Jean-Mi, coeur de “Lîdjeu”

Photo EPA

Photo EPA

Il est né à Rocourt. A habité successivement à Ans, Alleur, Hognoul et Ougrée. Et même si, aujourd’hui, il s’est un peu éloigné de la Cité ardente en allant s’établir à Crisnée, c’est à son cœur de “Lîdjeu” (Liégeois) que Jean-Michel Saive, comme tous les habitants de la cité mosane, a été touché mardi.

«Quand le drame s’est produit, j’étais en conférence de presse à Charleroi, dit-il. Sur le chemin du retour, en écoutant la radio, il m’a fallu quelques secondes pour décoder ce que j’entendais. Dès que je suis rentré chez moi, je me suis mis devant la télé pour comprendre l’ampleur du phénomène. Et j’ai compris…»

La Place Saint-Lambert, pour lui comme pour les Liégeois, c’était déjà un endroit particulier, qu’il avait connu en perpétuels travaux durant sa jeunesse et dont il avait vu la physionomie se modifier au fil des ans. Aujourd’hui, ce phare, cet endroit de passage «que tout le monde ici traverse au moins une fois par jour» a pris une autre dimension. «Plus jamais je ne la regarderai de la même manière.»

«On a parfois tendance à banaliser des drames similaires quand ils se passent loin de chez soi. Et puis, quand ça vous arrive, on est pris, là. Et c’est terrible. A quoi ça tient, une vie ?»

Lui qui a tout vu, tout connu, avoue avoir eu envie de pleurer mercredi, lorsque après la stupéfaction est venue la réalisation. Lorsqu’une chape de plomb est tombée sur «sa» ville.

«Je me suis immédiatement dit que j’aurais pu être là, que mon fils aurait pu y être. Je compte d’ailleurs bien y aller un de ces prochains jours pour me recueillir, déposer un bouquet de fleurs.»

Comme il pourrait se rendre au chevet de… Jean-Michel, 16 ans, étudiant au collège Saint-Barthélémy, celui que fréquentait aussi Pierre Gerouville, l’un des deux ados qui ont perdu la vie sous les balles et les grenades de Nordine Amrani. Ce vendredi, ce pongiste de l’ES Crisnée devait se rendre à Charleroi pour aller encourager «Jean-Mi» lors du match de Coupe d’Europe Villette-Chartres. Un éclat de balle qui a traversé sa hanche de part en part en a décidé autrement et l’a cloué sur un lit d’hôpital.

«Mon voisin, qui est président de son club, m’a prévenu et m’a fait suivre le mail qu’il lui avait fait parvenir pour l’avertir, poursuit Saive. Je lui ai envoyé un petit mot de réconfort et mon numéro de téléphone en lui disant qu’il pouvait m’appeler quand il voulait. J’ai aussi rassuré mon ancien coéquipier Vladimir Samsonov qui m’a appelé de Barcelone dès qu’il a entendu ce qui était arrivé.»

S’il a été adopté par les Carolos, Jean-Michel Saive est profondément Liégeois. Aujourd’hui sans doute plus qu’hier.

«Après l’explosion de la rue Léopold de l’an dernier, on pourrait croire qu’il y a une sorte de malédiction qui nous poursuit. Moi, je ne veux pas croire ça. On va se relever, comme toujours. Si je me sens aussi bien ici, c’est parce qu’il y a une ambiance qu’on ne retrouve nulle part ailleurs, une sorte de gaîté permanente, un côté festif, bon vivant. Quand je viens m’y balader, j’y croise toujours des visages amis. Tout cela ne va pas, ne peut pas disparaître.»

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Jean-Mi, coeur de “Lîdjeu”

  1. bernard dit :

    merci jean-mi.
    merci pour ce message de liegeois,
    tes supporters sont avec toi,
    dans la victoire ou dans la defaite,
    dans les jours heureux ou tristes.
    allons lidje et vive le ping.

  2. Rouvreux dit :

    Jean-Mi a raison , Liege est joyeuse, bon-enfant, chaleureuse, spittante, clappante. Elle n’est nin grande gueule ni grandiveuse. Elle vit, elle rayonne. Amrani n’a rien compris. Il ne méritait pas Liege.

  3. GG dit :

    “Lîdgeu?” Nenni, Lîdgwès !

  4. elboblo dit :

    Rouvreux.
    Très joliment dit … mais personne ni aucune communauté ne mérite Amrani.
    Les questions sont :
    Qu’est ce qui fait que des individus deviennent de tels tueurs ?
    Qui, quelle société a FAIT Amrani ?
    Qui porte une part de responsabilité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>