L’invitation d’Eté 67

Les Liégeois d’Eté 67 seront aux Francofolies de Spa ce dimanche. En guise d’apéritif, lesoir.be les a conviés à une « ukulélé session ». Eté 67 revisite son « Quartier de la gare » et « Chinese Restaurant ». Visionnez ici ces deux morceaux.

Des plans, il y en a de meilleurs que d’autres. Celui d’enregistrer une session ukulélé à la Rotonde du Botanique appartenait d’abord à la première catégorie. De celles qui font jaillir les « Ah oui, bonne idée ». Et pour cause, Eté 67 ne s’y était jamais produit. S’y poser pour y interpréter deux chansons était de nature à plaire à Raphaël Breuer, le chanteur à joli minois du groupe.

Puis il y a les aléas, qui font qu’il faut parfois compter sur la patience des musiciens : pas d’éclairage à la Rotonde, un technicien parti casser la graine. On attendra donc, on cogitera aussi sur la disposition scénique idéale. Le parti-pris sera celui de l’efficacité, celui des conditions « live ». Installés sur scène, les deux d’Eté 67 ont proposé « Chinese Restaurant » et « Le quartier de la gare » et on n’aurait pas choisi autrement qu’eux.

La patience des musiciens, mais aussi leur perfectionnisme, qui mettent là à l’épreuve notre propre patience : refaire une, deux, trois fois les morceaux, jugés trop lents pour l’un, manqués pour un riff maladroit pour l’autre.

Signé en Belgique sur le label 30 février, Eté 67 sortira son disque en France le 2à août prochain chez Wagram. Avec tournée à la clef. On leur soufflerait volontiers d’utiliser leur session pour carte de visite : tout l’art du groupe y est. Et ceux qui trouveront au chant de Breuer des similitudes avec celui d’un Bertrand Cantat risquent bien de ne pas être rares. (C.Pt)


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>