Afrique, Amériques, Asie & Océanie, Europe, Trips & Tips, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à La meilleure façon de trekker

  1. Ping : Les Gites de Luxe - Non classé - La meilleure façon de trekker - Le Soir

  2. John dit :

    Merci Philippe de publier ce post sur les trekkings.

    Je confirme en effet, que randonant depuis des annees a gauche et a droite, il est tres facile d’organiser son propre trek par soit meme. Un peu de recherche sur le net permet de comparer les prix entre agences locales et non locales et aussi de voir les revues faites par les nombreux randonneurs sur quels agences repond le mieux a vos exigences.
    En oubliant pas que vous pouvez vous passer d une agence, et partir avec une boussole et une carte ….

  3. Ping : La meilleure façon de trekker - Le Soir ...

  4. lacaille dit :

    Trek
    Bivouac en Ardennes

    Tabou.be L’Au-Delà Stavelot

    :)

Laisser un commentaire