Un week-end au Cap en hommage à Mandela

Cape Town 06Le Vieux Lion sud-africain a perdu son dernier combat, sa longue route a atteint son terme à plus de 95 ans (il était né le 18 juillet 1918). Nelson Mandela a passé le tiers de sa vie, 27 longues années, dans les geôles de Robben Island, l’Alcatraz local planté au large de Cape Town. Et c’est au Cap que le futur Nobel de la paix prononça son premier discours d’homme libre en 1990, balayant d’une voix forte trois siècles de ségrégation raciale. Remontez le temps en quelques heures ou quelques jours, en visitant la perle de l’Afrique australe. En voici les clefs.

Cape Town 05C’est au Cap que tout a commencé, que les premiers colons – hollandais – ont posé le pied au 17e siècle, que se sont succédé les peuples, les cultures et les styles. Il en reste un harmonieux brassage cosmopolite qui se reflète à la fois dans une réelle douceur de vivre, dans l’organisation de la ville en quartiers assez typés et dans un certain éclectisme architectural. De quoi conférer à cette cité faussement alanguie entre l’océan Atlantique et la fameuse Table Moutain au sommet plat comme s’il avait été décapité, un parfum de Californie qui évoque San Francisco. En plus exotique. Et trépidant.

De grand matin

Commencez en douceur par une visite du quartier malais de Bo-Kaap, dont les ruelles escaladent les flancs de Signal Hill, colline qui offre l’un des plus beaux panoramas sur la ville. Le plus tôt est le mieux, pour profiter de la lumière rasante et de la fraicheur matinale. Les maisons sont petites et basses, leurs toits plats singent la Montagne de la Table, mais ce sont les couleurs vives et chamarrées des façades qui donnent le ton.

Bo-Kaap

Des minarets rappellent que la population locale est à majorité musulmane, l’ambiance est sereine et recueillie, à quelques rues du centre-ville. Ce sont les descendants des esclaves importés d’Asie par les Hollandais qui vivent ici paisiblement. Au 71 Wale Street, le Bo-Kaap Museum raconte l’arrivée de l’islam et son implantation dans le pays. Un peu plus haut, le point de vue panoramique offert par le cimetière musulman est à couper le souffle.

Petit dej’

Rejoignez ensuite le City Bowl, le centre ville, pour un de ces brunches dont Cape Town a le secret. Vous n’avez qu’à vous laisser glisser sur Wale Street pour rejoindre Loop puis Long Street, les deux grandes artères qui forment le cœur animé de la vieille ville. Là, c’est l’embarras du choix. Coup de cœur pour le Birds et ses voisins de Bree Street, une petite rue parallèle, leurs cartes originales et leurs terrasses arborées. Les marcheurs n’hésiteront cependant pas à descendre Long Street jusqu’à Kloof Street la trépidante, 10 minutes plus au sud, pour petit-déjeuner chez Manna Epicure, une institution pour son cadre et son art d’accommoder le sucré-salé dans un décor raffiné.

Shopping

Cape Town 09Vous voilà assez requinqué pour un peu de shopping, en remontant doucement vers le nord. Des dizaines de boutiques branchées et d’ateliers d’artistes parsèment les rues du City Bowl, où s’élaborent la mode, l’art et le design contemporains d’Afrique du Sud. Admirez au passage les façades victoriennes et leurs balcons finement ciselés, ou celles typiques de cette architecture coloniale du Cap dite Cape Dutch. Et puisque vous êtes au pays du diamant, profitez-en pour passer chez Prins & Prins, sur Loop Street, pour choisir une pierre brute et la faire tailler sur place à votre goût, sans forcément vous ruiner.

Arrivé presqu’au bout de Long Street, empruntez sur la gauche le Strand, longue artère perpendiculaire qui marque l’endroit où se trouvait le littoral lorsque les marins hollandais débarquèrent au 17e siècle. La ville a gagné 2 à 3 kilomètres sur la mer. Vous arrivez à Cape Quarter, le coin tendance où se succèdent boutiques de déco, d’antiquités et de mode avant-gardiste. C’est aussi un quartier gay, surtout dans les bars à la nuit tombée.

Un peu d’histoire

L’heure est venue de visiter quelques vestiges de l’époque coloniale, des origines à l’apartheid. Commencez par le Company’s Garden, au cœur de la ville. Ses pelouses, palmiers et essences rares sont tout ce qui subsiste du vaste jardin potager planté voici quatre siècles par le gouverneur Jan Van Riebeeck pour ravitailler les navires en escale.

Dans le parc, la South African National Gallery, musée d’art sud-africain, accueille régulièrement des expositions d’artistes contemporains. Audacieux, mais toujours de grande qualité. Autre must : le Jewish Museum, qui retrace l’histoire de cette communauté en Afrique du Sud.

Cape Town 04Quittez le jardin par la piétonnière Government Avenue jusque Wale Street, tournez à gauche puis enfilez St George Mall vers la droite pour arriver sur une ravissante place ombragée du nom de Green Market Square. Elle accueille tous les jours un marché aux puces et d’artisanat africain de très belle facture. Jadis, elle était aménagée en foire pour les fermiers afrikaners.

Ses abords concentrent des styles architecturaux variés, de la Renaissance à l’Art déco, qui méritent le détour. Point d’orgue : The Old Townhouse, le musée de l’hôtel de ville, édifié en 1755, accueille une superbe collection de peinture des écoles flamande et hollandaise.

Enfilez ensuite Darling Street vers l’est pour arriver au Castle of Good Hope, le plus vieil édifice du pays encore debout. Construit dès 1666 par les premiers colons envoyés par la Compagnie hollandaise des Indes orientales, cette forteresse militaire épouse la forme pentagonale chère à Vauban et abrite plusieurs petits musées intéressants sur l’histoire de la colonisation. Ainsi que des rave parties, de temps à autre, sur son terre-plein central…

Sur les traces de Mandela

Mandela 1990Faites un crochet par le City Hall, l’ancien hôtel de ville néoclassique du haut duquel, juché sur le balcon du dernier étage, Nelson Mandela prononça son premier discours d’homme libre le 11 février 1990. Prenez enfin Buitenkant jusqu’au District Six Museum, à ne rater sous aucun prétexte. Il porte le nom de ce quartier voisin proclamé « zone blanche » en 1965 et dont tous les habitants qui ne l’étaient pas furent littéralement déportés. Installé dans une église, ce musée raconte de façon très émouvante les conséquences de l’apartheid sur tous ceux qui en furent victimes pendant des décennies. Un symbole.

Tout aussi incontournable est la visite de Robben Island, l’Alcatraz local, cette île pénitencier où Mandela fut enfermé 30 ans. Comptez une demi-heure de bateau dans chaque sens à partir du port et deux heures de visite organisée. Le problème est l’affluence. En haute saison, mieux vaut avoir réservé par internet à l’avance.

A la plage

Ouf ! Vous avez mérité de profiter de l’autre facette incontournable de cette cité du bout du monde : ses superbes plages. Un taxi vous conduira en moins d’un quart d’heure sur la côte ouest, de l’autre côté des trois montagnes du Cap : Signal Hill, Lion’s Head et Table Moutain. La plus spectaculaire est la plage de Llandudno, à quelques kilomètres au sud, un village de secondes résidences où vous apercevrez celles de Sharon Stone ou d’Elton John. Mais nul besoin d’aller si loin. Les quatre plages de Clifton Bay, protégées du vent, ou celle de Camps Bay, paradisiaque, vous tendent les bras.

Avant d’aller faire la crêpe, choisissez la terrasse d’un des nombreux restos du coin pour une dégustation de succulents crustacés et fruits de mer. Entre la langouste et les moules, n’hésitez pas : goûtez aux deux ! Les premières sont pour rien et la saveur des secondes ferait pâlir de convoitise nos mytiliculteurs zélandais.

Vers les sommets

Cape Town 10Bien reposé ? Pourquoi ne pas tenter l’ascension de Table Moutain par voie terrestre… Si le vent ne souffle pas trop fort, vous préférerez peut-être le spectaculaire téléphérique pour vous hisser au sommet. Pour le tour du plateau supérieur, à 1100 mètres d’altitude, la fin de l’après-midi est le meilleur moment pour profiter du coucher de soleil. La visibilité est alors optimale… pour autant que cette montagne capricieuse se soit débarrassée de son fréquent chapeau de nuages.

Sur le port

Il vous reste à sacrifier au rituel de la partie la plus touristique de la ville : le Victoria & Albert Waterfront. Il borde le port, où il n’est pas rare de croiser une colonie d’otaries du Cap. Joliment rénovés, les anciens entrepôts des docks accueillent quantité de magasins, cinémas, bars et restaurants où l’on vient se promener en famille et écouter les « minstrels », ces troubadours colorés.

Côté shopping, vous trouverez ici le plus grand choix de maillots des Springbocks, l’équipe nationale de rugby. Et, Mondial oblige, des plus grandes équipes de foot de la planète. N’hésitez d’ailleurs pas à aller admirer, à quelques centaines de mètres, le splendide Green Point Stadium, audacieux défi architectural lancé pour l’occasion. Une promenade sur le front de mer vous ouvrira ensuite l’appétit. Vous y croiserez, figés dans le bronze, les statues grandeurs natures des Nobels sud-africains réunis à jamais : Mandela, l’ancien président Frederik de Klerk.

À table

Petite ou grande faim, la cuisine est l’une des fiertés du Cap. Si vous voulez rester sur le Waterfront et profiter de la vue sur le port, allez saluer Lies, la patronne belge de Den Anker, et siroter une blanche avec votre poisson grillé (si vous résistez au moules-frites). Sinon, rejoignez le City Bowl. Le Caveau, Bree Street, propose un vaste choix de vins au verre. Aubergine, du côté de Kloof Street, des plats d’une grande créativité.

Et puisque vous êtes dans le quartier, terminez la soirée au bar à cocktails et champagne du Mount Nelson Hotel, une institution pour le tout Cape Town depuis sa récente rénovation par le designer Graham Viney. C’est l’endroit où il faut voir et être vu.

PhB

Dans un prochain article, je vous emmènerai faire le tour de la péninsule du Cap.

A lire aussi : Le jour où Mandela est sorti de prison

Mes bonnes adresses au Cap 

Vous aimerez aussi :

Cette entrée a été publiée dans Afrique, City trips, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Un week-end au Cap en hommage à Mandela

  1. Ping : Mandela Day au Cap de Bonne Espérance | voyage voyage

Laisser un commentaire