Des milliers de sans-abri après le séisme meurtrier

Grands Lacs

Le séisme qui a secoué dimanche l’ouest du Rwanda et l’est du Congo a fait au moins 44 morts, dont 38 au Rwanda, plus de 450 blessés et des milliers de sans-abri. Les dégâts sont considérables.

« Je suis étonné que le gouvernement belge n’ait pas activé B-Fast (Belgian first aid and support team), cette cellule qui réunit des responsables des Affaires étrangères, de la Coopération au développement et de la Défense, nous a expliqué André Flahaut, ex-ministre de la Défense, qui observe de très près les activités de son successeur, Pieter De Crem. Les autorités belges auraient pu exprimer leur solidarité, débloquer des fonds, envoyer personnel et matériel ».

Le ministre de la Coopération Charles Michel a de son côté assuré que les responsables belges se concertaient avec les autorités congolaises pour voir quel type d’aide était nécessaire. « Nous avons un consul général à Bukavu, a précisé un porte-parole des Affaires étrangères, qui nous fournit en direct les dernières informations. Dès que nous aurons la liste des besoins précis, B-Fast pourra intervenir ».

Lundi, tant les autorités du Rwanda que celles du Congo tentaient d’organiser les secours. A Cyangugu, ville rwandaise limitrophe de Bukavu, la Croix-Rouge distribuait des kits d’aide d’urgence (savon, couvertures, nattes) et les habitants commençaient déjà à déblayer les gravats.

A Bukavu, les autorités affirmaient avoir besoin de bâches, de tentes, de médicaments. Au cours d’une réunion du comité de crise qui regroupe les autorités locales, l’inspection sanitaire, la Monuc et les agences humanitaires, la mise à disposition de plusieurs centaines de tentes a été envisagée et était à l’étude. D’ores et déjà, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a remis 2,5 tonnes de matériel chirurgical et de médicaments au gouvernement congolais.

AFP,VERONIQUE KIESEL

Cette entrée a été publiée dans Monde, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.