L’hébergeur français de Wikileaks saisit la justice

La firme qui héberge Wikileaks en France, OvH a saisi la justice pour “afin qu’elle se prononce sur la légalité ou pas de ce site sur le territoire français.” Une réponse aux déclarations du ministre français de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique Eric Besson, qui souhaite que Wikileaks ne soit plus hébergé en France. Nous avons obtenu copie du courriel envoyé par le directeur général d’OVH, Octave Klaba, l’expliquant à ses clients. Il détaille également le type de contrat que Wikileaks a souscrit pour être hébergé par OvH. Selon l’AFP, la décision de la justice est attendue ce vendredi ou ce samedi.

Courrier reçu à 15h22 ce vendredi

Sujet: [hosting] le cas wikileaks
Date : Fri, 3 Dec 2010 15:22:21 +0100

“Bonjour, Comme vous savez certainement, le site wikileaks est hébergé sur nos infrastructures depuis hier très tôt le matin. Il s’agit d’un client qui a commandé un serveur dédié, avec les blocs RIPE et de protections contre les attaques. Sa facture payée par CB s’élève à moins de 150euro. Et donc il héberge le site wikileaks. Juridiquement parlant Ovh n’est pas l’hébergeur de ce site. Ovh est, juste, le prestataire technique de la solution technique que le client a commandé. Bref, l’histoire est banale et quotidienne. Le système est totalement automatique et fonctionne 24 heures sur 24. Nous avons découvert comme vous tous que ce site est chez nous hier … dans la presse. Ovh n’est ni pour ni contre ce site. La question hors sujet pour nous. Ovh est une entreprise qui fournit les infrastructures, le fameux cloud computing disponible en quelques heures …, et notre rôle est d’assurer cette prestation technique. C’est tout. On n’a pas demandé d’héberger ce site ou ne pas l’héberger. Maintenant qu’il est chez nous on assure le contrat. C’est notre boulot. Il est fonctionnel. Compte tenu de dernières déclarations politiques, et de pressions qui commencent réellement à se sentir, même ici à Roubaix Valley, nous avons décidé de saisir le juge en référé afin qu’il se prononce sur la légalité ou pas de ce site sur le territoire français. Ce n’est pas au monde politique ni à Ovh de demander ou de décider la fermeture ou pas d’un site mais à la justice. C’est comme que ça doit marcher dans un pays de droit. Nous espérons que le juge donnera sa décision avant ce soir ou demain. Et Ovh appliquera la décision immédiatement.”

Corentin Di Prima

(@codip)

Cette entrée a été publiée dans News, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

25 réponses à L’hébergeur français de Wikileaks saisit la justice

  1. Michel dit :

    Si je suis propriétaire d’un garage, que je le loue, et que j’apprends que mon locataire a entreposé des biens volés, je ne suis pas obligé de continuer la mise en location à ce même “voleur”…

    • the_cat dit :

      -> Michel : Vous avez un contrat (de location) avec quelqu’un et tant que les clauses de ce contrat sont valides, vous devez aller jusqu’au bout. Ici, il n’a rien volé… Il publie des informations qu’il a recue (comme le ferait n’importe quel journaliste, la quantité en plus…). Donc, il est difficile de dire si c’est légal ou illégal ce qu’il fait. De toutes facons, si il ne reste pas sur OVH, je suis sur que le serveur suivant est déjà prêt à prendre le relai…

    • jeje dit :

      @Michel: Et si les bien volés étaient des bombes qui appartenaient à des terroristes qui voulaient commettre des attentats, et que le voleur en question les a volé pour éviter un bain de sang?????

      • Zin dit :

        Sensément, vous devriez être content de recevoir des informations qu’on vous cache toute l’année. Ce n’est pas un transporteur de bombe mais un journaliste, il ne fait que dévoiler des infos qui ne devrait jamais être caché. Le peuple a le droit de donner son avis et même sur des questions diplomatique. Si on nous les caches c’est que c’est pas joli a voir, mais vous avez raison “au royaume des aveugles le borgne est roi” Retournez au moyen age!!!

        • Johan Garmel dit :

          Ce serait bien joli si c’était le cas, mais il s’agit manifestement d’une arnaque issue du gouvernement américain ainsi que de la CIA eux-mêmes dans une parfaite continuité avec une politique de désinformation et de diabolisation à l’égard principalement de la prochaine cible des Etats-Unis : L’Iran.

          J’étais moi-même plein d’espoir mais au vu du contenu actuel des “cables diplomatiques” il y a une partialité évidente couplée à une manipulation des informations diffusées. Il suffit de faire qq recherches pour s’en rendre compte …

    • Jeremy dit :

      @Michel:
      D’où l’intérêt de consulter un juge.

      Dans le cas de biens volé il y illégalité.
      Ici pas forcément

    • Greg dit :

      @ Michel. C’est un peu différent. Votre exemple est valable à partir du moment où l’on parle de l’hébergement d’un site web. Exemple : je souscris une formule d’hébergement web chez un fournisseur lambda et je fais le commerce de choses volées. Dans ce cas, tous les hébergeurs ont des clauses contractuelles qui leur permet de mettre fin sans préavis, sans indemnité et immédiatement à la disponibilité dudit site web.
      Dans ce cas-ci, WL n’a pas souscrit à une offre d’hébergement de site mais à une offre de location d’un serveur distant. En d’autres termes, ils louent un serveur dont la disponibilité et la gestion technique incombe à OVH. Pour le reste, ce qui se passe sur ce serveur est totalement opaque à OVH. Et heureusement, d’ailleurs. Imaginez les problèmes de confidentialité que cela pourrait représenter. En fait, nombre d’entreprises utilisent des serveurs tiers, pour des raisons très différentes, des plus élémentaires aux plus complexes. Dans ce cas-ci, celui qui a souscrit à la solution a simplement installé un serveur web sur la machine louée. Rien ne le lui interdisait, cela arrive par ailleurs régulièrement avec ce type de services.
      Je terminerai en disant qu’il n’est pas non plus prouvé que les données diffusées par WL sont illégales. Et si tel est le cas, OVH n’a aucune obligation de couper les services, puisqu’ils sont utilisés conformément aux conditions contractuelles.

      Bref, OVH a une réaction professionnelle, rapide et intelligente dans cette affaire. Je suis un peu étonné du style “pipi caca” du communiqué mais force est de constater que cette boite n’est pas le leader européen pour rien. Même s’ils ne lisent pas ce forum, félicitations pour cette initiative et pour ce rappel salutaire des règles du jeu dans un état de droit. Cela étant, ils ne doivent pas espérer un contrat chez Sarko ;) ))

      • André dit :

        C’est vrai Greg, vous exprimez ce que j’avais confusément ressenti, le message est un peu “langage parlé”, comme un premier jet sous le coup de l’émotion (“C’est notre boulot”, etc.), mais c’est peut-être l’effet “discours à la Sarkozy” ;-)

    • Killixs dit :

      @ Michel

      Si ce voleur s’appelle robin-des-bois, la question est de savoir si vous êtes obligé de cesser la location, ou pas.

      Cordialement

    • PapyRouspy dit :

      Si je suis propriétaire du garage et que mon locataire y entrepose des documents sur les grands criminels, documents qu’il va publier, je baisse son loyer!

    • André dit :

      @ Michel : si Wikileaks a réussi à “voler” ces infos, c’est que les services diplomatiques américains sont vraiment très nases… Si dans votre garage loué se retrouve la limousine blindée d’Obama, c’est en soi intéressant (et inquiétant) de savoir que quelqu’un a réussi ce coup-là, même si on constate après coup qu’elle a des pneus lisses et la clim’ en panne…

    • Soluporagat dit :

      …comparer un délit de droit commun avec ce qui se passe pour Wikileaks!!!
      Si les vérités vous dérangent cher monsieur, laissez aux autres le plaisir de l’apprécier…

  2. Ping : Wikileaks = http://88.80.13.160 – Version 1.1 « C.C.E.

  3. Karim Jguirim dit :

    Michel: Tout comme vous pouvez continuer de lui louer. Fort heureusement, il n’y a dans cette question liée à une prestation technique pour le site de Wikilaeks, ni vol, ni garage loué. On a aura bien compris votre opinion, mais était-ce bien nécessaire de l’habiller de la sorte et d’assimiler Wikileaks à des voleurs avec cette comparaison bancale, infondée et insultante ?

  4. Me dit :

    @Michel.
    A la virgule près que seule une instance judiciaire décide si oui ou non le locataire est un voleur. Sage décision de la part d’ovh

  5. Gracchus dit :

    Le boulot d’un juge des référés c’est de trancher – à titre provisoire et en urgence – un litige. Quel est ici le litige ?

    Un ministre fait une déclaration de nature politique. Ce n’est pas un litige. C’est peut-être un указ (oukaze) dans la grande tradition de feu l’URSS, mais pas un litige.

    Donc, ou bien OVH demande au juge l’autorisation de rompre le contrat conclu, ou bien on ne voit pas sur quoi le juge pourra se prononcer.

    Mais il serait intéressant, si tel est le cas, qu’OVH explique un peu les raisons de cette rupture envisagée et ne se contente pas d’un discours lénifiant style “on n’est ni pour ni contre”… S’ils vont devant un juge, c’est qu’ils doivent bien quand même être un peu contre…

  6. Gracchus dit :

    Le boulot d’un juge des référés c’est de trancher – à titre provisoire et en urgence – un litige. Quel est ici le litige ?

    Un ministre fait une déclaration de nature politique. Ce n’est pas un litige. C’est peut-être un указ (oukaze) dans la grande tradition de feu l’URSS, mais pas un litige.

    Donc, ou bien OVH demande au juge l’autorisation de rompre le contrat conclu, ou bien on ne voit pas sur quoi le juge pourra se prononcer.

    Mais il serait intéressant, si tel est le cas, qu’OVH explique un peu les raisons de cette rupture envisagée et ne se contente pas d’un discours lénifiant style “on n’est ni pour ni contre”… S’ils vont devant un juge, c’est qu’ils doivent bien quand même être un peu contre. Qu’ils nous fassent grâce de cette hypocrisie !

  7. Vincenzo Dubono dit :

    Je n’ai rien lu au sujet d’une demande des États-Unis concernant le site. Après tout ne sont-ils pas le propriétaire des documents. Si le propriétaire ne demande rien pourquoi la France devrait-elle faire quelque chose.

    Si c’était la Chine, la réaction serait différente.

  8. ladj-merabet dit :

    si assange arrive chez moi je le planque sous mon plumard comme du temps des colonies quand les parachutistes melangeaient l’huile à la semoule gratuitement pour faire du mal . baissons nos frocs et tremblons la solution finale arrive

  9. thierry dit :

    Comme à son habitude, notre ministre besson force le passage, au droit.
    Monsieur besson peut se plaindre et demander, l’arret de l’hébergement du site wikileaks, pour ce faire il doit se rendre à l’évidence, seul la justice est en droit de prendre une telle décision.
    Je plein le juge des référés, qui doit statuer sur cette affaire, la société OVH apporte uniquement une gestion technique au site wikileaks, Juridiquement Ovh n’est pas l’hébergeur de wikilearks.
    Merci Monsieur ASSANGE, quelle courage.

  10. Hahaha!!! Excellent!

    Voici une bonne leçon de marketing… Comment utiliser le Buzz autout de la polémique wikileaks pour faire sa pub gratuitement:
    “un serveur dédié, avec les blocs RIPE et de protections contre les attaques. Sa facture payée par CB s’élève à moins de 150euro. “

  11. Alex dit :

    À ceux qui comparent ça à du vol. Cela n’a rien d’un vol : dans le cas d’une voiture, le propriétaire perd totalement accès à son bien, ce qui n’est pas le cas ici. C’est un peu le même raisonnement qu’avec le piratage de musique où ce n’est pas du vol (contrairement à ce qu’on essaie de faire croire), mais de la contrefaçon (= le propriétaire ne perd pas son CD ; il y a juste une personne de plus qui peut en profiter).
    Sauf que pour le cas qui nous occupe, il n’y a pas de droits d’auteur sur l’information : que wikileaks soit illégal n’est donc vraiment pas clair. Après tout, la presse (à sensation) a fait la même chose pendant des années ; la différence, c’est qu’ici, ça a un minimum d’intérêt.

  12. Margaux D dit :

    Je parie que ce “Michel” travaille pour l’une ou l’autre des ambassades qui cherchent à faire la peau à ce héros qu’est JULIAN ASSANG ou alors il est bien pourri ce”Michel” ! ! !
    Et si on l’aidait ce pauvre fugitif qui n’a fait que son travail et qui risque sa peau pour nous informer sur bien des choses que d’aucuns veulent nous cacher ! En quelques semaines il a fait plus de scoops que le Washington poste en 30 ans, le magnifique Wikileaks ! Il faut l ‘aider bon sang ! http://www.wikileaks.ch
    Et surtout faire passer le message .
    Margaux D

  13. Erik dit :

    OVH n’est pas visé ici, ce qui cause problème c’est Wikileaks, parce-que ils informent de tout ce que se passe en coulisses et tout se que se fait sur nos dos. Alors naturellement, çà dérange à tous ceux qu’ont quelque chose à cacher!
    Sarkozi et son gouvernement compris!
    Longue vie à Wikileaks!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>