Mon coup de cœur du mois (suite et fin) : le plein d’énergie au Hillside Beach Club de Fethiye

En plongée à Fethiye (c)PhilBerki

En plongée à Fethiye (c)PhilBerki

Les club-hôtels à taille humaine, ça existe : j’en ai rencontré un caché au fond d’une crique aux eaux cristallines, au cœur de l’ancienne Lycie, sur la côte turque de la mer Egée. Pour quelques jours de ressourcement à la carte, entre les sports nautiques, la plongée, le farniente et la découverte d’une côte chargée de mythes. Suite de la visite, avec à la clé de belles expériences sensorielles.

Juste une mise en bouche, les brochettes au BBQ de la plage Serenity Beach (relisez le premier volet).

Serenity Beach (c)HBC

Serenity Beach (c)HBC

Trois autres restaurants accueillent les vacanciers matin, midi et soir. L’un propose un buffet opulent – spécialités turques et internationales, grillades et 140 sortes de dessert, rien moins ! -, les autres une cuisine raffinée dans un cadre plus intime, avec ou sans chandelles. Réservé aux adultes, le Pasha on the Bay devient un bar puis une boîte en fin de soirée… et accueille les lève-tard au petit déjeuner le lendemain.

Pacha restaurant (c)HBC

Pacha restaurant (c)HBC

Cosmopolite et convivial

Mais on ne vient pas au Hillside Beach pour manger – ou pas seulement. On y vient pour l’ambiance à la fois familiale, décontractée et cosmopolite : les propriétaires, une famille turque d’origine stambouliote, évitent soigneusement de laisser une nationalité s’imposer. Un marketing soigneusement dosé vers les pays susceptibles de fournir les clients et un système de quotas géographiques garantissent un brassage permanent. Ici, pas de domination russe, turque, française, germanique… ou même belge : on y arrive de partout, tout le temps. D’où une réelle convivialité.

La piscine centrale (c)PhilBerki

La piscine centrale (c)PhilBerki

Les jeunes viennent pour se retrouver entre eux dans les clubs qui leur sont réservés par tranches d’âges (des tout petits aux grands ados, avec moniteurs et activités adaptées) et les autres, jeunes et moins jeunes, n’ont que l’embarras du choix des activités. Sports nautiques et aquatiques, visites et randonnées culturelles dans la région, farniente…

J’ai choisi de tester le catamaran et, surtout, la plongée. Aux bons soins de Musti, moniteur SSI, j’ai eu droit à une journée d’initiation (formule : Try Scuba Diving) basée sur une courte formation théorique suivie de deux plongées.

La première à 5 mètres, pour se familiariser avec le matériel et les techniques de base, la seconde « pour de vrai », 50 minutes à 12 m, en totale apesanteur. Grand moment, qui en appellera très vite d’autres – à suivre sur ce blog. En attendant, toutes les formules sont possible au Move Diving Center du Hillside Beach Club, agréé pour délivrer les 3 grands brevets de plongée internationaux. Merci, Musti, pour ces fantastiques moments. Et merci aussi à Mademoiselle le K, mon binôme pour l’occasion.

La plongée (c)HBC

La plongée (c)HBC

C’est bien connu, la plongée est l’un des sports qui pompent le plus d’énergie, échanges gazeux obligent. Après ma journée d’initiation, une séance de relaxation m’attend au divin Sanda Nature Spa, installé comme son nom le laisse supposer en pleine nature à flanc de colline. Laissez-vous bercer par l’eau qui ruisselle et les mains expertes des masseuses balinaises, en choisissant un soin à la carte parmi une multitude de formules exotiques. Moi qui suis plutôt adepte de douceur et qui garde un souvenir douloureux d’une précédente expérience de massage « à la turque », dans un hammam d’Istanbul, j’ai choisi le Sanda Traditional, une heure de soins « apaisants et relaxants » – dixit le programme – qui caressent au passage quelques points d’acupression. Une tuerie !

Le Sanda Nature Spa (c)HBC

Choisissez votre soin au Sanda Nature Spa (c)HBC

Après tout ça, j’aurais dû être juste bon à m’effondrer au pays des rêves jusqu’au lendemain tard. Au contraire : regonflé à bloc par cette injection d’énergie pure, j’irai tâter d’une multitude d’activités nocturnes, entre le spectacle quotidien de revue costumée sur la grande scène de théâtre du club (très pro, très distrayant) jusqu’à la beach party endiablée, en passant par la projection du Grand Budapest Hotel de Wes Anderson sur une toile tendue… sur la mer, confortablement enfoncé dans un transat un bon whisky à la main.

Movie On The Beach (c)HBC

Movie On The Beach (c)HBC

La soirée bat son plein dans un décor de rêve monté en deux heures par une équipe bien rôdée à même la plage principale du club. Il n’en restera pas la moindre trace le lendemain. Et c’est comme ça plusieurs soirs par semaine. Extinction des feux à minuit pour laisser dormir les lève-tôt, la fête continue au Pacha night-club pour les couche-tard, ma chambre est à un jet de pierre, l’insonorisation est parfaite. Chacun trouve ici plaisir à sa mesure, sans déranger le voisin. C’est plutôt réussi.

Party on the Beach (c)PhilBerki

Party on the Beach (c)PhilBerki

La preuve ? Moi qui d’ordinaire, ne suis pas un grand fan des clubs de vacances, j’en redemande : quelques jours au Hillside Beach Club à la fin de l’été pour refaire le plein de soleil et d’énergie avant la longue traversée de l’hiver, c’est une cure de jouvence.

Philippe Berkenbaum

Ouvert de la mi avril au début novembre, infos et réservations : www.hillsidebeachclub.com

PS: Au fait, et Dalyan, me direz-vous ? C’est, bien sûr, l’une des nombreuses excursions possibles dans cette magnifique région. N’ayez aucune hésitation sur les tombeaux lyciens creusés à flanc de falaise et les nombreuses ruines romaines – dont celles d’un superbe théâtre – qui parsèment la campagne environnante, au cœur d’impressionnants cirques rocheux. En revanche, la ballade dans les marais sur les traces des tortues géantes est devenue une attraction touristique sans grand intérêt. C’est cependant devenu une zone naturelle protégée, ce dont les tortues ne se plaindront pas. Et moi non plus !

Lisez aussi : Le plein de sérénité au Hillside Beach Club de Fethiye

 

Vous aimerez aussi :

Cette entrée a été publiée dans Asie & Océanie, Coups de coeur, Europe, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire