Les Red Panthers veulent retrouver le haut de l’affiche

Anouk Raes, l'une des "cadres" de l'équipe, veut repartir de l'avant avec les Red Panthers. Photo Photonews.

Anouk Raes, l’une des “cadres” de l’équipe, veut repartir de l’avant avec les Red Panthers. Photo Photonews.

L’été dernier, à Rio, on n’a – logiquement – vu qu’eux. Et leur omniprésence s’est prolongée en fin d’année, à l’heure des récompenses et des trophées. En 2016, le hockey belge s’est conjugué quasi exclusivement au masculin avec ces Red Lions au destin olympique argenté. Du coup, les Red Panthers, leurs homologues féminines, sevrées de grande compétition après leur non-qualification olympique lors de la World League de Brasschaat de sinistre mémoire (pour elles), en juillet 2015, ont pratiquement disparu des radars, s’enfonçant, à leur corps défendant, à partir de là, dans un « no (wo)man’s land » médiatique assez désolant. Continuer la lecture

Publié dans Hockey | Marqué avec , , , , , , , , , | Un commentaire

« On ne mesure pas quel incroyable athlète était Ashton Eaton »

Hans Van Alphen n'a affronté Ashton Eaton qu'une seule fois, lors des Jeux olympiques de Londres. Photo Belga.

Hans Van Alphen n’a affronté Ashton Eaton qu’une seule fois, lors des Jeux olympiques de Londres. Photo Belga.

Avec l’annonce de la retraite d’Ashton Eaton, ce mercredi 4 janvier, le décathlon a perdu un incroyable leader et l’athlétisme un vrai champion qu’il faudra sans doute du temps pour remplacer. Recordman du monde, double champion olympique, double champion du monde, triple champion du monde en salle (en heptathlon) : voilà un palmarès à donner le tournis ! Assez curieusement, Hans Van Alphen, qui a, lui aussi, mis un terme à sa carrière il y a un peu plus de deux mois, ne l’avait affronté qu’à une seule reprise, lors des Jeux de Londres, en 2012, où il avait fini 4e pendant que l’Américain décrochait le premier de ses deux titres olympiques. Le colosse campinois a cependant largement eu le temps de se faire une idée sur le bonhomme et son avis vaut le détour. Continuer la lecture

Publié dans Athlétisme | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Ilse Heylen entre à l’« académie »

Ilse Heylen et son mari Olivier Berghmans ont porté la "Ilse Heylen Judo Academy" sur les fonts baptismaux ce vendredi. Photo Belga.

Ilse Heylen et son mari Olivier Berghmans ont porté la “Ilse Heylen Judo Academy” sur les fonts baptismaux ce vendredi. Photo Belga.

Elle n’a pas l’aura des trois grandes championnes – Ingrid Berghmans, Gella Vandecaveye et Ulla Werbrouck – qui ont marqué l’histoire du judo belge pendant plus de vingt ans avec leur prestigieuse collection de titres olympiques, mondiaux et européens, mais il y a deux domaines dans lequel Ilse Heylen restera sans doute longtemps (toujours ?) inégalable : ceux de la longévité et de la régularité au plus haut niveau malgré des blessures et des opérations (7…) qui l’ont souvent freinée. Des qualités qui, avec l’amour de son sport, son éthique de travail et sa simplicité, lui ont permis, au fil des ans, de se bâtir une stature exemplaire et une popularité rarement démentie dans son milieu.

Vendredi soir, dans son fief de Grammont, ils étaient ainsi près de 300 à s’être déplacés pour venir l’honorer lors de la petite fête qu’elle et son mari-entraîneur Olivier Berghmans avaient mise sur pied pour boucler la boucle de son incroyable carrière. Une fête où les hommages, parmi lesquels celui de Marius Vizer, le président de la Fédération internationale de judo (IJF), ont plu dans une salle garnie des 52 médailles individuelles remportées aux quatre coins du monde de 1997 à 2016, un record pour une judoka noir-jaune-rouge. Continuer la lecture

Publié dans Judo | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Claire Michel, le triathlon en mode « California girl »

Avant de filer sous le soleil de San Diego, Claire Michel a testé celui de Lanzarote, à la mi-novembre, lors du stage du COIB. Photo Belga.

Avant de filer sous le soleil de San Diego, Claire Michel a testé celui de Lanzarote, à la mi-novembre, lors du stage du COIB. Photo Belga.

Pour elle, c’était le projet d’une vie. Depuis sa plus tendre enfance, Claire Michel rêvait d’aller un jour aux Jeux olympiques, n’hésitant pas, il y a quatre ans, à se muer d’athlète contrariée en triathlète ambitieuse pour arriver à ses fins. Hélas, sa première expérience des cinq anneaux, cet été, à Rio a viré au cauchemar quand, doublée lors de la partie cyclisme de son épreuve après un très mauvais parcours en natation, elle a été disqualifiée.

« Sur le coup, raconte-t-elle, je me suis sentie comme une grosse m… et je me suis effondrée en larmes. J’avais l’impression de ne plus être ni une triathlète ni une olympienne. La frustration était terrible : je me retrouvais tellement loin de mes attentes et de ce dont j’étais capable. Le seul point positif, sur le moment, cela a été la réaction du public qui ceinturait le parcours : il s’est tout de suite mis à m’applaudir. C’était très émouvant. Je l’ai pris comme une sorte de reconnaissance pour tous les efforts et les sacrifices que j’avais consentis… » Continuer la lecture

Publié dans Triathlon | Marqué avec , , , , , , , , | 3 commentaires

Pour François Heersbrandt, la priorité c’est de « se réparer »

A Rio, l'échec de François Heersbrandt était prévisible. Photo Belga.

A Rio, l’échec de François Heersbrandt était prévisible. Photo Belga.

Ce week-end, les meilleurs nageurs belges se retrouveront dans la même piscine à l’occasion du « national » en petit bassin de Bruges. Tous ? Non… On n’y reverra pas ceux qui, depuis les Jeux de Rio, ont décidé de ranger leur maillot au clou à l’instar de Glenn Surgeloose, Dieter Dekoninck ou Emmanuel Vanluchene. Et parmi ceux qui feront l’impasse, il y aura aussi François Heersbrandt, toujours en délicatesse avec ce genou gauche qui le tracasse depuis près d’un an maintenant. Une éternité…

Aux JO, le Wavrien, engagé sur 50 m libre, avait espéré une embellie après avoir passé l’essentiel de son année 2016 à travailler sa rééducation après l’opération qui avait fini par s’imposer le 25 janvier. Mais celle-ci n’est pas venue. Très loin de son record personnel (22.17), il a dû se contenter, dans le bassin olympique, d’une médiocre 38e place en séries avec un chrono de 22.58, le 10e de sa carrière. « Par rapport à ce que j’avais réalisé dans les semaines précédant les Jeux, je m’attendais à mieux, admet-il. Mais je suis malgré tout fier de m’être battu jusqu’au bout, de ne pas avoir lâché pour être présent à mes troisièmes Jeux consécutifs. Si je ne l’avais pas fait, je l’aurais regretté toute ma vie. » Continuer la lecture

Publié dans Natation | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Hans Van Alphen, l’homme qui a mis un visage au décathlon

Hans Van Alphen a annoncé ce que tout le monde pressentait. Désormais, sa vie ne passera plus par le décathlon. Photo Belga.

Hans Van Alphen a annoncé ce que tout le monde pressentait. Désoamis, sa vie ne passera plus par le décathlon. Photo Belga.

La collision des événements est pour le moins particulière. Et la symbolique du passage de témoin plutôt lumineuse. Quelques semaines après le titre européen et la 8e place aux Jeux de Rio du décathlonien Thomas Van der Plaetsen et, surtout, la médaille d’or de l’heptathlonienne Nafissatou Thiam, Hans Van Alphen, autre brillant représentant de l’école belge des épreuves combinées, a choisi, lui, de raccrocher. A 34 ans. Continuer la lecture

Publié dans Athlétisme | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Ces athlètes qui partent pour mieux revenir

Après son échec de Rio, Axelle Dauwens a décidé de s'exiler au Danemark dans le groupe de la vice-championne olympique du 400 m haies. Photo Peter De Voecht/Photo News.

Après son échec de Rio, Axelle Dauwens a décidé de s’exiler au Danemark dans le groupe de la vice-championne olympique du 400 m haies. Photo Peter De Voecht/Photo News.

Dans les sports olympiques, c’est une constante. La fin d’une olympiade, qui culmine avec les Jeux, est souvent l’occasion d’une remise en question quand les choses n’ont pas marché comme on le souhaitait, quand quatre années d’efforts intenses pour arriver au sommet le jour J se sont fracassées sur un constat d’échec et ont bousculé toutes vos certitudes. Les sacrifices, c’est bien, mais seulement s’il y a une récompense au bout du tunnel… Sans cela, un changement radical n’est jamais très loin. Continuer la lecture

Publié dans Athlétisme | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Des judokas qui ont du cœur

Robert Van de Walle et Ingrid Berghmans, ici en 1988 à leur retour des JO de Séoul, seront les stars de la soirée, vendredi à Kain. Photo Le Soir

Robert Van de Walle et Ingrid Berghmans, ici en 1988 à leur retour des JO de Séoul, seront le stars de la soirée, vendredi à Kain. Photo Le Soir

Ce sera, à n’en pas douter, le tatami le plus prestigieux de l’histoire du judo belge ! Ce vendredi 30 septembre, à partir de 19 h, Bernard Tambour, l’ancien directeur technique francophone et actuel patron du club de judo Top Niveau Tournai, présentera au public qui aura rallié le Hall sportif de Kain (1) une fabuleuse brochette de champions avec, par ordre alphabétique, Ingrid Berghmans, Joachim Bottieau, Inge Clement, Christel Deliège, Nicole Flagothier, Ilse Heylen, Marisabelle Lomba, Toma Nikiforov, Heidi Rakels, Ann Simons, Cédric Taymans, Harry Van Barneveld, Gella Vandecaveye, Robert Van de Walle et Ulla Werbrouck. Quinze judokas qui « pèsent » pas moins de 11 médailles olympiques, 34 médailles mondiales et 93 médailles européennes ! Continuer la lecture

Publié dans Judo | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le “making of” d’une soirée en or

Kim Gevaert, Elodie Ouedraogo, Hanna Mariën et Olivia Borlée n'oublieront pas la soirée du 9 septembre 2016 de sitôt. Photo Belga.

Kim Gevaert, Elodie Ouedraogo, Hanna Mariën et Olivia Borlée n’oublieront pas la soirée du 9 septembre 2016 de sitôt. Photo Belga.

Les avis étaient unanimes. Vendredi soir, au Mémorial Van Damme, la remise des médailles d’or du 4 x 100 m des Jeux de Pékin 2008 au quatuor Olivia Borlée – Hanna Mariën – Elodie Ouedraogo – Kim Gevaert a constitué à la fois une grande réussite et un énorme moment d’émotion. Sans aller jusqu’à dire que la cérémonie a compensé celle qu’elles n’avaient pas eue il y a huit ans, elle a ravi les quatre relayeuses belges désormais rétablies dans leur honneur et leur statut de championnes olympiques. Si elle s’est déroulée sans la moindre anicroche, elle a pourtant nécessité une longue et minutieuse préparation dont nous vous révélons les contours et les petits secrets.

La révélation du contrôle positif de Yuliya Chermoshanskaya. Tout commence le 24 mai lorsque, une semaine après l’annonce, par le CIO, que 31 athlètes issus de 6 sports différentes et provenant de 12 pays ont été contrôlés positifs à la suite de la réanalyse de leurs échantillons des Jeux de Pékin 2008, le Comité olympique russe révèle que 14 de ces athlètes sont russes et que l’une d’entre elles est Yulyia Chermoshanskaya, la quatrième relayeuse du 4 x 100 m qui a décroché l’or devant la Belgique. Selon les règlements du CIO, en cas de contrôle positif d’un athlète dans un relais, l’équipe entière doit être déclassée et les choses se présentent donc bien pour les Belges. Dès cet instant, malgré le fait qu’il faudra encore attendre que la contre-expertise confirme cette nouvelle et qu’il faudra également tester à nouveau les échantillons des sprinteuses belges, une double procédure qui risque de durer, Wilfried Meert et Cédric Van Branteghem, les directeur et directeur-adjoint du Mémorial Van Damme, ont instantanément l’idée de programmer la remise des médailles d’or à Gevaert & co au cours du meeting bruxellois, le 9 septembre, d’autant que celui-ci fêtera son 40e anniversaire. « Nous ne voulions pas que cette cérémonie de déroule en petit comité, au CIO ou au COIB, dit Van Branteghem. Il fallait que ça se passe dans un grand stade, au vu et au su de tout le monde. Nous avons immédiatement pris contact avec le COIB, qui a tout de suite été d’accord. » Continuer la lecture

Publié dans Athlétisme, Jeux olympiques | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Rio a répondu

Nafi Thiam et Tia Hellebaut, désormais unies dans la même gloire olympique. Photo Belga.

Nafi Thiam et Tia Hellebaut, désormais unies dans la même gloire olympique. Photo Belga.

Le village des médias Barra 3 est étonnamment calme en ce lundi 22 août. Un peu glauque même. Les rues humides sont désertes. Le restaurant ne fait plus recette (plus du tout, même…). Quelques chemises oubliées traînent au lavoir. A la réception, on a même enlevé les lignes de séparation pour canaliser les files. Plus besoin. Il n’y a presque plus personne. C’est l’heure de la dépression post-olympique, une expérience un peu traumatisante, qui survient quand s’éteignent les lampions et que s’en va la fête. Aujourd’hui, à Rio, il ne reste plus que les souvenirs. Morceaux choisis d’une huitième quinzaine olympique consécutive. Continuer la lecture

Publié dans Jeux olympiques | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Olivia comblée

Olivia Borlée vient de franchir la ligne d'arrivée du 200 m et elle ne croit pas ce qu'elle voit. Pourtant... Photo Belga.

Olivia Borlée vient de franchir la ligne d’arrivée du 200 m et elle ne croit pas ce qu’elle voit. Pourtant… Photo Belga.

Il suffit parfois d’une victoire pour qu’une histoire redevienne belle. Ce dimanche, aux championnats de Belgique d’athlétisme, ils ont été nombreux à avoir les yeux embrumés à la vue de l’indicible bonheur d’Olivia Borlée à l’arrivée victorieuse de son 200 m. Après avoir poussé un cri et s’être pris la tête à la vue du chrono de 23.02, le deuxième de sa carrière et son meilleur depuis 2006, qui lui ouvrait enfin les portes de l’Euro d’Amsterdam et des Jeux de Rio, après s’être effondrée sous le coup de l’émotion puis relevée pour passer dans les bras de ses amis, de ses frères et de son père aussi émus qu’elle, elle savourait comme jamais ce moment de plénitude et il n’y avait personne qui n’était pas ravi pour elle.

Sa trajectoire – admirable – est la parfaite parabole de ce que vivent souvent les sportifs de haut niveau, régulièrement obligés de confirmer après avoir brillé et contraints de se relever après être tombés. C’est l’histoire de n’importe quelle vie, en quelque sorte, même si la sienne, sur les pistes, a été bien plus compliquée que celle de beaucoup d’autres. Continuer la lecture

Publié dans Athlétisme | Marqué avec , , , , , , | 2 commentaires

Claire Michel, des Jeux si désirés

Claire Michel a deux mois pour être fin prête pour le triathlon olympique. Elle ne compte pas perdre une seconde! Photo Belga.

Claire Michel a deux mois pour être fin prête pour le triathlon olympique. Elle ne compte pas perdre une seconde! Photo Belga.

Une qualification pour les Jeux olympiques, c’est toujours beaucoup de souffrance et inévitablement une joie immense. Pour la triathlète Claire Michel, qui disputera, cet été, ses premiers JO, c’est tout ça, mais au carré. C’est ce qu’elle a raconté, le sourire aux lèvres, ce lundi, lors de la présentation de la sélection olympique belge de sa discipline où elle figurera donc aux côtés de Marten Van Riel, Jelle Geens et Katrien Verstuyft. Depuis que le triathlon a été intégré au programme des Jeux, en 2000, jamais la Belgique n’avait compté autant de représentants au grand rendez-vous quadriennal.

Pour elle, plus que les trois autres, la route vers Rio a été longue et sinueuse, « avec beaucoup de hauts et de bas, tant physiquement que mentalement ». Une route vertigineuse entamée en 2014, avec le circuit des manches de Coupe du monde rapportant… ou pas des points précieux, au cours de laquelle sa fragilité lui a joué pas mal de tours avec une succession de blessures au mollet, au pied et au genou. « Des blessures qui m’ont à la fois freinée et m’ont obligé à prendre sur moi pour chaque fois revenir en forme. » Des coups d’arrêt qui ont nécessité chez elle beaucoup de patience et une bonne dose de sang-froid. Continuer la lecture

Publié dans Triathlon | Marqué avec , , , , , , , , | Un commentaire

Tom Goegebuer, nouvelle attente, nouveau supplice

Tom Goegebuer va-t-il disputer ses troisièmes Jeux consécutifs à 41 ans? Il aimerait le savoir le plus vite possible! Photo Belga.

Tom Goegebuer va-t-il disputer ses troisièmes Jeux consécutifs à 41 ans? Il aimerait le savoir le plus vite possible! Photo Belga.

Il avait déjà connu la même expérience avant les Jeux de Pékin et ceux de Londres. Jusqu’au bout, il avait dû attendre le bon-vouloir de sa fédération internationale pour savoir s’il bénéficierait d’une des wild cards disponibles avec les conséquences qui allaient avec cette décision tardive : continuer à s’entraîner et entamer un régime draconien avec le risque de souffrir pour rien ce qui, quand on pèse 62 kg en étant déjà très « sec » et que l’on doit arriver à en afficher 56 le jour de la compétition n’est pas une mince affaire…

A 41 ans, Tom Goegebuer est reparti pour un tour. L’haltérophile de Heusden est une nouvelle fois sur liste d’attente pour Rio. La raison, cette fois, c’est la redistribution probable d’un grand nombre de places en raison des sanctions à venir pour ses « collègues » qui ont été contrôlés positifs lors des réanalyses des échantillons de Pékin (10) et de Londres (10) commandées par le CIO, sans compter ceux qui s’étaient fait coincer lors des Mondiaux 2015. Continuer la lecture

Publié dans Haltérophilie | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Ce marathon devenu un vrai casse-tête…

Abdelhadi El Hachimi est prêt à tenter le tout pour le tout, le 3 juillet, en allant courir un marathon en Australie. Photo EPA.

Abdelhadi El Hachimi est prêt à tenter le tout pour le tout, le 3 juillet, en allant courir un marathon en Australie. Photo EPA.

Ce devait être la solution à tous les problèmes, les juridiques surtout. Pour éviter qu’un athlète ne conteste sa non-sélection pour les Jeux olympiques devant un tribunal, le Comité olympique et interfédéral belge (COIB) avait trouvé la parade en vue des Jeux de Rio : il allait définitivement tourner le dos à ses critères de sélection pour se référer exclusivement à ceux des fédérations internationales. Plus de sévérité accrue, que pouvait justifier la plus importante des compétitions omnisports ; plus de chronos ou de résultats étudiés à la loupe en fonction de la concurrence internationale pour n’envoyer que des candidats valant un top 8 ; plus de décision finale pour un billet attribué ou non : dans un geste « ponce-pilatesque », il avait rejeté sa responsabilité sur d’autres. Après tout, pourquoi encore compliquer la vie d’un sportif ayant obtenu un bon d’entrée de sa propre fédération internationale ? Continuer la lecture

Publié dans Athlétisme | Marqué avec , , , , , , , , , | Un commentaire

François Heersbrandt, seul contre (presque) tous

François Heersbrandt est toujours en pole position pour Rio sur 50 m libre. Il espère qu'il en sera encore ainsi à l'issue de ce week-end. Photo Belga.

François Heersbrandt est toujours en pole position pour Rio sur 50 m libre. Il espère qu’il en sera encore ainsi à l’issue de ce week-end. Photo Belga.

Depuis le mois de décembre dernier et la 4e place décrochée sur 4 x 50 m libre avec Pieter Timmers, Jasper Aerents et Emmanuel Vanluchene à l’Euro en petit bassin de Netanya, il avait disparu des radars. En pétard avec son genou gauche depuis une séance de musculation un peu trop appuyée, François Heersbrandt avait dû se résoudre, fin janvier, à passer sur la table d’opération de Johan Bellemans, le médecin chef du COIB, pour faire extraire quelques résidus de cartilage et « arranger deux autres petits problèmes ». Et, après un début de rééducation en Belgique, le nageur du CNSW était reparti à Caserte, en Italie, pour se préparer pour les JO dans le plus grand calme, dans le groupe professionnel ADN Swimming dirigé par Andrea Di Nino, qui est devenu son biotope il y a deux ans d’ici. Continuer la lecture

Publié dans Natation | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Sami Chouchi en a fini avec les maux du poids

Sami Chouchi (à g.) a compris les arguments du staff technique de sa fédération. Rester en moins de 73 kg n'était plus raisonnable... Photo Carlos Ferreira.

Sami Chouchi (à g.) a compris les arguments du staff technique de sa fédération. Rester en moins de 73 kg n’était plus raisonnable… Photo Carlos Ferreira.

Il y a des rêves qui vous tendent les bras et d’autres qui s’évaporent. Pour Sami Chouchi, c’est, hélas, la deuxième version qui est d’actualité depuis quelques semaines et cette opération à l’épaule gauche, la deuxième en deux ans, qui a brutalement brisé son élan vers Rio. Même s’il a, entre-temps, repris les entraînements de musculation, le judoka bruxellois de 23 ans, considéré comme l’une des plus belles promesses de la Fédération francophone (FFBJ) à l’instar de son pote Toma Nikiforov, devra attendre quatre ans de plus et les JO de Tokyo 2020 avant de découvrir les tapis olympiques. Continuer la lecture

Publié dans Judo | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Pour la gymnastique belge, après l’exploit, c’est bientôt l’heure des choix

L'équipe féminine belge de gymnastique qui a forcé l'exploit. Derrière de g. à dr.: Laura Waem, Julie Croket, Julie Meyers, Cindy Vandenhole; devant: Nina Derwael, Rune Hermans, Gaëlle Mys, Axelle Klinckaert et Senna Deriks. Photo Peter De Voecht/Photo News.

L’équipe féminine belge de gymnastique qui a forcé l’exploit. Derrière de g. à dr.: Laura Waem, Julie Croket, Julie Meyers, Cindy Vandenhole; devant: Nina Derwael, Rune Hermans, Gaëlle Mys, Axelle Klinckaert et Senna Deriks. Photo Peter De Voecht/Photo News.

On ne le répétera sans doute jamais assez : en se qualifiant, il y a dix jours, pour le concours féminin par équipes des Jeux de Rio lors du « test event » organisé dans la future cité olympique, la formation dirigée par le Français Yves Kieffer a sans doute réussi le plus grand exploit de l’histoire de la gymnastique belge. Arriver à se hisser parmi les 12 nations qui auront le droit de se battre pour l’or des JO, cet été, au détriment, notamment, de l’Australie et d’un « monstre » comme la Roumanie, traditionnel membre du « big four » de ce sport avec les Etats-Unis, la Russie et la Chine, est franchement incroyable si l’on se réfère à la taille du pays, au nombre forcément restreint de gymnastes à la base, et aux moyens déployés en comparaison avec les autres pays traditionnels de cette discipline mondiale. Continuer la lecture

Publié dans Gymnastique | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Lionel Cox, un DT bien armé et très décidé

Lionel Cox veut transmettre son expérience de médaillé olympique à la future génération de tireurs. Photo News.

Lionel Cox veut transmettre son expérience de médaillé olympique à la future génération de tireurs. Photo News.

La place était vacante depuis plus d’un an. Et, sans en faire trop de publicité, il y pensait depuis quelque temps. Alors, à la dernière assemblée générale de la Fédération francophone de tir (URSTBf), Lionel Cox s’est présenté et a été élu au poste de directeur technique avec une confortable majorité de 54 voix sur 64. Un triomphe logique pour celui qui, en Belgique, est, depuis sa médaille d’argent des JO de Londres en tir à la carabine couché 50 m, le porte-drapeau de sa discipline. Un sport qu’il continuera à pratiquer, à l’instar de Jean-Michel Saive, quand il avait accepté le poste de DT de la Fédération francophone de tennis de table. Continuer la lecture

Publié dans Tir | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le décathlon, un nouveau défi de taille pour Nafi Thiam

Heureusement pour Nafi Thiam et ses collègues, le 800 m ne sera pas transformé en 1.500 m. Photo Belga.

Heureusement pour Nafi Thiam et ses collègues, le 800 m ne sera pas transformé en 1.500 m. Photo Belga.

Depuis la semaine dernière, Nafissatou Thiam a mis le cap sur Valence dans le cadre de sa préparation olympique pour son traditionnel stage pascal de deux semaines, mis sur pied par la Ligue francophone d’athlétisme. Habituellement plutôt routinier, ce séjour a pris une importance capitale cette saison depuis la décision prise par la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) de faire correspondre les programmes masculin et féminin aux prochains Jeux de Rio et donc d’ajouter trois épreuves à l’heptathlon pour l’adapter au décathlon en vigueur chez les hommes. Continuer la lecture

Publié dans Athlétisme | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Sven Nys, ce géant

Sven Nys entourant son fils Thibau avant sa dernière course. L'émotion était au rendez-vous pour sa dernière course, à Oostmalle, ce dimanche. Photo News.

Sven Nys entourant son fils Thibau avant sa dernière course. L’émotion était au rendez-vous pour sa dernière course, à Oostmalle, ce dimanche. Photo News.

On dit souvent que c’est quand ils ne sont plus là que l’on se rend compte de l’importance des gens. Nul doute que le monde du cyclo-cross belge tremblera à la reprise de la saison prochaine quand, pour la première fois depuis une petite vingtaine d’années, il devra vivre sans Sven Nys qui, ce 21 février 2016, à Oostmalle, a fait ses adieux à un sport qui lui a tout donné et auquel il a tant rendu. Un sport anecdotique en dehors des frontières de la Flandre, certes, mais que celui que l’on a baptisé « le cannibale de Baal » a sublimé comme personne grâce à son talent, son sérieux, son professionnalisme et une éthique de travail que l’on rencontre rarement. Un œil sur les images de cette ultime course et sur l’hommage que lui a rendu une foule immense vaut tous les discours. Continuer la lecture

Publié dans Cyclisme, Cyclo-cross, VTT | Marqué avec , , , , , , , , , , | Un commentaire