Le 4 x 400 m belge aux Mondiaux de relais ? Pas si vite…

Sans Kevin (à g.) et Jonathan (à dr.) Borlée, le 4 x 400 m belge n'a plus le même niveau qu'aux Mondiaux de Moscou. Will Oyowe et Dylan Borlée (au centre) risquent donc de ne pas pouvoir aller aux Bahamas à la fin du mois de mai. Photo Belga.

Sans Kevin (à g.) et Jonathan (à dr.) Borlée, le 4 x 400 m belge n’a plus le même niveau qu’aux Mondiaux de Moscou. Will Oyowe et Dylan Borlée (au centre) risquent donc de ne pas pouvoir aller aux Bahamas à la fin du mois de mai. Photo Belga.

C’était un des dangers que comportait le renoncement de Kevin et Jonathan Borlée au projet du relais 4 x 400 m, le 31 mars dernier, à la veille de leur départ en stage à Saint-Martin. Estimant que l’équipe n’a plus le même niveau sans eux, la Ligue belge d’athlétisme envisage désormais de ne pas l’envoyer à la première édition des IAAF World Relays à Nassau, aux Bahamas, les 24 et 25 mai prochain, ou, en tout état de cause, de demander à tous les athlètes susceptibles d’en faire partie de prouver leur état de forme pour le 12 mai, date limite de la sélection.

Cette décision, qui risque de creuser un peu plus le fossé existant entre sa fédération et Jacques Borlée, le coach du 4 x 400 m, est tombée au lendemain de déclarations que ce dernier a faites dans la DH, où il a précisé qu’il maintenait la participation du relais à cette compétition qui le fait saliver – à raison – depuis plus d’un an, confirmant ainsi ce qu’il avait dit le jour de la décision de Kevin et Jonathan d’arrêter. « J’y emmènerai les cinq athlètes les plus rapides sur 400 m à la date du 12 mai, sachant qu’il a aussi été convenu que Dylan (Borlée), Will Oyowe et Antoine Gillet, au vu de leurs prestations de l’an dernier, bénéficieront d’un avantage de 2 dixièmes sur les autres », a-t-il dit.

Du côté de la Ligue, où une réunion de la commission de sélection devrait trancher le problème assez vite, on veut, sans doute à l’image de ce qui se passe pour les autres championnats, que les membres du relais justifient leur sélection en prouvant qu’ils sont suffisamment en forme pour être compétitifs à Nassau sans les « twins ». Mais la chose est relativement difficile pour un 4 x 400 m, surtout quand on est dans l’impossibilité de le faire courir dans sa formation idéale (Dylan Borlée est aux Etats-Unis en stage avec ses frères)…

L’idée qui a du coup été mise sur la table – et qui semble faire l’unanimité même si elle doit encore être entérinée – est de diviser le temps limite (3.02.54) en quatre en y ajoutant 3 secondes, c’est-à-dire le temps « gagné » estimé dans les passages de témoin, ce qui donne un chrono de 46.36 par athlète. Celui-ci devrait être réussi par les candidats au voyage avant le 12 mai.

Problème : à l’exception d’Antoine Gillet (qui, suite au renoncement de Kevin et Jonathan Borlée, a par ailleurs changé son programme de préparation en vue de l’Euro de Zurich et n’a pas prévu de courir de 400 m avant le 12 mai…), Arnaud Destatte, Dylan Borlée et Will Oyowe (mais ces trois derniers à une seule reprise), aucun des candidats potentiels à la sélection n’a jamais couru aussi vite. David Pecceu (46.89), Robin Vanderbemden (47.11) et Julien Watrin (47.36) en sont même encore très loin. Et si on ajoute que l’on n’en est encore qu’au tout début de la saison et qu’il est rarissime d’établir ses meilleurs temps à cette période de l’année, on se dit que sans un revirement dans le processus de sélection, les Mondiaux de relais risquent bien de se dérouler sans les Belges…

Cette entrée a été publiée dans Athlétisme, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Le 4 x 400 m belge aux Mondiaux de relais ? Pas si vite…

  1. Paul dit :

    Il semble bien que la fédération ne cherche pas à arrondir les angles et entérine le départ des twins sans états d’âme..
    Et où en est la médiation proposée par le COIB?
    Et le ministre Antoine ne devait-il pas intervenir ?

    • Philippe Vande Weyer dit :

      Aucune tentative de (ré)conciliation entre la fédération et les Borlée n’a encore eu lieu depuis la conférence de presse des frères le 31 mars, en grande partie en raison du départ du groupe Borlée en stage aux Caraïbes puis aux Etats-Unis. Jacques rentre en Belgique le 6 mai. Les choses bougeront peut-être à partir de ce moment-là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>