Le grand plongeon de Tom Daley

Tom Daley, l'un des sportifs britanniques les plus charismatiques, a révélé qu'il vivait avec un homme. So what? Photo AFP.

Tom Daley, l’un des sportifs britanniques les plus charismatiques, a révélé qu’il vivait avec un homme. So what? Photo AFP.

En 2008, quelques mois après avoir été sacré champion d’Europe, il avait écrit une belle page d’histoire du sport britannique en devenant, à 14 ans et 81 jours, le plus jeune athlète de son pays à prendre part aux Jeux olympiques, s’érigeant en véritable coqueluche du royaume, qui allait par ailleurs s’émouvoir trois ans plus tard lors du combat contre le cancer finalement perdu par son père. Et en 2012, avec tout le poids de la nation sur ses épaules, il avait décroché la médaille de bronze au plongeon de haut vol (10 m), déclenchant un peu plus l’hystérie outre-Manche.

Ce lundi, Tom Daley, 19 ans désormais, a fait l’actualité autrement. Dans une vidéo de 5 minutes sobrement intitulée « J’ai quelque chose à vous dire… » diffusée sur YouTube, il a calmement annoncé qu’il entretenait depuis quelques mois une relation avec un homme. « Je suis sorti avec des filles mais jusqu’à présent, je n’avais jamais eu de relation sérieuse ni ressenti le besoin d’en parler, a-t-il déclaré. Mais au printemps, ma vie a profondément changé après avoir rencontré quelqu’un qui m’a rendu totalement heureux et m’a complètement sécurisé et aujourd’hui, je me sens bien. Et cette personne est un homme. »

Ce « coming out », certes inattendu dans son scénario, n’a pas fondamentalement surpris. Il y a quelques mois, le magazine gay Attitude l’avait élu « homme le plus sexy du monde » et des rumeurs sur son homosexualité avaient percé. Mais lorsque le quotidien The Guardian l’avait interrogé peu après sur la question, il avait démenti être gay en ajoutant que « si je l’étais, je n’en serais pas honteux. Peu importe ce que les gens pourraient penser de moi. »

Comme il l’a reconnu, « dans un monde idéal, (il) n’aurait pas fait cette vidéo parce que cela (sa relation) ne devrait pas avoir d’importance ». S’il y a finalement succombé, c’est parce qu’il a estimé avoir été cité erronément dans l’interview du Guardian. D’où le support du son et de l’image pour que les choses soient claires. « Les gens se feront leur propre opinion et certains en feront sans doute une affaire d’Etat. En est-ce vraiment une ? Je ne pense pas. » Sa révélation publique devrait aussi lui permettre de ne plus craindre d’être constamment épié et de voir sa vie privée violée par des voleurs d’images qui pourraient alors inonder les réseaux sociaux.

Tom Daley n’est pas le premier sportif à parler ouvertement de son homosexualité (ou, dans ce cas-ci, de sa bisexualité car il a précisé qu’il continuait à aimer les filles). Au mois d’avril dernier encore, le basketteur américain Jason Collins, qui évoluait aux Washington Wizards, avait fait sensation en livrant son témoignage au magazine Sports Illustrated, devenant le premier joueur d’un sport collectif majeur à « sortir du placard ».

Mais, au contraire de ce dernier, le statut d’icône du plongeur britannique, à la fois dans sa discipline et dans son pays, et son jeune âge auraient pu le freiner à l’heure d’affronter le grand public, tant pour des raisons de convenance personnelle que pour des raisons commerciales. Il a préféré jouer cartes sur table et sa sortie pourrait aider à faire évoluer les mentalités et à faire un peu plus reculer l’homophobie dans le sport. Surtout à l’heure où le sujet risque d’être un thème majeur lors des Jeux de Sotchi, dans un pays qui a instauré des lois anti-gays.

Peu de temps après la diffusion de la vidéo, Tom Daley a reçu de nombreuses marques de soutien dont celle de son prestigieux aîné, l’Américain Greg Louganis, quadruple champion olympique de plongeon, lui aussi homosexuel, qui a souligné son courage. « Nous venons de loin mais la route est encore longue, lui a-t-il adressé dans une lettre ouverte. (…) Ni moi ni lui ne sommes ou avons été des leaders d’opinion, mais à notre petite échelle, nous avons essayé de faire de ce monde un endroit avec plus de compréhension et de tolérance. »

Cette entrée a été publiée dans Plongeon, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>