Mes bons trucs pour voyager léger

IMG_1239

 

Comment emporter en vacances votre garde-robe, vos appareils électroniques, votre matériel photo, votre bibliothèque et toute la pharmacie sans faire exploser la balance ?

Alors que les compagnies aériennes deviennent de plus en plus chiches sur le poids des bagages, voici quelques astuces pour voyager léger.

C’est parti, l’heure des premiers départs massifs en vacances a sonné. Qui dit voyage, dit forcément bagage : si le prix moyen du billet d’avion ne cesse de baisser, le coût du bagage a, lui, proportionnellement augmenté. Et pas seulement auprès des compagnies lowcost.

Chez Ryanair, 15 kilos en soute coûtent entre 15 et 35€ selon la saison et chaque kg supplémentaire coûte 20€ ! Il y a quelques semaines, c’est Jetairfly qui a diminué le poids maximum des bagages autorisés de 20 à 15 kilos sur ses courts et moyens courriers, avec un supplément de 12€ par kg excédentaire.

En réalité, il n’existe aucune règle concernant le poids des bagages : chaque compagnie fixe ses normes (consultez www.bravofly.fr/content/fra/infocompagnies.html). De façon générale, la franchise autorisée par voyageur en classe éco par les compagnies régulières tourne autour des 20 kilos en soute et 10 en cabine. Si le poids de vos valises est supérieur, il faudra payer un supplément. Une façon pour les compagnies de récupérer ce qu’elles perdent sur le prix du billet. Brussels Airlines, par exemple, autorise 23 kg en soute mais chaque valise supplémentaire coûte entre 100 et 200€.

Sachez encore qu’aucune compagnie n’accepte de bagage de plus de 32 kg ou 158 cm (longueur + largeur + hauteur). En revanche, la plupart emporteront vos équipements sportifs hors normes (équipement de golf ou de plongée, surf, skis, etc.) moyennant supplément.

valise-surchargee

1. Ce qu’il (ne) faut (pas) emporter ? Suivez la loi de Pareto !

Avant de faire vos valises, il faut choisir les objets et vêtements à emporter… et en quelles quantités. Le poids autorisé par l’avion n’est pas la seule contrainte : il vous faudra trimballer vos bagages à chaque déplacement local. Raison de plus pour voyager léger et peu volumineux. Quelle que soit votre destination, vous penserez à emporter des vêtements, une trousse de toilette, une pharmacie, vos documents essentiels, votre matériel électronique et de la lecture. Ce sont les éléments importants.

Mais comment doser ? La loi de Pareto, la fameuse règle des 80/20, s’applique parfaitement : 20 % des affaires emportées serviront 80 % du temps – et inversement. Tâchez de vous limiter à ces 20 % en vous posant la question de l’utilité réelle de chaque objet. Faites des listes adaptées à votre destination, consultez la météo locale, prévoyez un (seul) pull chaud, un coupe-vent ou un poncho étanche, mais ne cherchez pas à parer à toute éventualité. Si nécessaire, vous pourrez vous procurer sur place un élément manquant. Tout comme vous pourrez laver vos vêtements de base et trouver à l’hôtel, le plus souvent, un fer à repasser ou un sèche-cheveux.

Côté trousse de toilette, évitez d’emporter ce que vous trouverez partout : savon, shampooing, dentifrice, etc. Transvasez la quantité souhaitée de vos produits de beauté dans de petites bouteilles en plastique hermétiquement emballées. Et concentrez-vous sur les médicaments et objets difficiles à trouver sur place, comme une batterie de rechange pour votre appareil photo et un adaptateur universel.

Ah, ces appareils électroniques dont on ne peut plus se passer ! Ils sont fragiles, prennent de la place et peuvent peser lourd. Va pour le smartphone, la tablette ou le laptop selon l’usage que vous en avez et un reflex muni d’un bon zoom plutôt que d’une série d’objectifs. Pas besoin de caméra : tous ces appareils peuvent aussi filmer. Et si vous chargez quelques livres en version numérique, vous pourrez vous contenter d’un bon guide touristique papier.

2. Choisir le bon bagage

Les valises à coque rigide sont robustes, mais lourdes. Mieux vaut une valise en tissu rectangulaire qui permet de ranger plus facilement les vêtements. Si vous prévoyez de vous déplacer beaucoup à pieds, les roulettes ne suffiront pas : un sac-à-dos sera plus adapté – mais pas plus de 12 kilos pour préserver votre dos. En revanche, un bon sac de voyage en toile sera l’idéal pour les longs voyages en transports en commun. Avec sangle réglable pour le porter en bandoulière et, idéalement, des roulettes et une poignée télescopique. Dans tous les cas, soyez attentif au poids du bagage vide. Il peut varier de moins de 2 à plus de 6 kilos.

3. Rentrer sa garde-robe dans une valise

Vous en rêvez peut-être, mais vous n’y arriverez pas ! Autant faire preuve d’un brin de jugeote. Inutile d’emmener des jeans, chemises et autres t-shirts en multiples exemplaires là où deux suffiront largement, quitte à les laver sur place. La règle de 2 (exemplaires) est à privilégier pour chaque type de vêtement : pantalons, jupes, robes, blouses, tops, etc. Optez pour des couleurs faciles à porter en toutes circonstances et qui s’assortissent facilement, pour des matières infroissables et qui sèchent rapidement. Au rayon chaussures, privilégiez le confort et l’aspect passe partout. Pas besoin d’escarpins pour marcher toute la journée ou bronzer à la plage. Et pour le soir, de jolies petites ballerines plates et légères feront surement l’affaire.

Apprenez aussi à bien ranger vos vêtements pour gagner de la place. Le pliage (ou le roulage façon « maki » japonais) est essentiel. Remplissez bien les espaces creux comme l’intérieur des chaussures. Et si possible, favorisez les vêtements et le linge en microfibre (shorts, serviettes de bain,…) ultra légère, qui permet un pliage ultra compact. Enfin, n’oubliez pas de laisser de l’espace vide dans votre bagage avant de partir… pour pouvoir y loger tous les souvenirs que vous aurez envie de rapporter.

4. Ce qu’il faut garder avec vous

Si vous prenez l’avion, le bagage de cabine a un double avantage. Il permet d’alléger votre valise de soute tout en gardant avec vous les objets précieux et indispensables – au cas où la valise ne suivrait pas. Le poids (entre 6 et 12 kilos) et les dimensions autorisés dépendent des compagnies et toutes ne sont pas aussi regardantes. Mais si vous les dépassez, vous risquez de devoir l’envoyer rejoindre la soute et de payer cash le transport de ce bagage supplémentaire. C’est une question de sécurité, au cas où il glisserait hors de l’espace de rangement sur la tête d’un passager ! Vous trouverez les spécifications en vigueur dans la plupart des compagnies sur le site www.taillecabine.com/compagnies/taille-bagages-cabine.php.

Bon à savoir : outre le bagage de cabine, les compagnies régulières (pas les lowcost) acceptent aussi un sac à main ou une valisette d’ordinateur. Qu’elles ne pèsent pas !… Et rien ne vous empêche de garder sur vous les éléments les plus lourds en remplissant vos poches, en portant votre appareil photo autour du cou, vos grosses bottines aux pieds et votre veste en cuir sur les épaules.

Laissez dans votre bagage à mains les objets de valeur et de première nécessité (documents, médicaments, chargeurs, etc.), les appareils photos et électroniques fragiles et quelques affaires de rechange, y compris de toilette. Pas de flacons de plus de 100 ml, qui risquent d’être confisqués au contrôle de sécurité. Si vous voulez emporter des boissons, il faudra les acheter au duty free shop. Même alcoolisées.

Philippe Berkenbaum

 

Vous aimerez aussi :

Cette entrée a été publiée dans Trips & Tips. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire