4 trucs pour des vacances à la dernière minute

(c)PhilBerki

(c)PhilBerki

A hiver doux, été pourri ? C’est ce que vous vous dites en maugréant contre la météo. Du coup, vous songez qu’il est temps d’envisager d’aller chercher le soleil sous des cieux plus cléments cet été. Le hic, c’est que vous n’avez rien réservé et pas la moindre idée de l’endroit où aller. Voici comment vous y prendre.

(c)PhilBerki

(c)PhilBerki

1. En profitant des aubaines de dernière minute

Le « last minute », tout le monde connaît. Ou croit connaître. Car contrairement à une idée répandue, il ne consiste pas (seulement) à dénicher une aubaine qui vous impose de partir toutes affaires cessantes. Tous les grands TO offrent de nombreuses promos pour lesquelles les départs s’étalent entre 1 et 12 semaines à partir de la date de réservation. Du vendredi au lundi par exemple, le Club Med propose des séjours valables dans les trois semaines suivantes avec une réduction de 25 à 40 % (www.clubmed.be).

Les possibilités sont infiniment plus nombreuses avec les voyagistes Jetair (www.jetair.be), Thomas Cook (www.thomascook.be), Neckermann (www.neckermann.be) ou Connections (www.connections.be). En quelques clics, sélectionnez la formule privilégiée, la période de départ et la durée du séjour, vous recevrez plusieurs centaines de suggestions avec des ristournes pouvant dépasser les 50%. Et ne parlons pas des sites comme www.fr.lastminute.com.

Pour ceux qui veulent du haut de gamme et apprécient les voyages en groupe ou les circuits accompagnés, un bon truc : demandez aux agences spécialisées dans ce créneau s’il reste une ou deux places disponibles dans les voyages programmés au cours des prochaines semaines. Elles ne le crient pas sur les toits, mais la plupart sont prêtes à consentir une ristourne aux derniers inscrits pour atteindre le maximum de participants prévu. A ce compte-là, vous trouverez toujours une destination qui vous plaît.

2. En choisissant une destination selon certains critères

Décider de partir à la dernière minute, c’est une chose. Encore faut-il savoir où aller. Rien de tel que de définir certains critères préalables. Le moment, le climat, la distance, le budget, le type de séjour… Des sites comme www.partirou.com ou www.quandpartir.com vous aident à dénicher la meilleure destination selon vos préférences. Pour chaque pays ou région, ils livrent des infos détaillées sur la météo, le temps de vol, le prix du billet, le coût de la vie, etc. Et disposent du comparateur qui vous permet de trouver le meilleur vol ou la meilleure offre pour la destination choisie.

En quête de nouveaux horizons ? Le guide « 110 pays, 6000 idées, bien choisir son voyage » est fait pour vous (Ed. Prisma/GEO, 25,90€). Vous y découvrirez, en images, les infos pratiques utiles sur chaque pays : quand y aller, combien ça coûte, les plus et les moins, les précautions, etc. Sa version en ligne en donne un excellent aperçu : www.geo.fr/voyages/choisir-son-voyage.

L'île Maurice en été, c'est quand il y a moins de monde

L’île Maurice en été, c’est quand il y a moins de monde

Un critère de choix consiste aussi à partir là… où les autres ne vont pas. « On peut profiter de tarifs 20 à 30% moins chers à l’Ile Maurice ou à Madagascar parce qu’il pleut plus que le reste de l’année, mais les conditions sont très agréables. De même, les chaudes températures de Dubaï en juillet-août permettent d’avoir des réductions », illustre Jean-Pierre Nadir. L’été chez nous correspond à l’hiver dans l’hémisphère sud, moins prisé par les voyageurs en quête de chaleur. Mais de nombreuses destinations y offrent beaucoup d’atouts. Autre bon plan : les city trips dans les grandes villes, où les hôtels visant le tourisme d’affaires le reste de l’année peuvent consentir de belles ristournes.

avion

3. En trouvant des vols au meilleur prix

En matière de billets d’avions, la règle est simple : « Plus on s’y prend tard, moins il y a de possibilités et plus le prix est élevé », rappelle Coraly Stevart. Mais ce n’est pas une règle immuable. D’une part, tout dépend de la destination et de la concurrence qui règne sur la ligne ; de l’autre, on peut encore réaliser de très belles économies jusqu’à 5 semaines du départ pour les vols long-courrier et jusqu’à 2 semaines pour les moyens courriers.

Première leçon : si vous optez pour un séjour (avec ristourne) proposé par un TO, veillez à ce que le vol soit inclus. Deuxième leçon : le jour du départ mais aussi celui de la réservation influent sur le tarif. Un vol le mardi ou le mercredi sera généralement moins cher que pendant le week-end. Soyez aussi flexibles sur vos dates de départ et de retour. Il suffit souvent de les décaler d’un jour ou deux pour profiter d’un rabais.

Pour réserver, choisissez le lundi ou le jeudi : ce sont les jours où les compagnies remettent les compteurs à zéro. Mieux : réservez entre 4 et 6h du matin. Le site www.hopper.com permet notamment de trouver le meilleur moment pour réserver et partir depuis et vers l’aéroport de votre choix.

Troisième leçon : utilisez les comparateurs de prix en ligne (www.liligo.fr, www.skyscanner.fr ou www.connections.be, par exemple). Et notez ces deux astuces. Un : il peut être intéressant de chercher un autre aéroport de départ que Bruxelles. Un départ depuis Düsseldorf par exemple, accessible en TGV, peut vous faire économiser plusieurs centaines d’euros sur votre vol transcontinental. Deux : lorsque vous faites une recherche en ligne, la plupart des sites mémorisent vos critères. Si vous y revenez plus tard, ils afficheront des prix plus élevés en se disant que vous êtes décidé à réserver. Changez dès lors d’ordinateur ou nettoyez vos cookies avant de le faire pour de bon. Vous reviendrez au tarif le moins cher.

Chambre avec vue (c)PhilBerki

Chambre avec vue (c)PhilBerki

4. En évitant le coup de fusil sur l’hébergement

On ne présente plus les sites de réservation d’hôtels en ligne comme booking.com, hotels.com ou expedia.fr, qui vous permettent de trouver facilement un hôtel à votre goût au meilleur prix quelle que soit votre destination, en précisant simplement vos dates de séjour. Depuis peu, tripadvisor.com leur a volé la vedette : c’est le site de « rating » (notes et commentaires des internautes) le plus visité dans le domaine du voyage. Pour les réservations, il renvoie vers d’autres sites, y compris ceux des hôtels eux-mêmes, en les classant selon le tarif proposé aux dates qui vous arrangent.

Il existe beaucoup d’autres possibilités. Les gîtes et chambres d’hôtes aux quatre coins du monde font l’objet de recensions de plus en plus fiables sur des sites spécialisés, dont le plus connu est bedandbreakfast.eu. Même chose pour les auberges de jeunesse et hôtels pour routards, avec fr.hostelbookers.com. La nouvelle tendance, c’est de loger chez l’habitant gratuitement (www.couchsurfing.com), en participant aux travaux à la ferme (www.wwoofinternational.org), en échangeant sa maison (echangedemaison.com, lovehomeswap.com) ou en louant un appartement à un particulier (www.airbnb.com, qui proposera aussi bientôt des chambres d’hôtels en dernière minute).

Dans certains cas, l’offre hôtelière est si abondante que les établissements préfèrent liquider leurs chambres plutôt que de se retrouver sans client. La négociation directe, par mail ou téléphone, peut donner d’excellents résultats. Le site www.priceline.com permet aux voyageurs de proposer leur prix pour une chambre. Sélectionnez la destination, la catégorie de l’hôtel (1 à 5 étoiles) et le prix que vous êtes prêts à payer. En un clic, les hôteliers acceptent ou refusent l’offre. Bémol : on ne connaît l’identité de l’hôtel qu’après avoir finalisé la transaction. Mais l’économie peut valoir la chandelle.

Philippe Berkenbaum

 

Vous aimerez aussi :

Cette entrée a été publiée dans Trips & Tips. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à 4 trucs pour des vacances à la dernière minute

  1. Pascal dit :

    Bonjour,
    Avant, j’aimais beaucoup partir en voyage à la dernière minute mais plus maintenant, puisque j’ai une famille. Ils ont besoin de temps pour s’organiser et surtout pour préparer le bébé et mes enfants. Les sites d’annonces de locations ont presque tous le même procédé. Toutefois, j’ai toujours eu une préférence pour Sun location. Leur interface me semble plus facile pour effectuer une recherche. De plus, on a plus de détail sur le type d’hébergement.

Laisser un commentaire