Le routier Merz en session ukulélé

merz.jpgAvec “Moi et mon camion”, Merz, alias Conrad Lambert, effectue un retour de toute beauté, trois ans après ‘Loveheart’, dans la plus grande discrétion qui soit. Pour Le Soir, il offre deux morceaux en acoustique extraits de son dernier album.

Chris Martin, le chanteur de Coldplay, en a fait un de ses chouchous, s’inclinant devant les mélodies de “Moi et mon camion”, le troisième album de Merz.

On le comprend: on a de suite été séduit par les chansons tissées par un chanteur qu’on situerait du côté d’un Bright Eyes ou d’un Tom McRae. Et nul besoin pour cela d’avoir connu les épisodes précédents de l’aventure musicale de Conrad Lambert, auteur d’un premier album et d’un hit signé par une major, puis qui a choisi des horizons plus alternatifs, et moins électro, pour déployer son art.

Sur Tom McRae, Merz possède un avantage clair: celui de fondre ses balades dans des arrangements luxuriants qui laissent volontiers la parole à l’électronique. Les fans de The Earlies y goûteront aussi avec délectation puisque le groupe, avec lequel Merz a beaucoup tourné, lui rend la pareille en assurant les backing vocals sur un titre de “Moi et mon camion”. Un titre en français pour faire le lien avec une mélancolie très française, mais surtout pour garder en mémoire les mois de voyage vécus par Conrad Lambert et son épouse. Anglais d’origine, ce routard a aujourd’hui élu domicile sous pavillon helvétique.

“Moi et mon camion” distille des mélodies captivantes, à l’instar d’un “Call Me” d’une douceur infinie, cachée derrière un habillage folk aux apparences assez trompeuses. Pour cette session, filmée dans le cinéma du Botanique, on s’attendait à voir débarquer le songwriter solitaire; c’est une armada de quatre personnes qui a pris place sur la scène improvisée, aux allures de gang hip-hop, à l’instar d’un batteur aussi impressionnant que désarmant. Il suffit de le voir, tout le long de “Lucky Adam”, jouer les percussions sur ses mollets, puis assurer la seconde voix sur “Call Me” pour se convaincre que les apparences ont encore une fois été trompeuses. Tox, qui assistait à titre privilégié à cette session continue d’ailleurs à s’interroger sur la personnalité de cet artiste décidément déroutant. La plus grande qualité de “Moi & Mon Camion” serait même peut-être là: d’offrir plus de questions que de réponses. (C.Pt)

http://www.myspace.com/merzuk


commenter par facebook

6 commentaires

  1. ToX

    4 mai 2008 à 9 h 48 min

    Merci pour ce cadeau et surtout pour ces deux petits bijoux acoustiques.
    Au plaisir,

  2. nai

    6 mai 2008 à 2 h 06 min

    hi
    lovely video, very charmings!
    was wondering if you guys at the ukulele session mission control, had any more photos from the merz session?
    would be very grateful to see them!

  3. Neith

    7 mai 2008 à 18 h 46 min

    ese bateríaaaaaaaaa!!!playing with his calfs!!!and forearms!!! oh me, oh my…

    what a strange mix with the ukelele…
    but it sounds nice!

    au revoir

    merz merz merz!!!

  4. Pingback: Julien Doré en ukulélé session | frontstage

  5. Pingback: Concours Bota : 5×2 places pour Merz | frontstage

  6. Pingback: The Ukelele Sessions | global politics for everyday life

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>