Innsbruck, plus qu’un avant-goût de JO

Copyright CIO

Il n’est jamais trop tôt pour se familiariser avec les anneaux olympiques. Et il ne faut pas forcément être à Londres pour le faire. A partir de ce vendredi 13 janvier et jusqu’au dimanche 22, 1.059 athlètes de 14 à 18 ans en provenance de 70 nations en humeront le parfum lors des la première édition des Jeux olympiques d’hiver de la jeunesse qui vont se tenir à Innsbruck. Première bonne nouvelle : la neige est tombée en abondance en Autriche !

Les Jeux de la jeunesse (JOJ), c’est le « bébé » de Jacques Rogge, le président du CIO. Une compétition née, d’abord dans sa version estivale, il y a un peu moins de deux ans, à Singapour et qui est appelée à vivre au même rythme quadriennal que les « vrais » Jeux. Objectif : sensibiliser les espoirs sportifs de demain et partir à la reconquête des jeunes.

Les JOJ, même s’ils en ont le goût et le décorum, ne sont pourtant pas tout à fait des JO. La pression du résultat y est, dans la mesure du possible, proscrite ; pas question, notamment, d’établir un tableau des médailles, ce qui évite une concurrence entre nations. Plusieurs sports y présentent aussi des formats inhabituels, avec des compétitions mixtes notamment. Enfin, un volet éducatif obligatoire est également au programme, avec des conférences sur le dopage, l’alimentation, l’hygiène ou le mouvement olympique.

Le COIB a dépêché 7 athlètes dans le Tyrol : Sebbe De Buck, Stef Van Deursen (snowboard), Timothée Manand, Lieselotte Swerts (patinage artistique), Renée De Wolf (hockey sur glace), Dries Van den Broeck (ski) et Anne Michiels (patinage de vitesse). «Tous des espoirs dans leur discipline respective, souligne Philippe Préat, le chef de la délégation belge. On espère bien en retrouver certains aux Jeux d’hiver de Pyeongchang, en Corée du Sud, en 2018.»
Tous sont arrivés cette semaine au village olympique d’Innsbruck, ville qui, rappelons-le, a déjà accueilli les Jeux d’hiver en 1964 et 1976 et qui est largement rodée pour ce type de compétition. «Nous sommes très bien installés, dans des bâtiments tout neufs qui seront vendus à la population locale après les JOJ, poursuit Préat. Il y a même plus de place qu’au village de Whistler, réservé aux épreuves de ski, lors des Jeux de Vancouver, il y a deux ans !»

Deux des sept athlètes belges ont déjà eu droit à un coup de projecteur sur le site internet officiel des JOJ (www.innsbruck2012.com). On apprend ainsi que la hockeyeuse Renée De Wolf, 17 ans, qui a été sélectionnée après une épreuve-test effectuée l’été dernier en Finlande pour les pays n’ayant pas d’équipe qualifiée, s’est dirigée vers cette discipline contre l’avis de ses parents. « C’est le seul sport que j’aime vraiment », dit-elle. A Innsbruck, comme les autres hockeyeurs individuels, elle participera à une épreuve d’agilité sur glace, mais aussi à un concours de tir, de passe et de contrôle du palet.

Le patineur artistique Timothée Manand, originaire de Boignée (Sombreffe), est, de son côté, à 14 ans, l’un des plus jeunes participants à ces JOJ. En raison du manque d’infrastructures en Wallonie, il s’est exilé depuis ses 11 ans à Valenciennes, où il combine sport et études tout en vivant dans une famille d’accueil. «Ma décision de vivre loin de ma famille a été difficile à accepter pour ma mère, mais pour moi, elle s’imposait. Le patinage artistique est ma passion. Quand je suis sur la glace, je suis heureux, tout simplement. »

Son entraîneur, la Française Vanessa Sanesti, tente de lui ôter toute pression en expliquant que s’ « il est anxieux et excité, Timothée doit juste faire son travail. Nous ne visons pas de médaille. Il a l’élégance que ce sport nécessite, l’apparence d’un patineur artistique et il travaille dur. Il est grand et doit encore trouver son équilibre dans ses sauts. Mais ça ne l’empêchera pas de tenter deux triples salchow pendant le programme libre ».

Comme quoi, on peut encore être jeune et un peu fou !

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>