François Heersbrandt, seul contre (presque) tous

François Heersbrandt est toujours en pole position pour Rio sur 50 m libre. Il espère qu'il en sera encore ainsi à l'issue de ce week-end. Photo Belga.

François Heersbrandt est toujours en pole position pour Rio sur 50 m libre. Il espère qu’il en sera encore ainsi à l’issue de ce week-end. Photo Belga.

Depuis le mois de décembre dernier et la 4e place décrochée sur 4 x 50 m libre avec Pieter Timmers, Jasper Aerents et Emmanuel Vanluchene à l’Euro en petit bassin de Netanya, il avait disparu des radars. En pétard avec son genou gauche depuis une séance de musculation un peu trop appuyée, François Heersbrandt avait dû se résoudre, fin janvier, à passer sur la table d’opération de Johan Bellemans, le médecin chef du COIB, pour faire extraire quelques résidus de cartilage et « arranger deux autres petits problèmes ». Et, après un début de rééducation en Belgique, le nageur du CNSW était reparti à Caserte, en Italie, pour se préparer pour les JO dans le plus grand calme, dans le groupe professionnel ADN Swimming dirigé par Andrea Di Nino, qui est devenu son biotope il y a deux ans d’ici. Continuer la lecture

Publié dans Natation | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Sami Chouchi en a fini avec les maux du poids

Sami Chouchi (à g.) a compris les arguments du staff technique de sa fédération. Rester en moins de 73 kg n'était plus raisonnable... Photo Carlos Ferreira.

Sami Chouchi (à g.) a compris les arguments du staff technique de sa fédération. Rester en moins de 73 kg n’était plus raisonnable… Photo Carlos Ferreira.

Il y a des rêves qui vous tendent les bras et d’autres qui s’évaporent. Pour Sami Chouchi, c’est, hélas, la deuxième version qui est d’actualité depuis quelques semaines et cette opération à l’épaule gauche, la deuxième en deux ans, qui a brutalement brisé son élan vers Rio. Même s’il a, entre-temps, repris les entraînements de musculation, le judoka bruxellois de 23 ans, considéré comme l’une des plus belles promesses de la Fédération francophone (FFBJ) à l’instar de son pote Toma Nikiforov, devra attendre quatre ans de plus et les JO de Tokyo 2020 avant de découvrir les tapis olympiques. Continuer la lecture

Publié dans Judo | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Pour la gymnastique belge, après l’exploit, c’est bientôt l’heure des choix

L'équipe féminine belge de gymnastique qui a forcé l'exploit. Derrière de g. à dr.: Laura Waem, Julie Croket, Julie Meyers, Cindy Vandenhole; devant: Nina Derwael, Rune Hermans, Gaëlle Mys, Axelle Klinckaert et Senna Deriks. Photo Peter De Voecht/Photo News.

L’équipe féminine belge de gymnastique qui a forcé l’exploit. Derrière de g. à dr.: Laura Waem, Julie Croket, Julie Meyers, Cindy Vandenhole; devant: Nina Derwael, Rune Hermans, Gaëlle Mys, Axelle Klinckaert et Senna Deriks. Photo Peter De Voecht/Photo News.

On ne le répétera sans doute jamais assez : en se qualifiant, il y a dix jours, pour le concours féminin par équipes des Jeux de Rio lors du « test event » organisé dans la future cité olympique, la formation dirigée par le Français Yves Kieffer a sans doute réussi le plus grand exploit de l’histoire de la gymnastique belge. Arriver à se hisser parmi les 12 nations qui auront le droit de se battre pour l’or des JO, cet été, au détriment, notamment, de l’Australie et d’un « monstre » comme la Roumanie, traditionnel membre du « big four » de ce sport avec les Etats-Unis, la Russie et la Chine, est franchement incroyable si l’on se réfère à la taille du pays, au nombre forcément restreint de gymnastes à la base, et aux moyens déployés en comparaison avec les autres pays traditionnels de cette discipline mondiale. Continuer la lecture

Publié dans Gymnastique | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Lionel Cox, un DT bien armé et très décidé

Lionel Cox veut transmettre son expérience de médaillé olympique à la future génération de tireurs. Photo News.

Lionel Cox veut transmettre son expérience de médaillé olympique à la future génération de tireurs. Photo News.

La place était vacante depuis plus d’un an. Et, sans en faire trop de publicité, il y pensait depuis quelque temps. Alors, à la dernière assemblée générale de la Fédération francophone de tir (URSTBf), Lionel Cox s’est présenté et a été élu au poste de directeur technique avec une confortable majorité de 54 voix sur 64. Un triomphe logique pour celui qui, en Belgique, est, depuis sa médaille d’argent des JO de Londres en tir à la carabine couché 50 m, le porte-drapeau de sa discipline. Un sport qu’il continuera à pratiquer, à l’instar de Jean-Michel Saive, quand il avait accepté le poste de DT de la Fédération francophone de tennis de table. Continuer la lecture

Publié dans Tir | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le décathlon, un nouveau défi de taille pour Nafi Thiam

Heureusement pour Nafi Thiam et ses collègues, le 800 m ne sera pas transformé en 1.500 m. Photo Belga.

Heureusement pour Nafi Thiam et ses collègues, le 800 m ne sera pas transformé en 1.500 m. Photo Belga.

Depuis la semaine dernière, Nafissatou Thiam a mis le cap sur Valence dans le cadre de sa préparation olympique pour son traditionnel stage pascal de deux semaines, mis sur pied par la Ligue francophone d’athlétisme. Habituellement plutôt routinier, ce séjour a pris une importance capitale cette saison depuis la décision prise par la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) de faire correspondre les programmes masculin et féminin aux prochains Jeux de Rio et donc d’ajouter trois épreuves à l’heptathlon pour l’adapter au décathlon en vigueur chez les hommes. Continuer la lecture

Publié dans Athlétisme | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Sven Nys, ce géant

Sven Nys entourant son fils Thibau avant sa dernière course. L'émotion était au rendez-vous pour sa dernière course, à Oostmalle, ce dimanche. Photo News.

Sven Nys entourant son fils Thibau avant sa dernière course. L’émotion était au rendez-vous pour sa dernière course, à Oostmalle, ce dimanche. Photo News.

On dit souvent que c’est quand ils ne sont plus là que l’on se rend compte de l’importance des gens. Nul doute que le monde du cyclo-cross belge tremblera à la reprise de la saison prochaine quand, pour la première fois depuis une petite vingtaine d’années, il devra vivre sans Sven Nys qui, ce 21 février 2016, à Oostmalle, a fait ses adieux à un sport qui lui a tout donné et auquel il a tant rendu. Un sport anecdotique en dehors des frontières de la Flandre, certes, mais que celui que l’on a baptisé « le cannibale de Baal » a sublimé comme personne grâce à son talent, son sérieux, son professionnalisme et une éthique de travail que l’on rencontre rarement. Un œil sur les images de cette ultime course et sur l’hommage que lui a rendu une foule immense vaut tous les discours. Continuer la lecture

Publié dans Cyclisme, Cyclo-cross, VTT | Marqué avec , , , , , , , , , , | Un commentaire

Ketbi or not Ketbi ? Le taekwondo belge est divisé

En juin, à Bakou, Si Mohamed Ketbi avait reùporté la première médaille belge aux Jeux européens en décrochant le bronze. Photo Belga.

En juin, à Bakou, Si Mohamed Ketbi avait remporté la première médaille belge aux Jeux européens en décrochant le bronze. Photo Belga.

C’est une polémique dont le sport belge se serait bien passé à sept mois des Jeux olympiques… Alors qu’il a, l’an dernier, décroché le titre de vice-champion du monde de taekwondo à Chelyabinsk et une médaille de bronze aux Jeux européens à Bakou dans la catégorie des moins de 58 kg qu’il a, au bout de la saison, « qualifiée » pour la Belgique pour les Jeux de Rio, Si Mohamed Ketbi n’est pas encore sûr de pouvoir aller aux JO. Le jeune prodige bruxellois de 18 ans, véritable révélation 2015, 6e au ranking olympique de la World Taekwondo Federation et a priori « médaillable » en puissance aux JO, est, en effet, la victime indirecte de la réglementation différente souhaitée par les deux fédérations belges pour la sélection pour les Jeux. Continuer la lecture

Publié dans Jeux olympiques, Taekwondo | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Tarik Moukrime, la vie devant soi

Le plus dur est passé. Tarik Moukrime a plus que jamais le regard tourné vers Rio. Photo Photo News.

Le plus dur est passé. Tarik Moukrime a plus que jamais le regard tourné vers Rio. Photo Photo News.

Il a couru et couru encore. Sur la piste et sur la route. Jusqu’à plus soif, jusqu’à plus faim, jusqu’à plus mal. Comme si le simple fait d’être là était la plus belle des revanches sur la vie et qu’il fallait tout extérioriser en martyrisant ce corps dont il avait cru, l’espace de quelques mois, perdre la maîtrise. Jusqu’à craindre le pire, sans oser le dire. Il voulait montrer à qui voulait le voir qu’il était là et bien là. De retour parmi les siens.

A Lanzarote, à la mi-novembre, Tarik Moukrime est un peu plus redevenu athlète. Au milieu des autres membres du Team Belgium venus préparer leur campagne olympique, le Verviétois a savouré comme personne sa présence, tellement symbolique. Parce que c’est là, 12 mois plus tôt, qu’il avait entrevu les premiers contours de son futur enfer en sentant que, décidément, quelque chose ne tournait pas rond dans son organisme. Quelques jours plus tard, à son retour au pays, l’impitoyable verdict était tombé. Un sérieux soupçon de cancer aux testicules, qui allait, hélas, se vérifier, avec ses inévitables et terribles conséquences. Opération. Chimiothérapie. Nausées. Abattement. Convalescence. Epuisement. Moral en berne. Avant la longue et lente renaissance. Continuer la lecture

Publié dans Athlétisme | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le dernier bout de chemin d’Ilse Heylen. Vraiment le dernier !

Pour aller à Rio, Ilse Heylen devra sans doute se battre jusqu'au bout. Elle est prête à faire cet ultime sacrifice. Photo Photo News.

Pour aller à Rio, Ilse Heylen devra sans doute se battre jusqu’au bout. Elle est prête à faire cet ultime sacrifice. Photo Photo News.

Cette fois, promis, juré, craché, ce sera la « der ». Si elle arrive à se qualifier pour les Jeux de Rio, Ilse Heylen n’ira pas plus loin… enfin pas plus loin que la fin de l’année 2016, histoire de se donner l’occasion de son propre choix de sortie de tatami, aux championnats de Belgique, par exemple. A 39 ans, il sera alors temps de vraiment renoncer et de penser à autre chose pour la judokate anversoise, qui a récolté, il y a trois semaines, sa 50e médaille internationale en terminant deuxième en moins de 52 kg à l’African Open de Port-Louis, à la Réunion.

« Cinquante médailles, on interprète ça comme on veut, dit-elle modestement. Cela veut surtout dire que j’ai eu une très longue carrière ! Et si je suis la Belge qui en a remporté le plus, c’est également parce que le calendrier international actuel est nettement plus fourni qu’il y a quelques années, ce qui nous offre beaucoup plus de possibilités. Pour tout vous dire, je n’ai pas trop apprécié cette dernière médaille ; je me suis, en effet, fait battre en finale sur une clé de bras, ce qui n’était plus arrivé depuis des années. Cela n’aurait jamais dû arriver parce que le travail au sol, c’est quand même un de mes points forts… Il va falloir retravailler tout ça. » Continuer la lecture

Publié dans Judo | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Hanna Mariën à la recherche de bobbeuses francophones

Un nouveau sponsor et un nouveau bobsleigh: Hanna Mariën est une présidente de fédération heureuse. Photo Karel Uyttendaele.

Un nouveau sponsor et un nouveau bobsleigh: Hanna Mariën est une présidente de fédération heureuse. Photo Karel Uyttendaele.

Hanna Mariën respire. L’ancienne sprinteuse, médaillée d’argent avec le 4 x 100 m aux JO de Pékin, et bobbeuse, 6e aux JO d’hiver de Sotchi, élue présidente de la Fédération belge de bobsleigh et de skeleton (FBBS) il y a un peu moins d’un an, ne devra pas régner sur un empire désargenté. Ce risque réel a été écarté la semaine dernière avec l’arrivée d’un nouveau sponsor principal qui permettra aux « Belgian Bullets » de non seulement disputer l’intégralité de la saison à venir, qui démarre le 27 novembre, mais aussi et surtout d’être assurées de continuer à dévaler les pistes jusqu’aux Jeux de Pyeongchang, en Corée, en 2018.

« Cela faisait quelque temps que je ne dormais plus à l’idée de devoir revoir notre programme et nos ambitions à la baisse, dit l’Anversoise. Elfje Willemsen, notre pilote n° 1, avait également fait part de son inquiétude dans certains médias, laissant entendre qu’elle pourrait mettre un terme à sa carrière si on ne trouvait pas de nouveaux moyens financiers. Son appel à l’aide a porté ses fruits puisque la banque ABK (NDLR : dont les agences sont localisées dans la province d’Anvers) s’en est émue et a pris contact avec nous. Nous nous sommes rapidement entendus ! » Continuer la lecture

Publié dans Bobsleigh, Jeux d'hiver | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Yves Kieffer : « La gymnastique belge peut créer la surprise aux Jeux »

Yves Kieffer entend bien terminer son mandat à la tête de l'équipe féminine belge en beauté. Photo D.R.

Yves Kieffer entend bien terminer son mandat à la tête de l’équipe féminine belge en beauté. Photo Mathias Hikketik

Il est en train de vivre ses derniers mois à la tête de l’équipe féminine de la Fédération flamande de gymnastique et, par extension, de la sélection belge. Arrivé à Gand en janvier 2009 pour prendre en charge un collectif qui n’était plus qu’ « un champ de ruines » à l’époque, l’entraîneur français Yves Kieffer ne dit pas encore qu’il quittera la Belgique du jour au lendemain après les Jeux de Rio, parce qu’il pourrait prolonger un peu pour « assurer la transition avec le futur nouveau staff » mais, quoi qu’il arrive, il renoncera à son poste. Avec le sentiment du devoir accompli

Il le sera encore plus si, comme il l’espère, « ses » filles parviennent à se qualifier en équipe pour les prochains JO. Un rêve qui, il y a quelques années, semblait encore inaccessible mais qui, selon, lui, est doucement en train de prendre forme. Un rêve dont la première étape est programmée à partir de ce vendredi à Glasgow, théâtre des championnats du monde. Continuer la lecture

Publié dans Gymnastique | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

La Belgique, terre de marathon

Koen Naert a réussi le meilleur temps belge sur marathon depuis l'ère Vincent Rousseau. Photo Belga.

Koen Naert a réussi le meilleur temps belge sur marathon depuis l’ère Vincent Rousseau. Photo Belga.

L’an prochain, à Rio, ils seront six Belges. Trois hommes et trois femmes, soit le maximum de marathoniens autorisés à participer aux Jeux olympiques, un record dans l’histoire de l’athlétisme belge. Depuis ce week-end, où Veerle Dejaeghere et Manuela Soccol sont descendues à Berlin sous le minimum exigé (2 h 42.00), c’est désormais une certitude puisqu’elles ont rejoint Hanna Vandenbussche dans l’avion, alors que, côté masculin, ils étaient déjà quatre à se bagarrer pour les trois billets depuis le printemps dernier (1).

Depuis que le Comité olympique et interfédéral belge (COIB) avait annoncé, le 23 octobre 2014, qu’il s’en remettrait désormais aux critères internationaux sans les durcir, on se doutait de cette issue. Après tout, trouver trois hommes capables de courir en 2 h 17 et trois filles en 2 h 42 ne semblait guère compliqué. Mais ce qu’on avait peut-être sous-estimé, c’est les vocations que cette nouvelle règle allait susciter et l’intensité de la bagarre qui allait s’installer entre les candidats au voyage, avec, pour conséquence, la hausse forcée de leur niveau. Continuer la lecture

Publié dans Athlétisme | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Karen Persyn, un adieu en ligne droite

Karen Persyn dit adieu à la compétition mais restera une fervente skieuse. Photo Belga.

Karen Persyn dit adieu à la compétition mais restera une fervente skieuse. Photo Belga.

Pour une fois, comme elle aimait le faire, elle n’a pas slalomé entre les portes. A 32 ans, Karen Persyn, la meilleure skieuse belge de la dernière décennie avec plus de 40 titres nationaux au compteur, a été droit au but ce lundi en annonçant qu’elle mettait un terme à sa carrière. Une carrière longue de 25 ans puisque c’est à 7 ans, « après avoir chaussé des skis à 18 mois, juste après avoir appris à marcher », que l’Anversoise avait disputé sa première compétition, fascinée par les exploits de l’Italien Alberto Tomba et du Luxembourgeois Marc Girardelli qu’elle suivait toute la saison durant à la télévision!

« Même si j’ai encore été skier en Afrique du Sud cet été, j’y pensais depuis la fin de la saison dernière, dit-elle. Mon contrat avec l’Adeps (NDLR : qui la soutenait depuis 2009) n’avait pas été renouvelé en janvier 2015, on se dirigeait vers une année sans grand rendez-vous puisqu’il n’y aura ni JO ni Mondiaux en 2016, mon corps –principalement mes genoux- criait grâce de plus en plus souvent et il y avait mon âge… J’ai mis un peu de temps à me décider mais je me suis finalement dit qu’il valait mieux le faire avant ma première compétition, la Lowlanders Cup, programmée en indoor aux Pays-Bas la semaine prochaine. » Continuer la lecture

Publié dans Ski | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Pour Maxime Mottet, voici les clays

Une concentration de tous les instants et une médaille de bronze au bout du chemin: Maxime Mottet a frappé fort aux Mondiaux de tir aux clays. Photo ISSF.

Une concentration de tous les instants et une médaille de bronze au bout du chemin: Maxime Mottet a frappé fort aux Mondiaux de tir aux clays. Photo ISSF.

On vit parfois/souvent de préjugés, même en matière de compétitions sportives, par ignorance ou par dédain. Jetez un coup d’œil, via le lien qui se trouve sous ce surlignage, sur la finale des Mondiaux de tir aux clays, discipline fosse olympique, qui s’est disputée dimanche à Lonato, au bord du lac de Garde, et essayez de ne pas vous prendre au jeu. De ne pas vous ronger les ongles. De ne pas ressentir l’incroyable pression qui a pu peser sur les épaules des six hommes qui l’ont disputée. De ne pas compatir avec le Belge Maxime Mottet qui, en quelques minutes, s’est vu tour à tour en route pour le match pour l’or, premier éliminé possible de la course aux médailles, et finalement 3e d’une épreuve terriblement haletante où le contrôle de ses nerfs, dans un environnement terriblement tendu, est impératif si l’on veut réussir. C’est impossible !

Inconnu au bataillon de ceux qui ne suivent pas sa discipline à la trace, Maxime Mottet, solide gaillard au look de « hipster » multi-tatoué, a réussi un sacré petit exploit en dominant ses nerfs et 167 des 169 participants qui étaient sur la même ligne de départ que lui, pour s’offrir une médaille de bronze et une place de quota pour les Jeux de Rio, ce week-end, en Italie. Le tout, à 24 ans et alors qu’il ne figurait qu’au 57e rang de la hiérarchie mondiale au départ. Continuer la lecture

Publié dans Tir | Marqué avec , , , , , , , | 2 commentaires

Elke Vanhoof, l’Europe du BMX à ses pieds

Aux Jeux européens de Bakou, Elke Vanhoof avait déjà terminé première lors du contre-la-montre destiné à attribuer les places sur la ligne de départ. Photo Belga.

Aux Jeux européens de Bakou, Elke Vanhoof avait déjà terminé première lors du contre-la-montre destiné à attribuer les places sur la ligne de départ. Photo Eric Lalmand/Belga.

Jusqu’il y a un peu moins de deux ans, quand on parlait de BMX en Belgique, on pensait invariablement à Arnaud Dubois. Avec son physique de bûcheron, son éternel sourire aux lèvres (malgré une succession de blessures à rendre jaloux le plus vicieux des masochistes…) et son parler « cash », l’homme de Theux était un ambassadeur de choix pour ce sport spectaculaire, surtout après avoir reçu l’ « onction olympique » à Londres, quatre ans après l’arrivée de sa discipline au programme des Jeux.

Depuis sa retraite, fin octobre 2013, le BMX noir-jaune-rouge se cherchait une nouvelle figure de proue. Il semble enfin l’avoir trouvée. Moins d’un mois après avoir pris part à la finale des Jeux européens de Bakou – et y avoir effectué une lourde chute, heureusement sans gravité –, la Campinoise Elke Vanhoof, avec son éternel dossard 91, a été sacrée championne d’Europe de la spécialité, ce dimanche, à Erp, aux Pays-Bas. Un premier titre « élite » et donc un résultat historique pour le petit gabarit de Dessel (1,63 m, 54 kg), qui tombe à point nommé à deux semaines des championnats du monde la spécialité qui se dérouleront à Zolder, du 21 au 25 juillet. Continuer la lecture

Publié dans Cyclisme | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le long chemin de Tarik Moukrime

Tarik Moukrime travaille à son retour à l'abri des regards indiscrets. Enfin, presque... Photo D.R.

Tarik Moukrime travaille à son retour à l’abri des regards indiscrets. Enfin, presque… Photo D.R.

Dimanche, il s’est fait un peu mal, mais c’était plus fort que lui. Lui qui affirme que « le plus dur, c’est de voir courir les autres » n’a pu résister à l’appel du Brussels Grand Prix, le meeting organisé au stade Roi-Baudouin. Réfugié tout en haut de la tribune principale, seul, la casquette vissée sur la tête comme s’il avait voulu la jouer incognito, Tarik Moukrime a tout observé. Puis, après avoir été saluer quelques-uns de ses potes, est reparti à Verviers. Deux-cent cinquante bornes pour s’offrir un plaisir masochiste. En fait, une paille par rapport à ce qu’il a déjà pris dans la figure depuis huit mois.

Après la découverte de son cancer des testicules, fin novembre 2014, et le traitement brutal qui a suivi pour l’éradiquer, le coureur de demi-fond dont on pensait la carrière lancée après sa 8e place sur 1.500 m à l’Euro de Zurich, est en train de remonter la pente. Lentement mais sûrement. Mais si physiquement, les progrès qu’il enregistre sont réels, sur le plan psychologique, en revanche, tout reste encore difficile. Continuer la lecture

Publié dans Athlétisme | Marqué avec , , , , | 2 commentaires

Olympien un jour, olympien toujours

Gaston Roelants a reçu le premier exemplaire (surdimensionné et symbolique!) de la "carte d'identité olympique" de l'Association des olympiens belges des mains de Pierre-Olivier Beckers, le président du COIB. Photo Belga.

Gaston Roelants a reçu le premier exemplaire (surdimensionné et symbolique!) de la “carte d’identité olympique” de l’Association des olympiens belges des mains de Pierre-Olivier Beckers, le président du COIB. Photo Belga.

Ils étaient une petite centaine, il y a une dizaine de jours, à avoir fait le déplacement jusqu’à l’hippodrome de Boitsfort pour venir encourager l’opération Run to Rio, qui a permis au Comité olympique et interfédéral belge (COIB) de récolter 400.000 euros pour la préparation olympique 2016. Des hommes, des femmes, des jeunes, des anciens (parfois très anciens !) réunis sous la même bannière de l’olympisme, eux qui, au cours de leur vie, ont eu l’honneur (ou réussi l’exploit, c’est selon) de participer un jour aux Jeux. Des olympiens, comme on les appelle officiellement.

A leur tête, Gaston Roelants. Champion olympique du 3.000 m steeple à Tokyo, en 1964, et quintuple participant aux Jeux, de Rome 1960 à Montréal 1976. Un « monstre » du sport belge tatoué aux cinq anneaux et toujours bon pied, bon œil à 78 ans. Depuis 2003, année de sa création, c’est lui qui préside l’Association des olympiens belges (AOB), l’une des 142 branches nationales de la World Olympians Association (WOA), dont le mandat est de « représenter tous les olympiens et de travailler pour eux à tous les stades de leur vie ». Un rôle essentiellement protocolaire, mais qu’il assume avec sérieux et enthousiasme. Et – évidemment – gracieusement ! Continuer la lecture

Publié dans Olympisme | Marqué avec , , , , , , , | Un commentaire

Jean-Mi, on t’aime!

Jean-Michel Saive franchit le premier tour des Jeux européens: du bonheur à l'état pur. Photo Eric Lalmand/Belga.

Jean-Michel Saive franchit le premier tour des Jeux européens: du bonheur à l’état pur. Photo Eric Lalmand/Belga.

Regardez bien le document ci-dessus. Il représente tout ce que le sport ne devrait jamais cesser d’être. Un athlète qui a largement dépassé sa date « normale » de validité mais qui continue à se faire plaisir et à offrir du ravissement à ceux qui le suivent. Un homme de 45 ans à la mentalité de cadet, amoureux fou du jeu, jusqu’à être incapable de s’en priver. Un sportif increvable et que personne n’a envie de voir crever tant il rayonne quand il se retrouve dans son élément. Une table, un filet, une palette, une balle et un short remonté : c’est tout ce qu’il faut au bonheur de Jean-Michel Saive. Continuer la lecture

Publié dans Olympisme, Tennis de table | Marqué avec , , , , , , | 8 commentaires

Toma Nikiforov, « maître » en devenir

Toma Nikiforov (en blanc) poursuit sa longue marche vers les sommets dont il n'est plus très éloigné. Photo Carlos Ferreira.

Toma Nikiforov (en blanc) poursuit sa longue marche vers les sommets dont il n’est plus très éloigné. Photo Carlos Ferreira.

Il porte encore les stigmates de son exploit. Des ecchymoses aux quatre coins de son visage et une douleur persistante au flanc, témoins de la dureté des quatre combats effectués lors de son premier Masters, à Rabat, où il a raflé le bronze en moins de 100 kg. « J’ai l’habitude ! », sourit Toma Nikiforov, en croulant sous les félicitations de la grande famille du judo francophone, réunie à Louvain-la-Neuve pour la pose de la première pierre du futur dojo fédéral.

A 22 ans, le Schaerbeekois, qui se profile depuis plusieurs années comme l’un des grands espoirs du sport belge, vient de réussir le résultat le plus significatif de sa jeune carrière, mais cela ne semble pas trop l’affoler. « Je commence à réaliser mais le danger, ce serait de croire que c’est arrivé, dit-il. Ma médaille, je l’ai déjà rangée avec les autres. Il faut savourer le moment… mais pas trop longtemps. D’autres échéances ne vont pas tarder à arriver. » Continuer la lecture

Publié dans Judo | Marqué avec , , , , , , | Un commentaire

Si Mohamed Ketbi , vice-champion du monde et toujours mineur !

Si Mohamed Ketbi, une carrière qui commence en fanfare! Photo D.R.

Si Mohamed Ketbi, une carrière qui commence en fanfare! Photo D.R.

Le taekwondo sera-t-il pour la délégation belge aux Jeux de Rio, l’an prochain, ce que le judo a été à ceux d’Atlanta en 1996, c’est-à-dire son plus gros pourvoyeur de médailles ? S’il reste encore quelques mois à attendre pour connaître la réponse à cette question, les indications enregistrées ces derniers jours aux Mondiaux de Chelyabinsk sont plutôt encourageantes. Ce lundi, Jaouad Achab a confirmé tout le bien que l’on pensait de lui puisque, un an après son titre européen (le seul remporté par un sportif belge dans un sport olympique en 2014), il a été sacré champion du monde dans la catégorie des moins de 63 kg, devenant le premier taekwondoka noir-jaune-rouge de l’histoire à réussir cet exploit. Et quatre jours plus tôt, dans la catégorie des moins de 58 kg, Si Mohamed Ketbi avait bien failli le devancer, ne s’inclinant qu’en finale ; une performance tout aussi remarquable quand on sait qu’il n’est âgé que de… 17 ans. Continuer la lecture

Publié dans Taekwondo | Marqué avec , , , , , , , , , , , | 3 commentaires